Bonjour, c’est Salomé à Tel-Aviv, où les méduses s’échouent par dizaines sur les plages. Des chercheurs israéliens veulent utiliser leur mucus pour aider au nettoyage des eaux usées.

Au programme ce matin: la faim dans le monde en augmentation, une scientifique arrêtée en Iran, et le lac Léman fortement pollué.

Salomé Parent, Tel Aviv
Le 16.07.2019


Rappel des infos qui comptent

Keystone / AP

La faim s’étend. Un rapport annuel des Nations unies tire la sonnette d’alarme. En 2018, 820 millions de personnes, soit 10,8% de la population mondiale, étaient sous-alimentées, un chiffre en augmentation continue depuis trois ans. La faim s’étend alors qu’en théorie, les hommes produisent de la nourriture en quantité suffisante pour les 7,7 milliards de Terriens.

Le Monde (FR)

Chercheuse arrêtée en Iran. Une anthropologue franco-iranienne, qui serait accusée d’espionnage, est détenue depuis plusieurs semaines en Iran. Les raisons de son emprisonnement restent floues, mais ses collègues du Centre de recherches internationales de Sciences-Po dénoncent une arrestation liée aux tensions actuelles avec les Occidentaux.

Libération (FR)

Bien vu

Keystone

Selon les tabloïds anglais, dans le 25ème James Bond, l’agent 007 devrait prendre les traits de l’actrice britannique Lashana Lynch. Pour la première fois de son histoire, l’espion mythique serait incarné par une femme noire.


Une raison d’espérer

Eau potable accessible. Des chercheurs de l’université d’Austin pourraient bien révolutionner l’utilisation des distillateurs solaires, qui rendent l’eau potable grâce à l’énergie du soleil. Les appareils qu’ils ont inventés sont 12 fois plus performants que ceux déjà commercialisés. Alors que les technologies pour traiter l’eau sont coûteuses, ces outils écologiques et peu chers pourraient aider les pays en voie de développement.

Usbek et Rica (FR)

Sur Heidi.news aujourd’hui

Forte pollution du lac Léman. L’association Oceaneye, basée à Genève, révèle que les eaux du lac Léman contiennent environ 14 millions de particules de plastiques d’une taille supérieure à 1 mm.

Heidi.news (FR)

Les derniers Néandertaliens d’Eurasie. Selon une étude de l’institut allemand Max Planck, les Néandertaliens d’Europe de l’Ouest ont remplacé les autres populations eurasiatiques il y a près de 100’000 ans. Les chercheurs ont comparé le patrimoine génétique de plusieurs groupes d’hominidés, répartis sur 400’000 ans.

Heidi.news (FR)

Le labo du Moyen-Orient

Keystone / EPA

Méduses filtrantes. Les méduses qui recouvrent les plages israéliennes ne sont pas qu’un fléau pour les baigneurs. Des chercheurs de l’université d’Haïfa veulent utiliser leur mucus pour capturer les micro-résidus de plastique restant dans les eaux déjà filtrées par les usines de traitement des eaux usées, dont 80% sont réutilisées en Israël.

The Media Line (EN)

Reconnaissance faciale en Cisjordanie. Les technologies de la start-up israélienne Anyvision Interactive Technologies sont utilisées par l’armée pour contrôler l’entrée des Palestiniens de Cisjordanie en Israël grâce à un système de reconnaissance faciale controversé. En 2018, l’entreprise, la plus performante dans le domaine en Israël, a collecté 28 millions de dollars.

Haaretz (EN)

Riyad recycle. La capitale de l’Arabie saoudite lance un grand plan de recyclage. Plus de vingt millions de tonnes de gravats de chantier vont être utilisés pour de nouvelles constructions. Les Saoudiens sont également incités à trier leurs ordures. Ensemble, le centre national de gestion des déchets, la municipalité de Riyad et la Saudi Investment Recycling Co. espèrent recycler près de 80% des 3,4 millions de tonnes de détritus produits chaque année par la ville.

Arab News (EN)

Ça pourrait vous étonner

Keystone / EPA

Beyrouth et son souk. Près de 20 ans après la fin de la guerre civile, la reconstruction de Beyrouth divise. Si certains saluent la renaissance de son centre ville, d’autres dénoncent une reconstruction trop éloignée du souk d’origine.

The Economist (EN)

Village fantôme. Depuis la mort de ses deux voisins, Grisa Muntean est le dernier habitant de Dobrusa, en Moldavie. Après l’effondrement de l’Union soviétique, les 200 personnes qui vivaient là sont parties les unes après les autres.

The New York Times (EN)

Si vous avez encore le temps

Bonheur et populisme. Pourquoi les gens heureux votent-ils pour les partis populistes? En Europe, de plus en plus de citoyens se disent satisfaits par leur vie et pourtant, le vote populiste augmente. Est-ce lié au vieillissement de la population? Dans les pays où l’économie va mieux, les préoccupations liées à la religion, l’identité et l’immigration deviendraient-elles prioritaires ? Autant d’hypothèses pour tenter d’expliquer ce paradoxe.

The Economist (EN)

Vous avez aimé? Partagez:

Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de lundi

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse