logo

Bonjour, c’est Camille à L'Etivaz, où je n’ai cessé de retourner après vous avoir proposé l’an dernier l’Exploration le génie fromager. Heidi.news m’a proposé de vous revenir ce matin avec du nouveau... (voir le mot de Serge Michel en bas de cet envoi).

Esther, l’un des personnages de mon récit, veut réunir vaches et touristes dans un même bâtiment. Ici, certains sont sceptiques mais cela me semble un bon projet pour discuter l’avenir de l’agriculture de montagne et le défi climatique. Je vais y consacrer un documentaire!

photo journaliste

Camille Andres, L'Etivaz
19.08.2020



Dans mon radar

Photo article

Esther Mottier, dans le pré au dessus de sa ferme.

Une ferme comme il en existe aucune autre dans les montagnes suisses! Au Pays-d’Enhaut, la crise sanitaire a renforcé les convictions d’Esther Mottier, entrepreneure et paysanne: notre mode de vie actuel n’est pas tenable, il faut développer des façons plus locales et durables de manger, se soigner, se reposer. Elle va mettre à l’enquête son projet de ferme holistique: restaurant, étable, école, hôtel, maraîchage, spa, thérapies naturelles et salle de spectacle, tout cela sous un même toit!

Heidi.news (FR) Photo article

Tournage des premières images, cet été.

Pourquoi il faut raconter l’histoire d’Esther. Je me suis attachée à cette femme durant mes reportages. Elle et son mari Nicolas étaient les seuls, à L’Etivaz, à tout faire en biodynamie. Elle a fini par me dévoiler le projet qu’elle couve depuis des années. Il est tellement ambitieux que c’est devenu la “saison 2” de mon Exploration! J’ai lancé un documentaire pour suivre les mois cruciaux de la mise à l’enquête. Pourquoi? Je l’explique dans l'article ci-dessous: l’énergie d’une femme pourrait définir l’avenir de toute une région, et suscite des débats passionnants.

Heidi.news (FR)

Un financement participatif. Esther a déjà trouvé une partie de son financement. Et moi aussi, pour le film. Mais pour tourner ces prochains mois, j’ai besoin d’un sérieux coup de pouce. Alors j’ai créé un projet sur la plateforme des “Héros locaux” de la Raiffeisen: votre soutien sera décisif!

"Héros locaux" (Raiffeisen) (FR)

Rappel des infos qui comptent

Coup d'Etat au Mali. Le président, Ibrahim Boubacar Keïta, et son premier ministre sont aux mains des putschistes. Une mutinerie, commencée mardi matin, a précipité la chute du président dans une ambiance de liesse populaire, mêlée d’incertitudes sur les conséquences de ce renversement.

Le Monde (FR)

Le Sénat détaille les liens entre la Russie et l'équipe Trump. Alors que la Convention démocrate bat son plein (Bill Clinton, Jimmy Carter et Alexandria Ocasio-Cortez ont parlé cette nuit), le Sénat publie un rapport de 1000 pages, dirigé par un Républicain, sur l'étendue des liens de la Russie avec des membres de la campagne Trump en 2016. Le Kremlin a profité de leur inexpérience pour accéder à des informations sensibles.

Axios.com (EN)

Biélorussie: Alexandre Loukachenko s'enferre. Le président biélorusse a accusé l'opposition de tenter un coup d'État, alors que l'opposante en exil Svetlana Tikhanovskaya a nommé 35 personnalités au sein d'un conseil de coordination de l'opposition.

BBC NEWS (EN)

Sur Heidi.news

Photo article

Stéphane Bancel, patron de Moderna, a ait plusieurs levées de fonds à enève.

EXCLUSIF – Moderna et la Suisse: la genèse d’une lune de miel. En 2012, un banquier genevois a organisé un lunch à l'hôtel Métropole pour présenter à des privés et des family offices un entrepreneur français parti créer sa boîte à Boston. Ceux qui ont investi ne le regrettent pas: c'était Moderna, qui promet désormais un vaccin anti-Covid dans quelques semaines. Le cours de l'action a été multiplié par 70.

Heidi.news (FR)

A Genève et Vaud, la rentrée marquée par la hausse des effectifs sur fond de crise sanitaire. Les deux cantons ont donné les grandes lignes de la rentrée. En plus du Covid, il leur faut gérer un afflux d'élèves. A Genève, le DIP mise sur des surélévations, des pavillons provisoires ou des déplacements d’élèves pour les répartir de manière plus efficace.

Heidi.news (FR)

Covid-19: les droits des professionnels de santé ont-ils été respectés? Amnesty International a publié une lettre ouverte au Conseil fédéral pour faire toute la lumière sur la situation des soignants pendant la pandémie. Parmi les co-signataires, le syndicat SSP dénonce au moins un licenciement abusif, à Fribourg.

(FR)

Accédez à tous les articles en illimité. Abonnez-vous!


Bien vu

Photo article

Il s’appelle Bovino c’est le bâtiment, tout en bois, qui accueillera la future ferme holistique d’Esther. Ce que l’image ne montre pas, c’est qu’il sera construit au milieu de Château-d’Oex, et recouvert de tavillons typiques. Les réactions sur la forme de ce bâtiment sont vives. Mais s’en tenir à la façade, c’est passer à côté des aspects innovants à l'intérieur, qui combinent architecture biomimétique – s’intégrer au paysage et à l’environnement – et architecture sacrée, pour le bien-être des bêtes et des visiteurs.


Contenu partenaire Photo logo

Photo article

The new media covering international Geneva. Sign up for the GS Daily Brief for your morning updates and insights on our key themes — climate, global health, peace and humanitarian, technology, and sustainable business and finance — along with opinion pieces from thought-leaders. You can also find Geneva Solutions on Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, and YouTube.


Une raison d’espérer

L’agriculture micro-locale, une tendance de fond jusqu’à San Francisco. Les fermes urbaines bio ont le vent en poupe: les projets d’agriculture urbaine recréent du lien dans des quartiers, mais permettent aussi de soulager des “déserts alimentaires”, éloignés des commerces. Exemple avec ce jardin communautaire d’un quartier autrefois pollué de la baie de San Francisco, qui réunit des communautés différentes, et permet aux ados de découvrir comment pousse une carotte!

San Francisco Chronicle (EN)

Mon labo agricole

Photo article

Stéphanie Maubé, qui a co-écrit Il était une bergère (éd. Le Rouergue, 2020)

Bergère, c'est le métier du futur, dit-elle... Pour Stéphanie Maubé, l’alimentation est le socle de toute civilisation. Devenue bergère sur le tard, elle propose de rémunérer les éleveurs pour leurs services environnementaux, de classer l’herbe comme un bien commun ou de protéger dans la Constitution le droit à produire son alimentation. Une vision étatiste, mais qui a le mérite de changer nos perspectives. Elle donne aussi un coup de griffe aux néo-ruraux qui ne voient dans la campagne qu’un outil pour leur propre bien-être: l’agriculture ce n’est pas une thérapie!

Usbek & Rica (FR)

L’agriculture bio plus rentable que la conventionnelle? Oui, d’après une récente étude de France Stratégie (cabinet de prospective du Premier ministre) qui compare des producteurs bio et conventionnels. Les premiers s’en sortent mieux, car leurs charges en intrants sont moins élevées, leurs produits plus rentables, et leur production plus diversifiée. Une étude à prendre avec prudence, car elle se base sur des données de 2016, année particulièrement mauvaise pour les producteurs conventionnels.

Actu-environnement.com (FR)

L’urine humaine pour remplacer les engrais industriels? La solution peut faire sourire, ou dégoûter, mais elle est crédible. A condition de se doter d’outils et infrastructures appropriés. D’ailleurs, au Pays-d’Enhaut l'urine-engrais est testée. Souvenez-vous, Arnaud Robert vous en parlait déjà dans son Exploration, La Révolution des toilettes.

Le Monde (vidéo) (FR)

La Suisse pourrait-elle se passer de paysans? Les prix du lait n’ont cessé de baisser et les charges administratives d’augmenter. Quel avenir pour les paysans? En 2018, Jean-Philippe Buchs avait rédigé une rigoureuse enquête pour Bilan sur le sujet. On y trouve plusieurs pistes: une agriculture de proximité avec des produits labellisés et/ou biologiques, et la diversification vers la production de lentilles, de quinoa, les fromages de brebis, ou d’énergie!

Bilan (FR)

Soutenez le journalisme indépendant. Faites un don


Ça pourrait vous étonner

Le Cachemire se met au bio. Région montagneuse et peu favorable à l’emploi massif d’intrants chimiques, le Cachemire dispose d’un potentiel exceptionnel pour l’agriculture biologique. L’engouement des paysans est réel mais l’accès aux semences est compliqué, et l’apathie gouvernementale pointée du doigt.

Kashmir Observer (EN)

En Afrique, le superfail de l’AGRA Pendant des années, des pays, dont l’Allemagne, des mécènes, dont Bill Gates, des organisations, comme le World economic forum, ont financé avec enthousiasme l’Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA), pour soutenir les petits paysans. Mais c'est un échec terrible: selon cette enquête, dans les pays assistés, les personnes connaissant la famine n’ont pas diminué ….elles ont doublé.

Deutsche Welle (EN)

Les difficultés du bio africain. La bureaucratie étouffante et l'accès limité au financement freinent l'agriculture biologique en Afrique et risquent d'entraver la capacité du continent à se nourrir.

Deutsche Welle (EN)

Si vous avez encore le temps

Internet va-t-il repeupler les montagnes? Ils sont architectes, documentaristes ou entrepreneurs et ont décidé de s’installer en montagne, choisie pour sa qualité de vie, ses prix bas... et surtout son accessibilité à Internet, qui devrait encore s’améliorer. Ces récits de vie en grand format ont obtenu cette année le troisième prix du Swiss Press Award.

Swissinfo (FR)

Pourquoi Heidi.news s’engage pour ce projet de Camille Andres? Tous nos auteurs vous le diront: une Exploration, c’est un investissement considérable, inédit dans la presse. Nous faisons notre possible pour mettre en valeur ces mois de travail, en les publiant avec soin, parfois sous forme de revue imprimée. Heureusement, la qualité de ces publications ne passe pas inaperçue. De plus en plus de maisons d'éditions ou de sociétés de productions nous appellent pour en tirer un livre ou un film d'une Exploration. Nous leur disons toujours oui: le travail des auteurs mérite d'être porté plus loin, par d'autres médias. Camille, elle, a le courage de se lancer (presque) seule. Elle a tout notre soutien. Nous publierons ses récits de tournage et offrirons des abonnements aux donateurs de son financement participatif. (Serge Michel, directeur éditorial)


Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de mardi

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse
Facebook Twitter Linkedin Instagram