Bonjour, c’est Julia à Zurich où, pour la 40e année, se tient sur le Landwiese le Zürcher Theater Spektakel – et le temps maussade est comme d’habitude à l’affiche.

Au programme ce matin: le travail épuise de plus en plus les Suisses, une fabrique de soupe entre Zurich et Winterthur devient incubateur de start-up, et ce coup de boomerang sur Twitter pour un critique littéraire zurichois qui évoque les “lèvres sensuelles” d’une auteure.

Julia Kohli, Zurich
Le 21.08.2019


Dans le radar aujourd’hui

Boris Johnson fait sa tournée européenne. Après une lettre au président du Conseil européen Donald Tusk demandant l’abandon de la disposition «backstop» (censée éviter une frontière sur l’île d’Irlande et prévue dans l’accord de Brexit) – missive restée vaine –, le Premier ministre britannique tente une offensive diplomatique. Il devrait rencontrer Angela Merkel à Berlin ce mercredi et Emmanuel Macron à Paris jeudi. Boris Johnson se prépare aussi pour la réunion du G7 à Biarritz où il pourrait faire face à de vives critiques au sujet d’un possible Brexit sans accord.

La Tribune (FR)

Nouvelle réunion à Genève sur les robots tueurs. Ce mercredi s’achève la réunion de deux jours des représentants de plus de 70 Etats membres de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC) consacrée aux «armes létales autonomes». Selon Human Rights Watch, les Etats-Unis et la Russie, notamment, s’opposent à la négociation d’un traité. Un récent sondage réalisé par une ONG néerlandaise montre par ailleurs que quasi aucun géant des technologies (Amazon, Intel, Microsoft, etc) ne veut s’opposer à l’utilisation, pour des activités guerrières, de technologies proches de celles utiles à leurs activités commerciales (robots, drones, etc.).

Human Rights Watch (FR)

Coup d’envoi de l’Openair de Zurich. Les Chemical Brothers ouvrent ce mercredi le festival de musique se déroulant dans la banlieue de Zurich. L’événement, qui durera 4 jours, aux résonances résolument «électro», affiche une programmation éclectique allant de The Kooks à Sophie Hunger, en passant par Paul Kalkbrenner.

ZurichOpenAir (EN)

Rappel des infos qui comptent

Giuseppe Conte (debout) et Matteo Salvini (assis). (Gregorio Borgia / AP)

Clap de fin pour le gouvernement italien. Le Premier ministre Giuseppe Conte a déclaré mardi la fin du règne de 14 mois de la Lega et du Mouvement Cinq étoiles et a annoncé sa démission. Il a accusé le chef de la Lega et ministre de l’Intérieur Matteo Salvini d’«opportunisme politique». La balle est maintenant dans le camp du président Sergio Mattarella, qui doit clarifier avec les partis la possibilité de former un nouveau gouvernement, ou alors de convoquer de nouvelles élections.

Le Figaro (FR, Paywall)

Le Premier ministre de Hong Kong veut parler aux manifestants. Carrie Lam a annoncé mardi vouloir mettre sur pied «une plateforme de dialogue». Loyale à Pékin, elle n’a fait aucune offre concrète au mouvement de protestation, qui exige un retrait du projet de loi sur l’extradition vers la Chine continentale. Par ailleurs, Twitter et Facebook vont supprimer plusieurs centaines de comptes de propagande chinoise diffusant de fausses informations.

South China Morning Post (EN)

Des conditions de travail de plus en plus pénibles en Suisse. Les employés en Suisse se disent de plus en plus accablés par leur travail, selon l’étude de santé publique publiée tous les cinq ans par l’Office fédéral de la statistique. Une augmentation significative du fardeau professionnel se fait sentir chez les moins de 50 ans. Par ailleurs, 49% des personnes stressées ont déclaré également être épuisées émotionnellement.

NZZ (DE)

Bien vu

(Ennio Leanza / Keystone).

Du 15 août au 1er septembre 2019, des artistes de rue de toutes sortes animent le Landwiese, au bord du lac de Zurich, dans le cadre du Zürcher Theater Spektakel.


Une raison d’espérer

Eolienne géante en Norvège (Marius Meyer / Wikipedia)

L’éolien dans le vent pour un avenir 100% durable. Selon une étude de l’Université de Sussex, l’approvisionnement en énergie pourrait être 100% durable d’ici 2050 en Europe, et même dans le monde – si l’énergie éolienne était utilisée efficacement. Les chercheurs estiment que 11 millions d’éoliennes pourraient encore être construites, notamment dans des pays ayant des conditions idéales comme la Turquie, la Russie et la Norvège.

Université de Sussex (EN)

Sur Heidi.news aujourd’hui

David Carlier

Comment le trail m’a appris à faire taire mes tendons siffleurs. Le trail a la réputation de faire mal, surtout quand on dépasse la dose prescrite. Vrai? Faux? Dans le 8e épisode de notre exploration «La montagne en courant», notre auteur Charlie Buffet s’est fait cobaye dans les mains de deux kinés, dont un philosophe.

Heidi.news (Les Explorations) (FR, Paywall)

Le sort du requin mako se joue à Genève. La Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES) tient en ce moment à Genève sa 18e conférence des parties. L’objectif? Mettre à jour ses listes d’espèces devant faire l’objet de protections particulières. C’est notamment le cas du requin mako et de plusieurs espèces de raies-guitares, menacés par la surpêche. Une trentaine de pays souhaitent que leur commerce soit réglementé.

Heidi.news (Le Flux Sciences) (FR)

Une nouvelle organisation à Genève sur l’éthique de la numérisation. Les dirigeants des universités suisses et de grandes entreprises se réuniront à Genève le 2 septembre à l’occasion du Swiss Global Digital Summit. L’objectif est de jeter les bases d’une organisation dédiée à l’éthique de la numérisation de la société. Le nouveau centre entend formuler des standards et élaborer des solutions «dans un esprit positif». L’ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard est pressentie pour en prendre la présidence.

Heidi.news (FR)

Le labo zurichois

(Andreas Eggenberger / EPF Zurich)

Du silicone imprimé en 3D. Spectroplast, spin-off de l’EPF de Zurich, a développé un procédé de production de silicone par impression 3D. La jeune pousse souhaite désormais commercialiser des produits médicaux personnalisés tels que des appareils auditifs, des prothèses mammaires voire des valvules cardiaques artificielles.

EPFZ (DE)

Une ancienne usine Maggi devient un bouillon de start-up. Entre Zurich et Winterthur sommeille le village de Kemptthal, où une ancienne fabrique de soupe doit bientôt revivre. Non pour produire des repas liquides, mais pour accueillir des start-up; ce projet, baptisé «The Valley», pourrait générer 2000 emplois dans des locaux pour la plupart vendus par Givaudan, propriétaire de la marque Maggi. La multinationale genevoise y conserve tout de même un centre d’innovation dédié à la recherche sur les arômes et les parfums.

NZZ (DE)

Le code de la vie réécrit en laboratoire. Comment se développe la vie et comment se structure-t-elle au niveau moléculaire? Pour répondre à cette question, des chercheurs de l’EPF de Zurich ont utilisé l’ADN de la bactérie d’eau douce Caulobacter crescentus comme squelette de travail, l’ont simplifié à l’aide d’un algorithme informatique et puis l’ont reconstitué. Etonnamment, la nouvelle combinaison d’ADN se met à coder pour les mêmes protéines que la bactérie d’origine.

NZZamSontag (DE, Paywall)

Ça pourrait vous étonner

(BioMitech)

Un arbre d’algues pour purifier l’air. La start-up mexicaine BioMitech a mis au point un arbre métallique, nommé Biourban, qui héberge un silo de microalgues dont le rôle est d’extraire le CO2 de l’air – a priori autant que 368 arbres en moyenne.

Digitaltrends (EN)

Des esquisses d’Antoine de Saint-Exupéry découvertes à Winterthur. Des brouillons de dessins du «Petit Prince», ouvrage vendu à 140 millions d’exemplaires, ont été retrouvés dans la maison du collectionneur d’art défunt Bruno Stefanini.

Der Landbote (DE, Paywall)

Des PDG contre la maximisation des profits. 192 représentants de grandes entreprises américaines ont renoncé à appliquer comme unique principe la croissance à tout prix de la valeur des actions de leur société. Cette ambition crée des inégalités, lit-on dans leur déclaration, et serait donc préjudiciable à la société.

The Washington Post (EN)

Si vous avez encore le temps

Sally Rooney, photographiée en 2017 par Chris Boland.

Le sexisme d’un critique littéraire zurichois fait le tour du monde. Elle ressemble à une «biche craintive» et a des «lèvres sensuelles», écrit Martin Ebel, 64 ans, critique littéraire au quotidien Tages-Anzeiger en évoquant Sally Rooney et son roman Conversations With Friends. Une description sexiste qui a fait bondir trois auteures zurichoises, Nadia Brügger, Güzin Kar et Simone Meier. Elles ont lancé le hashtag #dichterdran (qu’on pourrait traduire par «A vous les poètes») pour appliquer à des écrivains masculins les mêmes travers. Comme: “en tant que mari de Marilyn Monroe, Arthur Miller n’eut aucune difficulté à trouver un éditeur”. Cette opération, lancée comme une blague, a trouvé un écho planétaire. The Guardian s’en est saisi et The Atlantic aussi, sous la plume de la fameuse Helen Lewis. Seul problème: cette historienne du féminisme oublie de citer les noms des trois Zurichoises ayant créé #dichterdran. “Le patriarcat finit toujours par gagner”, lâchent celles-ci, très amères.

The Atlantic (EN)

Vous avez aimé? Partagez:

Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de mardi

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse