Bonjour, c’est Lionel à Boston, où un mouvement de grève massif mobilise les ténors de la gauche américaine, tandis que l'État du Massachusetts n'octroie plus qu'au compte-goutte ses licences de vente de cannabis – au grand dam de mon voisin qui se reconnaîtra.

Au menu ce matin: le rapport Mueller décortiqué, une terrible maladie orpheline peut-être curable grâce aux milieux associatifs et Kim Jong-un superviseur en chef d'une nouvelle arme non-identifiée.

Lionel Pousaz, Boston,
le 19 avril 2019


Dans le radar aujourd’hui

Un oui pour Sissi? Les Égyptiens sont appelés aux urnes pour amender la Constitution, ce qui permettrait notamment de prolonger la présidence d'Abdel Fattah al-Sissi. Ce référendum controversé commence aujourd'hui avec les citoyens résidents à l'étranger, et se poursuivra jusqu'à lundi.

Signal de départ pour Polymanga. Festival de pop culture japonisant – mais pas uniquement – Polymanga ouvre ses portes aujourd'hui à Montreux. Pendant quatre jours, les organisateurs attendent environ 40'000 visiteurs, fans de jeux vidéo, de mangas ou de films fantastiques. Parmi les invités de marque, Jack Gleeson, incarnation mémorable de l'infect Joffrey Baratheon dans Game of Thrones.


Bien vu

KEYSTONE/AP ALVARO BARRIENTOS

Dans le nord de l'Espagne, des pénitents prenaient part jeudi à une procession de la semaine sainte.


Rappel des infos qui comptent

Le rapport Mueller, début d'épluchage. Mises à disposition en début d'après-midi, les 448 pages du rapport Mueller sont en ce moment encore disséquées par la presse. Selon les premières conclusions du New York Times, loin d'exonérer totalement le Président, le document révèle ses multiples tentatives de dérobade face à l'enquête. Le rapport détaille les modes opératoires russes pour influencer l'élection, mais ne comporte pas de preuve formelle avalisant une conspiration du candidat Trump et de ses équipes de campagne.

La Corée du Nord aurait testé une nouvelle arme. Kim Jong-un a supervisé le banc d'essais d'une "arme tactique guidée", annoncent sans trop de précisions les médias nord-coréens. Des déclarations qui s'inscrivent dans le cadre de négociations tendues avec les États-Unis.

Les coûts prennent l'ascenseur à l'Office fédéral de santé publique. Les dépenses liées au personnel de l'OFSP ont augmenté de près de 50% depuis 2007, passant de 55 à 83 millions de francs par année. Pour expliquer ces coûts, les responsables évoquent un cadre juridique toujours plus complexe – avec par exemple la loi fédérale sur le dossier électronique du patient.

Joe Biden au piquet de grève. Ce jeudi à Boston, Joe Biden, candidat pressenti aux primaires démocrates et favori des sondages, venait soutenir les 31'000 employés des supermarchés Stop & Shop actuellement en grève en Nouvelle-Angleterre. Le mouvement semble recevoir l'aval de la population et attire l'attention de la gauche américaine: la semaine dernière c'était Elizabeth Warren, candidate déclarée à l'investiture démocrate, qui visitait les grévistes.


Une raison d’espérer

Le succès des efforts communautaires contre une maladie orpheline. Seuls et sans réel soutien financier, des familles et des scientifiques ont consacré leur vie à la recherche d'un remède contre une terrible maladie génétique. Aussi rare que peu rentable, la fibrodysplasie ossifiante progressive transforme en os les muscles et les tendons, et enferme le patient dans son propre squelette. Ces années de lutte portent enfin leurs fruits: trois essais cliniques prometteurs ont lieu en ce moment, et la FDA a récemment approuvé l'utilisation d'une molécule qui réduit fortement les poussées osseuses.


Entrez dans la communauté de Heidi.news

Devenez Membre fondateur de Heidi.news

En devenant Membre Fondateur pour CHF 160, vous pouvez profiter des offres suivantes :

  • Un accès illimité à Heidi.news pendant 12 mois
  • Les 3 premières publications imprimées des Explorations
  • Des invitations préférentielles aux événements Heidi.news
  • La possibilité de parrainer la personne de votre choix

Le labo américain

Yale School of Medicine

Des cerveaux entre la vie et la mort. Plusieurs heures après le passage à l'abattoir, des chercheurs de l'Université de Yale sont parvenus à réanimer partiellement des cerveaux de porcs. La nouvelle, qui a fait le tour du monde, pose la question de la délicate frontière entre la vie et la mort. Selon la neuroéthicienne L. Syd M Johnson, "il est très improbable que la conscience ou la sentience puisse être rétablie dans un cerveau mort depuis des heures, mais je suis aussi certaine qui si tel était le cas, nous ne le saurions pas".

Le retour de la rougeole, une question de vaccin. Aux USA, la résurgence de la rougeole est bien liée au déclin de la couverture vaccinale, affirment des chercheurs du National Institute of Health dans un commentaire au New England Journal of Medicine. Loin d'être anodine, cette maladie cause plus de 100'000 morts par année. En 2000, le pathogène était considéré comme éradiqué aux États-Unis.

La tech américaine en pleine manoeuvre. Ça bouge du côté des entreprises de technologie californiennes. Twitter a annoncé le rachat de Highly, une application de partage de citations en ligne. De leur côté, le site de partage d'images Pinterest et le système de vidéoconférence Zoom faisaient jeudi leur entrée en bourse. Pour l'heure, le succès des deux opérations semble confirmer l'intérêt des investisseurs pour les licornes, des sociétés évaluées à plus d'un milliard de dollars, malgré les récents déboires boursiers de Lyft.


Ça pourrait vous étonner

Cannabis: quand la légalisation favorise le marché noir. Plus de deux ans après le vote sur la légalisation du cannabis, l'État du Massachusetts traîne les pieds. À peine 15 licences ont été octroyées, dont une seule dans l'aire métropolitaine de Boston. Résultat: le marché noir semble profiter de l'appel d'air.

Les épidémies du monde entier, d'un coup d'oeil. La startup américaine Metabiota met en ligne un traqueur global des épidémies. Une bonne vue d'ensemble, mais il faut passer à la caisse pour obtenir les détails, explique Techcrunch.

Les souris, ces oubliées du journalisme santé. Un remède miracle contre Alzheimer, la panacée contre l'alopécie, la chimiothérapie ultime? Pas si vite... Sur Twitter, le compte @justsaysinmice traque les titres sensationnalistes de la presse, en rappelant quand les résultats d'études médicales ont été obtenu sur des souris, comme l'explique son créateur dans une interview.

Un carnivore préhistorique au fond du placard. En fouillant les tiroirs du Musée d'Histoire naturelle de Nairobi, un chercheur américain a fait une découverte inespérée: les ossements fossilisés d'un prédateur vieux de 22 millions d'années, plus massif qu'un ours polaire.

Floutez ce sein que je ne saurais voir. Cette question cruciale valait bien une petite expérience: à partir de quelle résolution d'image l'intelligence artificielle Instagram peut-elle détecter la présence impudique d'un téton et activer la censure?


Si vous avez encore le temps

KEYSTONE GAETAN BALLY

Mentir comme un arracheur de dents. Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume des dentistes? Dans une longue enquête, The Atlantic se penche sur une profession de la santé cariée par le manque de travaux scientifiques solides et marquée par une tendance au surtraitement. Un état des lieux peu reluisant qui ne vaudrait pas seulement aux États-Unis. L'auteur cite notamment une étude de l'ETHZ datée de 2017, qui laisse penser qu'en Suisse près d'un tiers des praticiens prescriraient des interventions coûteuses et inutiles.


Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse