Bonjour, c’est Julien à Genève où, comme partout ailleurs en Suisse, les futurs pères pourront à l'avenir passer un peu plus de temps avec leur nouveau-né. Pour d'autres objets soumis au vote, le suspense fut intense ce dimanche 27 septembre.

Les résultats sont serrés comme peut-être jamais pour l'acquisition de nouveaux avions de combat et la révision de la loi sur la chasse. Ce qui est déjà une surprise en soi, les sondages ayant donné les deux objets gagnants ces dernières semaines. Les résultats définitifs ne sont pas connus à l'heure de l'envoi de cette newsletter!

Julien Pralong, Genève
27.09.2020


L’info du week-end

Les jets font du surplace. Les sondages d'opinion étaient affirmatifs: l'acquisition de nouveaux avions de combat, entre 30 et 40 unités pour 6 milliards de francs, devait passer la rampe sans trop de souci. Rien de tout cela dimanche, bien au contraire: à l'heure où vous sont envoyées ces lignes, le camp du refus l'emportait avec 51,4%! Il manquait cependant les résultats de quatre cantons. Une gifle de plus infligée à l'armée suisse, six ans après le refus par le peuple de l'achat de 14 avions Gripen. Pour les résultats définitifs, ce sera ici dans quelques heures.

Heidi.news (FR)

L'UDC doit se repenser. S’il reste – et de loin – le premier parti de Suisse, l’UDC n’est plus le rouleau-compresseur qu’elle a pu être jusqu’à la victoire du 9 février 2014 de son initiative contre l’immigration de masse. La tendance peut même alimenter la crainte d’un recul plus global, avec ce nouveau revers, qui fait suite à plusieurs déconvenues lors d'élections fédérales et cantonales.

A nouveau seul contre tous, le parti a vu comme prévu son initiative dite de limitation être clairement refusée par les votants (autour de 60%). En nette perte de vitesse dans les centres urbains, l’UDC va sans doute revoir sa façon d’aborder ces thématiques centrales, comme l’immigration ou la politique sociétale. Parce que son conservatisme fait de moins en moins recette, y compris son opposition au congé paternité de dix jours largement accepté dimanche (aux alentours de 60%).

Résultat serré concernant la loi sur la chasse, qui serait finalement acceptée (à peine plus de 50%), au grand dam des milieux écologistes.

C’est non en revanche pour une augmentation des déductions fiscales liées aux frais de garde des enfants, défendue par le bloc de droite et combattue par celui de gauche.

Le président est mort, vivent les présidents! Les Genevois étaient également appelés aux urnes pour prendre position sur cinq objets cantonaux, dont une modification de la jeune constitution, plébiscitée à 87,9%. Créée en 2013, la présidence unique n’est déjà plus, victime à son tour de l'affaire Maudet, président devenu secrétaire sous tutelle et sans parti après avoir été le Roi-Soleil de la République.

Préconisée par le Conseil d’Etat lui-même et la grande majorité des acteurs de la vie politique, officiellement pour incompatibilité avec la collégialité traditionnelle de la politique suisse, la suppression de la présidence unique est peut-être une décision qui ramènera le calme et interdira la starification des élus en réinstaurant la présidence tournante. Un tel département présidentiel aurait tout de même mérité plus de temps et de considération pour faire ses preuves. Il n’aura toutefois connu que trois titulaires: François Longchamp qui s’y est totalement consacré, refusant d’œuvrer en parallèle dans un autre département, Pierre Maudet éjecté presque aussitôt et remplacé par Antonio Hodgers qui y est allé à reculons.

Genève n’aura plus de président unique mais aura désormais un salaire minimal, fixé à 23 francs. Il s’agit du quatrième canton à adopter (à 58,2%) un tel plancher, après le Jura, le Tessin et Neuchâtel.

A noter encore que les Genevois ont clairement pris position en faveur de la fluidification du trafic, quatre ans après avoir accepté la Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée qui privilégie les modes doux et les transports publics. Ils ont dit oui (58,6%) à une mesure technique défendue par le conseiller d’Etat Serge Dal Busco permettant aux autorités de supprimer plus de places de stationnement que ce qui est actuellement autorisé.


Explorer les enjeux d'un monde qui change. S'abonner


La revue de presse dominicale

Le bout du tunnel? Grand élan d’optimisme chez Marcel Salathé, dans un entretien accordé à la SonntagsZeitung. Le membre du groupe de travail Covid-19 du Conseil fédéral se réjouit notamment de la gestion actuelle de l’épidémie en Suisse et va même jusqu’à donner une date à ce qui ressemble à une sortie de crise. Grâce à un excellent traçage des contacts, la Suisse pourrait avoir maîtrisé la situation d’ici à début 2021. Tant et si bien que Marcel Salathé ose même espérer, songeant aux progrès rapides de la recherche d’un vaccin, que le Covid-19 ne soit pas pire que la grippe saisonnière.

SonntagsZeitung (DE)

Les minorités doivent être vigilantes. La représentation des minorités linguistiques et des sexes dans l’administration fédérale, garantie par un règlement, n’est pas gravée dans le marbre. Le Matin Dimanche a obtenu des documents confidentiels révélant que le conseiller fédéral Ueli Maurer, ministre de tutelle des 38'765 employé(e)s de la Confédération, voulait supprimer ces critères introduits il y a quatre ans pour les remplacer par des «recommandations générales». Une proposition qui s’est heurtée à une forte résistance au sein du collège, lequel a même relevé les valeurs cibles concernant la représentation des femmes, des stagiaires et des personnes en situation de handicap.

Le Matin Dimanche (sur tdg.ch) (FR)

Testé, embarqué. Lufthansa et l’ensemble de ses filiales – dont Swiss – vont procéder dès octobre à des tests rapides de dépistage du Covid-19. Ce sont les tests élaborés par le géant bâlois Roche qui seront utilisés.

NZZ am Sonntag (DE)

Bien vu

Photo article

EPA/Ritchie B. Tongo

Ils étaient nombreux à prendre part, dimanche, au Sun Moon Lake Swimming Carnival. Dans la tradition de Taiwan, traverser ce lac à la nage fait partie des trois choses à faire impérativement dans une vie, avec le tour de l'île en vélo et l’ascension de la montagne de Jade.


Le fait sportif du week-end

Tennis: départ froid et humide à Roland-Garros. Programmé d'habitude fin mai-début juin, le tournoi de Roland-Garros a débuté ce dimanche dans le froid et sous la pluie. A tel point que le tout nouveau toit du court central a été fermé. Stan Wawrinka dispute ce dimanche après-midi le 1er tour choc face à l'Ecossais Andy Murray.


Le monde change aussi le week-end

Photo article

Salon du livre: c'est le moment de lire! Du 30 octobre au 1er novembre, Heidi.news participe à Living-room, un événement littéraire dans le cadre du Salon du Livre en ville. C'est l'occasion de prendre le temps de lire! Pendant tout ce week-end, nous vous offrons des rabais spéciaux sur nos revues imprimées (revues à CHF 19) et sur nos abonnements annuels (jusqu'à CHF 50 de rabais).

Voir les abonnements

Une raison d’espérer

Une start-up genevoise pour mieux recycler le plastique. Marianne et Anouk, comme beaucoup d’autres personnes, ne veulent plus d’un monde de gâchis. Ainsi ont-elles décidé de lancer à Genève une gamme d’accessoires (sacs, porte-clefs, porte-cartes, etc.) réalisés avec des matériaux de récupération, notamment ce plastique que la Suisse recycle si mal.

Cette start-up, baptisée Serie K, entend privilégier un processus local et circulaire. Soutenue par les SIG, elle fait l’objet d’un financement participatif qui a permis d’atteindre en quelques jours le premier palier espéré (6000 francs). L’objectif au moins 10'000 francs.

Serie K sur SIG Impact (FR)

L’actu clé de la semaine qui vient

Mesurer le présent à l'aune du passé. Il est des anniversaires dont on se passerait bien mais qu’il faut impérativement évoquer pour ne pas oublier ou, tout du moins, pour faire preuve de nuance et de mesure. Deux qualités raillées à l’heure de la dénonciation épidermique, irréfléchie et permanente.

Le 8 octobre 1940, voici donc 80 ans, ordre était donné de former le Ghetto de Varsovie. Et cela fera deux ans, toujours ce vendredi, qu’était assassiné le journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans son ambassade à Istanbul par un commando de son propre royaume qu’il dénonçait haut et fort.

Il faudrait peut-être s’en souvenir avant de taxer nos démocraties de «fascisme» ou de «totalitarisme», parce qu'elles imposent de porter un masque ou tentent de tracer les contacts des personnes infectées par le Covid-19. Lisez ou relisez notre histoire mondiale de la vaccination: cela a toujours été autant une affaire politique et économique que sanitaire!


A noter cette semaine

Lundi. Premier jour de la 9e séance de négociation entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sur la mise en œuvre de l’accord du Brexit. Les discussions dureront jusqu’à vendredi.

Mardi. Bagarre à l’horizon avec, durant la nuit, le premier débat entre Donald Trump et son adversaire à l’élection présidentielle Joe Biden puis, en fin de journée, l’assemblée du Cartel intersyndical durant laquelle les délégués doivent décider des mesures à prendre pour s’opposer au projet de budget 2021 de l’Etat de Genève, largement moins généreux en création de postes que ne l’exige la fonction publique.

Mercredi. Lecture très attendue du verdict, au Tribunal pénal fédéral de Bellinzone, du procès FIFA avec Jérôme Valcke et Nasser al-Khelaïfi sur le banc des accusés. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga fera quant à elle une allocution (à distance) dans le cadre de l’assemblée générale de l’ONU, au sommet de la biodiversité. L'occasion de rappeler les festivités du bicentenaire du Muséum d'histoire naturelle de Genève.

Jeudi. Les Jeunes Verts ainsi que le GSsA lancent la campagne pour leur initiative «contre le commerce de guerre». Et ceci le jour du 85ème anniversaire de Julie Andrews, l’inoubliable visage au cinéma de la douce et pacifique Mary Poppins.

Samedi. Annonce du palmarès du Festival du film de Zurich et audience préliminaire du procès de Matteo Salvini pour blocage de migrants en mer du temps où le patron de la Ligue du Nord était ministre de l’Intérieur. L’Allemagne, pour sa part, célèbrera les 30 ans de sa réunification.

Dimanche. La Nouvelle-Calédonie doit se prononcer pour la troisième fois (après 1987 et 2018) sur son indépendance au cours d’un referendum sous haute tension. Pour clore le chapitre des anniversaires, le génie Buster Keaton aurait eu 125 ans et l’iconique Janis Joplin aura quitté ce monde il y a un demi-siècle.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de dimanche

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse