logo

Bonjour, c’est Patrick, confiné comme la majorité des Suisses. Connecté, je traque la folle course de la communauté scientifique pour trouver une parade au Covid-19.

En tant que rédacteur en chef invité ce matin, je souhaite vous faire partager l’incroyable mobilisation de la science face au virus.

photo journaliste

Patrick Aebischer, Lausanne
07.04.2020


Dans mon radar aujourd’hui

Est-ce que Covid-19 se trouve sous forme d’aérosols? Le débat sur le port du masque dans les transports publics ou les magasins d’alimentation est lancé. Les données récentes suggèrent que le virus n’est pas seulement présent dans les gouttelettes générées lors d’une quinte de toux ou d’un éternuement mais qu’il pourrait se trouver sous forme d’aérosols produits par la simple parole ou la respiration. Les asiatiques comprennent difficilement la réticence des occidentaux à porter un masque. Malgré les propos rassurants de l’OFSP sur le sujet, la vraie réponse c’est que la Suisse en manque. Il en faudrait entre 2 et 3 millions par jour juste pour la Suisse. Swoxid, une start-up de la région lémanique développe une version réutilisable et stérilisable par rayons ultra-violets. Vite il y a urgence!

Nature (EN)

Certificat d’anticorps. L’Allemagne se prépare à remettre sur le marché du travail ceux qui ont développé des anticorps anti-Covid-19 suite à une infection par le virus. Elle planche sur l’émission d’un certificat d’immunisation contre le Covid-19, une initiative qui pourrait avoir des conséquences inattendues. Des individus, en particulier des jeunes, pourraient être tentés de se faire volontairement infecter afin de trouver rapidement un emploi intéressant au détriment de ceux qui devront rester plus longtemps confinés. Le conflit générationnel sous-jacent pourrait s’exacerber. Les éthiciens ont du travail en perspective.

The Telegraph (EN)

La course au traitement face à la pharma. Ce coup de gueule d’Ara Darzi, une personne que je connais bien et respecte, m’interpelle. Darzi, le directeur de l’Institute of Global Health Innovation à l’Imperial College de Londres et ancien ministre de la santé du gouvernement de Tony Blair, reproche à l’industrie pharmaceutique de ne pas partager ses données afin d’accélérer le développement d’un traitement avec l’aide de l’intelligence artificielle. Cette opinion exprimée dans le Guardian est d’autant plus préoccupante qu’elle émane d’une personne proche de l’industrie pharmaceutique. Cette dernière s’est au fil des années désengagée du domaine des maladies infectieuses en raison d’un retour sur investissement insuffisant. Il y a urgence à définir un nouveau partenariat public-privé pour le développement de traitements contre les maladies infectieuses afin d’éviter d’autres désastres.

The Guardian (FR)

Rappel des infos qui comptent

10 millions d’Américains se sont inscrits au chômage. Cette pandémie fait des ravages sur le plan économique mondial. Les Etats-Unis, pays caractérisé par la quasi absence de filet social, risquent de vivre des moments difficiles. Près de 50% des américains vivent en effet d’un chèque mensuel à l’autre, sans épargne et sans couverture maladie. Les licenciements y sont brutaux. Selon les dernières statistiques, 10 millions d’américains se sont inscrits au chômage lors des deux dernières semaines. Des troubles sociaux sont à craindre. Les achats d’armes ont du reste déjà augmenté. L’administration Trump pourrait être tentée d’interrompre le confinement en justifiant que le remède est pire que la maladie. D’autres pays pourraient alors suivre rapidement.

Le Monde (FR)

La voix américaine de la science sous protection renforcée. Anthony Fauci a servi plus de 6 présidents américains en tant que directeur du célèbre National Institute of Allergy and Infectious Diseases. Il a été porte-parole de la lutte contre le SIDA. A 79 ans, il se retrouve aux premières loges au côté de Donald Trump. De sa voix calme, il ose contredire le narcissique président des Etats-Unis. Les prédicateurs de l’ultra-droite lui ont fait un procès d’intention suite à une attitude jugée irrespectueuse envers le président. Ils se sont déchaînés sur les réseaux sociaux en l’accusant de tous les maux au point qu'il doit désormais bénéficier d’une protection renforcée. Espérons que cette crise permettra à la voix de la science et de la raison de reprendre ses droits dans le pays qui a le leadership scientifique mondial.

The New York Times (EN)

Chercheurs, montrez aux politiques comment se comporter! Jamais dans l’histoire de l’humanité il n’y aura eu une mobilisation aussi massive de la communauté scientifique. Des plateformes comme Crowdfight Covid-19 ont recruté plus de 35'000 personnes en moins de 15 jours, échangeant sur la façon de construire des respirateurs, des masques réutilisables, des diagnostics rapides etc. La biotechnologie et la médecine découvrent la pré-publication pour partager le plus rapidement possible leurs données et leurs résultats avant même l’usuelle revue par les pairs. Le projet participatif Folding@Home permet la mise en réseau d’innombrables ordinateurs pour étudier les interactions moléculaires qui rend possible la pénétration du virus dans les cellules du système respiratoire humain. Pendant ce temps, les grands de ce monde tergiversent, ferment leurs frontières et n’arrivent pas à se coordonner pour proposer une réponse globale à cette crise. Ce constat parle pour la mise en place d’une nouvelle gouvernance mondiale plus apte à gérer de telles crises.

Nature (EN)

Sur Heidi.news aujourd’hui

Photo article

Le violent cycle de vie des magnétars, ces étoiles ultra-denses. Parce qu'il n'y a pas que le coronavirus, on se demande d’où viennent les magnétars, ces curieuses étoiles à neutrons d’une incroyable densité dont le champ magnétique intense semble capable de délivrer de longues bouffées de rayonnement gamma perceptibles jusqu’à la Terre. Des chercheurs français et allemands livrent une explication originale du fonctionnement physique de ces étoiles pas comme les autre.

Heidi.news (FR)

Les masques sont obligatoires, dommage qu'il n'y en ait nulle part. La tension est palpable à Milan. Toute personne soupçonnée de sortir sans raison valable est clouée au pilori. Et pour cause: «pour couvrir leur gestion catastrophique de la crise, les autorités de la région ont choisi de nous monter les uns contre les autres», écrit Gea, notre correspondante sur place.

Heidi.news (FR)

Un logiciel de l’EPFL facilite le partage des données entre pays. Face au Covid-19, MedCo se fonde sur neuf ans de recherche. Ce logiciel, développé dans le laboratoire pour la sécurité des données (LDS) de l’EPFL en collaboration avec le CHUV, offre la possibilité aux chercheurs d’effectuer des calculs sur des bases de données médicales décentralisées sans décrypter les données et sans les transférer, protégeant ainsi la vie privée des patients. Le logiciel vient d’être déployé dans les hôpitaux universitaires de Lausanne, de Genève et de Berne.

Heidi.news (FR)

The Medical Shock & the Economic Shock. The Graduate Institute Geneva and Heidi.news are co-producing a series of «pocket lectures»: Covid-19, the virus that changes the world. Richard Baldwin, Professor of International Economics at Graduate Institute, made the first episode. Part of his «pocket lecture» deals with the medical shock and part on the economic shock. Both are essential for understanding the crisis we are currently in.

Heidi.news (EN)

En France voisine, la fin de vie dans les maisons de retraite. La semaine dernière, Sylvie, médecin en EHPAD (l’équivalent français des EMS) s'exprimait dans le Point Coronavirus de Heidi.news sur la bonne préparation de son établissement face au Covid-19. Mais la situation se détériore. «Changement d’atmosphère total», dit-elle pudiquement. De nouveaux témoignages posent la question des soins palliatifs pour les patients âgés trop affaiblis pour supporter une intubation en cas de détresse respiratoire aiguë.

Heidi.news (FR)

Heidi-sorry! Les équipes du hackathon en ligne #VersusVirus sont au travail afin de mettre en œuvre les idées pour aider la Suisse à traverser la crise pandémique. 2e épisode: coopération et solidarité au cœur de l’innovation. Plusieurs lecteurs du Point du jour d'hier nous ont signalé que le lien pour lire cet article ne fonctionnait pas. Voici le bon:

Heidi.news (FR)

Accédez à tous les articles en illimité. Abonnez-vous!


Bien vu

Photo article

Photo : EPA/Yi Xin CHINA OUT

Lunch time dans une fabrique d’automobiles du Wuhan. Photo à l’esthétique parfaite illustrant l’approche asiatique de la distanciation sociale. Est-ce que les démocraties occidentales seront capables d’en faire autant?


Le monde change, la presse aussi

Photo article

Suivez-nous sur les réseaux sociaux. Heidi.news, c'est aussi des actualités quotidiennes sur les réseaux sociaux. Retrouvez Heidi.news sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube et TikTok.

Suivre Heidi.news

Une raison d’espérer

Prédire la saisonnalité du Covid-19. L’incidence des infections respiratoires est typiquement saisonnière. Les coronavirus n’affectionnent ni les températures élevées, ni l’humidité. Une récente étude scientifique montre que le Covid-19 s’est propagé principalement sur le corridor 30-50 N caractérisé par une température oscillant entre 5 et 11°C et une humidité entre 47 et 79%. Des modèles climatologiques permettraient de prédire les régions qui seront les plus exposées à la propagation du virus dans les semaines et mois à venir et de mieux s’y préparer.

SSRN (FR)

Mon labo

Effort inédit pour trouver un vaccin. Une quarantaine de projets de développement de vaccin ont été enregistrés de par le monde en un temps record. Des volontaires sains ont déjà reçu les premières injections de trois différents types de vaccin. Mais même si tout le monde l’attend avec impatience, les défis sont grands et la route encore longue. En effet, le vaccin devra être efficace et répondre à de stricts critères de sécurité. Une fois validé, sa production à grande échelle prendra du temps. Sa distribution devra également se faire dans un ordre bien établi, soit en priorité aux soignants, aux personnes à risque, aux personnes occupant des fonctions clés pour le fonctionnement des infrastructures vitales. Pour la grande partie de la population, il faudra attendre au minimum deux ans. Entre temps, apprenons à vivre avec le virus en respectant les recommandations des épidémiologues: «Tester-Isoler-Mettre en quarantaine», distanciation sociale et port du masque. Le mouvement d’opposition aux vaccins très présent dans les pays occidentaux va devoir réévaluer sa position.

Heidi.news (FR)

La prochaine pandémie est déjà en train de se préparer. Le Covid-19 est une nouvelle zoonose transmise de la chauve-souris à l’homme en passant par un hôte intermédiaire encore non déterminé. Près de 70% des nouvelles maladies infectieuses proviennent du règne animal. Ces zoonoses apparaissent typiquement dans des lieux surpeuplés possédant une grande biodiversité animale et soumis à de rapides changements environnementaux telle que la déforestation, qui rapprochent la vie sauvage des humains. S’ajoute l’habitude de certaines cultures de consommer des animaux exotiques telles que civettes, pangolins et chauve-souris, favorisant le passage de nouveaux virus chez l’homme. La Chine, mais également certains pays africains, possèdent des marchés d’animaux sauvages où la proximité avec l’homme favorise la transmission de ces zoonoses. D’éminents infectiologues lancent un cri d’alerte pour que la communauté internationale fasse pression sur ces pays afin de fermer définitivement ces marchés d’animaux sauvages, au risque de voir sous peu une nouvelle pandémie éclater.

The Washington Post (EN)

Covid-19 va-t-il remettre les MOOCs au goût du jour? La pandémie de Covid redore le blason des MOOCS (Massive Open Online Courses), les fameux cours en ligne dont l’EPFL a été une pionnière. Les grandes plateformes que sont Coursera, Edx ou Udacity voient leur nombre d’étudiants augmenter significativement. Certaines s’engagent à rendre ces cours gratuits pendant le confinement. Petit rappel: Marcel Salathé, professeur à l’EPFL, aujourd’hui une des voix les plus écoutées sur la gestion de la pandémie en Suisse, a enregistré un cours très suivi sur l’épidémiologie digitale lors du lancement de la plateforme Coursera en 2012 déjà. Cours que je ne peux que recommander pour mieux comprendre les raisons du confinement.

EdSurge (EN)

Soutenez le journalisme indépendant. Faites un don


Ça pourrait vous étonner

La culture chez soi. La culture a été un des premiers domaines à souffrir du confinement. Les musées, les cinémas, les théâtres, les opéras ont fermé leurs portes. Les festivals d’été annoncent l’un après l’autre l’annulation de leur édition 2020, une sage décision. Fort heureusement, l’apport de la technologie permet à la culture de rebondir. Musées, festivals de musique et théâtres proposent des visites virtuelles d’exposition, des jeux culturels interactifs, l’écoute de concerts inédits, etc. Cette crise va promouvoir l’application des nouvelles technologies telle que la réalité virtuelle ou augmentée appliquée au domaine de la culture. Les start-up du domaine Art-Tech devraient ainsi avoir plus aisément accès à du capital risque. Les crises offrent également des opportunités, à la culture d’en profiter.

Le Temps (FR)

La Suisse, 6e pays le plus heureux au monde. La lecture de cette nouvelle tirée du rapport de l’ONU sur le bonheur parue malencontreusement au début de la pandémie du Covid-19 laisse perplexe. Ces classements m’ont toujours laissé sceptique, en particulier lorsqu’on prétend mesurer le bonheur. Dans le contexte actuel, je me réjouis de lire le rapport 2021. Je parie sur une île qui aurait échappé au virus en prenant des mesures drastiques de confinement, comme Cayman. A moins que la solidarité exprimée pendant la crise offre d’heureuses surprises et que le produit national brut ne soit pas le critère le plus important du bonheur?

Wikipedia (EN)

Si vous avez encore le temps

Est-on prêt à vivre sur 5 générations? L’ambiance anxiogène du moment me pousse à continuer la lecture passionnante du livre «Life span» de David Sinclair, professeur à l’Université de Harvard et grand spécialiste de la biologie du vieillissement. Récemment, la recherche a fait d’énormes progrès sur la compréhension des mécanismes moléculaires expliquant le vieillissement. La stimulation de plusieurs voies biologiques permet d’augmenter l’espérance de vie de près de 50% chez divers modèles animaux tels que le petit ver Caenorhabditis Elegans, la mouche du vinaigre ou même la souris. Il est concevable que les mêmes types d’interventions pharmacologiques aient un effet similaire chez l’homme.

«Life span: why we age and why we don’t have to», par David Sinclair (EN)

Patrick Aebischer, bio express. Diplômé en médecine et neurosciences, Patrick Aebischer est l'ancien président de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il a marié la biologie à l’ingénierie en introduisant les sciences de la vie à l’EPFL. Aujourd'hui, il est membre des conseils d’administration de Nestlé, Lonza et Logitech, senior partner de ND Capital et il préside le Novartis Venture Fund.


Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de lundi

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse
Facebook Twitter Linkedin Instagram