Bonjour, c’est Serge à Genève, où la conférence mondiale des journalistes scientifiques, après quatre jours à l'EPFL, a découvert le Campus Biotech, ses laboratoires de l'université, son Human Brain Project, son centre Wyss et ses start-up.

Votre Point du jour adoptera dès le 15 juillet une forme estivale, avec une rubrique consacrée à vos coups de cœur. Partagez dans notre mini formulaire vos idées de lecture, de balades, de bonnes tables ou de concerts!

Serge Michel, Genève,
le 06 juillet 2019


Cette partie profonde du cerveau d'où vient l'extase

La transverbération de Thérèse d’Avila (détail), sculpture du XVIIe à Rome. Une extase qui pourrait être due à une crise d'épilepsie.

Imaginez un auditorium introuvable dans les entrailles du Centre médical universitaire de Genève, une assemblée de blouses blanches qui écoute une conférencière avec placidité et votre serviteur, qui note chacun de ses mots parce qu’il n’a pas étudié les neurosciences et ne voudrait pas écrire de bêtises.

La doctoresse Fabienne Picard donnait il y a quelques semaines sa leçon professorale. Son sujet d’études principal, depuis dix ans, c’est l’épilepsie extatique. C’est-à-dire un type d’épilepsie rarissime (60 cas documentés sur terre) qui voit les patients connaître un bref moment d’extase, allant de quelques secondes à quelques minutes, souvent suivi par les symptômes plus courants de l’épilepsie: la crise convulsive dont souffrent 60’000 personnes en Suisse, un demi-million en France.

La thèse de Fabienne Picard est que l’épilepsie extatique provient de l’insula, une partie profonde du cerveau qui reçoit tous les signaux de l’intérieur du corps et des organes: cœur, poumons, vessie, estomac, intestins, etc. (on parle d’intéroception). La particularité de la crise extatique est qu’elle laisse au patient toute sa conscience et lui donne un sentiment de clarté, de certitude, de centrage complet sur l’instant présent. "Il touche au merveilleux", dit la doctoresse.

Certains ont mis cette extase à profit pour écrire ou créer (Fiodor Dostoïevski est le cas le plus connu). Elle aurait aussi un lien direct avec la foi des mystiques. Thérèse d’Avila et Saint Paul sont des malades célèbres. On murmure aussi (mais Fabienne Picard s’en garde bien) que c’est au sortir de crises d’épilepsie extatique que le prophète Mahomet aurait répété à ses disciples les sourates du Coran que lui aurait soufflées l’ange Gabriel.

Revenons au Centre médical universitaire de Genève et à des considérations plus scientifiques. Quel est le mécanisme de l’épilepsie extatique? “Le cerveau est une machine à prédictions, dit Fabienne Picard. Il anticipe sans cesse les signaux internes (du corps) et externes (du monde extérieur) qu’il va recevoir”. Puis il les compare avec le signal qu’il reçoit vraiment. La Dre Picard rappelle que c’est dans l’insula que se font les comparaisons pour l’intéroception, c’est-à-dire les messages provenant de l’intérieur du corps, et que sont émises les erreurs de prédiction, synonymes d'ambiguïté, de surprise, d’anxiété, de doute.

Quand l’insula cesse de fonctionner en raison de la crise épileptique, le cerveau ne reçoit plus de messages d’erreur. D’où les sentiments de certitude, de confiance en soi, de beauté et finalement d’extase.

“Certains patients apprécient tellement ces épisodes qu’ils n’ont aucune envie de se faire soigner. D’autres ne trouvent pas les mots pour les décrire ou ont peur d’être pris pour des fous”, poursuit la doctoresse. Elle soupçonne que cela a conduit à en sous-évaluer le nombre. “J’ai changé ma façon d'interroger les patients, en prenant plus de temps, dit-elle. J’ai découvert ainsi plusieurs cas. Il y en a au moins un nouveau à Genève chaque année”.

Vous devez vous demander pourquoi je vous parle de cela un samedi d’été… Evidemment, en sortant de la conférence, je me suis dit qu’une société pharmaceutique n’allait pas tarder à se saisir des travaux de la Dre Picard pour préparer une substance qui vous freine l’insula quelques minutes, le temps d’une extase. Un des neuroscientifiques présents m’a fait déchanter: l’insula est une structure si profonde qu’il n’est pas possible de l’atteindre avec un produit, si puissant soit-il. Il faudrait une injection à travers le crâne et ça, ce n’est pas l’extase.

Mais il y a une autre piste. Des éléments existent pour penser que la méditation intensive et les pratiques de pleine conscience (mindfulness) activent l’insula et provoquent une augmentation de son volume. Fabienne Picard revient d’ailleurs d’un séjour au Plum Village, une communauté monastique en plein essor près de Bordeaux. Elle espère poursuivre une partie de ses travaux avec des méditants qui, quand ils pratiquent beaucoup, présentent des caractéristiques assez semblables à ses patients.

“Les méditants se concentrent sur leur corps. Ils sont en accord complet avec ce qu’ils ressentent, dit-elle. Cela diminue les surprises et les erreurs de prédiction qui se produisent habituellement chaque centaine de milliseconde”.

Voilà donc la morale de cette histoire et de ce samedi de juillet: profitons de l’été pour nous reposer, méditer, respirer, ressentir, contempler. Les neurosciences le disent: l’extase est à ce prix! Le Point du jour va lui aussi prendre une forme estivale et allégée, dès le 15 juillet, tout en continuant à vous parvenir six jours par semaine.


Un média et des idées

Heidi.news, au coeur de la science

Heidi.news, c'est bien davantage que la newsletter que vous lisez en ce moment.

Quatre journalistes spécialisés vous racontent chaque jour les petites et grandes histoires de la science. Vous trouverez aussi en ligne les enquêtes et reportages de nos Explorations.

Pour garantir son indépendance journalistique, Heidi.news a choisi de se financer par ses lecteurs plutôt que par la publicité. Abonnez-vous en devenant Membre Fondateur


La publication de nos Explorations se poursuit!

La coopérative genevoise Equilibre a déjà fait sa révolution des toilettes, grâce aux lombrics.

La révolution des toilettes, 22e et dernier épisode! Notre reporter Arnaud Robert rend visite au biologiste vaudois Philippe Morier-Genoud à Rossinière, découvre la puissance des lombrics et tire sa révérence. "Me voilà arrivé au terme de ce tour du monde des toilettes, écrit-il, de cette révolution invisible sauf pour qui sait la chercher! Elle m’a mené des toxicomanes de la Riponne aux lombrics du Pays-d’Enhaut, en passant par Pékin, New Delhi ou Durban.

De cette histoire qui ne fait que commencer, ne retenez pas que les grands noms, Bill Gates ou Firmenich. Car la révolution en cours est surtout l’œuvre d’anonymes, ces ingénieurs, ces chercheurs, ces architectes, ces urbanistes, ces entrepreneurs, ces citoyens engagés qui défrichent pour nous l’avenir de l'assainissement. Vous qui tous les jours tirez plusieurs fois la chasse, vous l’avez compris: ce n’est pas là un problème marginal que des spécialistes règleront pour vous. Notre responsabilité environnementale individuelle et collective ne s’arrête pas à la porte du petit coin!"

Heidi.news (La révolution des toilettes) (FR, Paywall)

Paul Ackermann rejoint Heidi.news comme rédacteur en chef. Permettez-moi cette nouvelle interne: j'aurai à la rentrée le plaisir d'accueillir chez Heidi.news l’un des journalistes suisses les plus chevronnés en matière de journalisme digital et de nouveaux formats. Ces huit dernières années, Paul Ackermann, 41 ans, a lancé puis dirigé l'édition française du Huffington Post, avec ses 36 journalistes et ses 45 millions de visites en ligne par mois.

Heidi.news (FR)

Une philosophie de la course, avec Aristote et le Mont-Blanc. Courir des journées entières sur des sentiers ne répond pas, a priori, à un besoin naturel. Chez notre auteur Charlie Buffet, au contraire, c’était une forêt d’interdits et de tabous. Comment les a-t-il surmontés? C’est en courant un matin d’automne autour de la chaîne des Fiz avec un guide philosophe qu'il a commencé à y voir plus clair.

Heidi.news (La montagne en courant) (FR)

Filature amoureuse sur un mur de Post-it. Nous avons laissé au premier épisode trois adolescents en cavale, pilotés dans une Italie post-apocalyptique par une certaine Alix. C'était l'automne, ils se dirigeaient vers Naples, au cœur du chaos depuis qu'un supervolcan y a explosé. Ce deuxième épisode fait un saut dans le temps et l'espace. On est à New York au début du printemps avec Florence; cinq mois se sont écoulés depuis l'éruption.

Heidi.news (Stand-by, un thriller climatique) (FR)

Que postent les paysans de L'Etivaz sur Facebook? Les réseaux sociaux agrandissent les frontières du Pays-d’Enhaut et transforment les habitudes de vie et de travail des familles d’agriculteurs. C’est aussi un espace d’affrontements entre le monde paysan et les militants de la cause animale.

Heidi.news (L'Etivaz, le génie fromager) (FR, Paywall)

Sept bonnes lectures pour le week-end

How I Taught My Kid To Read. Après avoir testé neuf façons d'enseigner la lecture à 75 000 enfants durant sa carrière, Siegfried Engelmann en a conclu que la meilleure était phonétique: "apprendre aux enfants à prononcer les mots, lettre par lettre", au lieu de voir les mots comme des morceaux entiers. Couplé à un système appelé Direct Instruction, qui met l'accent sur la répétition et la participation des élèves, Engelmann a permis à des enfants de 4 ans de lire aussi bien que des enfants de 8 ans.

The Atlantic (EN)

Next Year In Jerusalem. Le frère de l'auteure était séculier, féministe et freudien. A Jérusalem, il devient orthodoxe, convaincu qu'il y a été contraint intellectuellement. L'auteure parvient à voir le monde simultanément de son point de vue et du sien, tout en sachant très bien comment leurs genres respectifs déterminent leurs attentes face à la religion. Elle prend au sérieux à la fois la laïcité et la religiosité, et doute des deux.

Rolling Stone (EN)

Lâcher de moustiques OGM au Burkina Faso. Pour la première fois sur le continent africain, 6400 moustiques génétiquement modifiés ont été lâchés dans une localité du sud-ouest du Burkina Faso. Il s'agit de la phase de test du programme Target Malaria, porté par 150 chercheurs africains et occidentaux et financé par la fondation Bill et Melinda Gates. "Les moustiques mâles génétiquement modifiés sont stériles. Lorsqu’ils se reproduiront avec des femelles sauvages, leurs œufs n’arriveront pas à maturité, ils n’auront pas de descendance et disparaîtront rapidement", explique une chercheuse de l’Imperial College de Londres, où la technologie a été finalisée.

Le Monde Afrique (FR)

Le changement climatique va doper le rhume des foins. L’une des conséquences de l’augmentation des températures moyennes est de stimuler certains végétaux, et notamment d’accroître les quantités de pollen produit ainsi que les quantités d’allergènes qui y sont présents.

The Conversation (France) (FR)

What I’m Always Doing Is Escaping, Escaping, Escaping. Liu Xia, la veuve du prix Nobel de la paix 2010 Liu Xiaobo, décédé dans une prison chinoise en 2017, est en exil en Allemagne depuis près d'un an. Le 4 mai dernier, elle s'est ouverte pour la première fois au public, dans un dialogue avec le célèbre artiste chinois Ai Weiwei à la galerie Peter Sillem à Francfort. Le professeur Perry Link, de Princeton, était là pour traduire et modérer la discussion. Il transcrit enfin leurs échanges intenses et intimes. Ai Weiwei se montre pénétrant, en dehors de toute norme d'entrevue habituelle, et Liu exceptionnellement sincère.

ChinaFile (EN)

Premières leçons de la victoire d’Ekrem İmamoğlu à Istanbul. Pour le professeur Jean Marcou, le scrutin municipal du 23 juin n’indique pas seulement une érosion d’influence du parti au pouvoir, mais un véritable basculement politique. L'AKP, le parti de Recep Tayyip Erdoğan, a commis de nombreuses erreurs: polarisation à outrance, catalogue creux de promesses, inquiétude engendrée par la politique étrangère du président, mauvais usage du vote kurde.

The Conversation (France) (FR)

How the world fell in love with manga. Mystérieux assassins, pirates au corps de caoutchouc, vampires homo érotiques et princesses travesties: une distribution inhabituelle de personnages accueille les visiteurs du British Museum, une institution londonienne plus connue pour ses momies et sa sculpture classique. Jusqu'au 26 août. Si vous passez à Londres cette été et si vous ne l'avez pas vu ailleurs, le peintre vaudois Félix Valotton (1865-1925) fait sensation à la Royal Academy of Arts, jusqu'au 29 septembre.

1843 (The Economist) (EN)

Partagez vos coups de cœur de l'été! Cet été, «Le Point du jour» publiera les coups de cœur proposés par ses lectrices et lecteurs. Vous avez un bon livre, une balade ou une adresse en Suisse romande à recommander? Rien de plus simple: remplissez ce petit formulaire, autant de fois que vous voulez.

Mini questionnaire Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de vendredi

Bon week-end!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse