Bonjour, c’est Julia à Zurich, où le projet de téléphérique traversant le lac et porté par la Banque cantonale zurichoise semble en bonne voie d'aboutir en 2020, malgré les nombreuses critiques.

Au programme ce matin: le Venezuela en pleine crise, Trump contre les Frères musulmans et l'amitié qui se cultive mieux sans Instagram.

Julia Kohli, Zurich,
le 01 mai 2019


Dans le radar aujourd’hui

1er mai sous haute tension au Venezuela... Hier, des affrontements entre manifestants antigouvernementaux et forces de l'ordre ont éclaté à Caracas après que le chef de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, se soit présenté aux côtés de soldats sur la base militaire de La Carlota et ait appelé la population à se soulever contre Nicolas Maduro. Il y a dix jours, il annonçait vouloir faire du 1er mai "la plus grande manifestation de l’histoire de son pays". Le gouvernement Maduro dénonce une tentative de coup d'État.

Le Monde (FR)

... et dans une moindre mesure en France. Gilets jaunes, syndicalistes et écologistes devraient battre le pavé aujourd'hui dans toute la France. 500 à 2000 black blocs sont attendus à Paris, selon la police. Ce 1er mai sera un test crucial pour la nouvelle doctrine du maintien de l'ordre mise en place depuis cinq semaines: zone d’interdiction de manifester, contrôles préventifs, unités anti-casseurs plus réactives, utilisation de drones...

Le Télégramme (FR)

Optimisme au Salon du livre de Genève. La 33e édition ouvre aujourd'hui ses portes à Palexpo, jusqu'à dimanche. Face à Amazon, le marché du livre romand affiche, si ce n'est une santé insolente, du moins une certaine confiance, analyse Le Temps. Lequel rappelle l’importance du stock, clé du succès. Chez Payot, 60% des livres vendus l’ont été entre un et cinq exemplaires. Son directeur a d'ailleurs cette jolie formule: "On est des vendeurs de grains de poivre à l’unité".

le Temps (FR)

Bien vu


Rappel des infos qui comptent

Trump contre les Frères musulmans. L’administration américaine envisage de placer les Frères musulmans sur la liste noire des organisations terroristes, selon la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders. Selon le New York Times, cette décision, encore incertaine sur le plan juridique, aurait été prise lors de la réception à Washington le 9 avril dernier du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, à sa demande. La confrérie a été fondée en Égypte en 1928 par Hassan el-Banna, le grand-père de Tariq Ramadan, et défend un islam politique.

New York Times (EN)

Mark Zuckerberg ne manque pas d'humour. "Le futur est privé". Lors de sa conférence annuelle F8, le patron de Facebook a annoncé vouloir recentrer son réseau social sur la vie privée de ses utilisateurs, à l'opposé de l'idée du réseau "ouvert et connecté" qu'il a longtemps défendue. Le scandale Cambridge Analytica de 2018 est passé entre-temps par là. "Nous n’avons pas la meilleure réputation sur le sujet en ce moment, pour le dire gentiment", a reconnu Mark Zuckerberg.

le Monde (FR)

Téléphérique urbain à Zurich. L'Office cantonal pour les déchets, les eaux, l'énergie et l'air (ODEEA) a autorisé la Banque cantonale zurichoise à utiliser le lac pour mettre en place son projet controversé de téléphérique temporaire (2020-2025) à l'occasion de ses 150 ans. Le droit d'utiliser le lac se chiffre à 250'000 francs sur cinq ans.

NZZ (DE)

Une raison d’espérer

Hackons la clim. Et si les climatiseurs pouvaient aider à sauver la planète au lieu de la détruire? Ultra-énergivore, cet appareil omniprésent dans de nombreuses métropoles est l'un des responsables de l'augmentation de l'îlot de chaleur urbain. Mais que se passerait-il si nous pouvions le hacker, pour le transformer en piège à CO2, et même en petite usine de fabrication de carburant? Selon un article de la revue Nature Communications cité par Wired, c'est faisable, en tout cas sur le papier, en y ajoutant un filtre et un électrolyseur. Les chercheurs prennent l'exemple de la tour du centre de congrès de Francfort, qui pourrait, toujours théoriquement, capter 1,5 tonne de CO2 par heure et produire, chaque année, jusqu'à 4 000 tonnes d'un carburant formé du CO2 et d'hydrogène (H2) obtenu par électrolyse.

Wired (EN)

Le labo

Le plateau-repas qui sauve la vie. Une étude internationale s'est penchée sur l’utilisation de compléments alimentaires pendant les séjours à l'hôpital et son impact sur la santé des patients. "Manger sainement, c'est le premier traitement", déclare l'auteur principal de l'étude et médecin-chef à l'hôpital cantonal d'Aarau. Un plan d'alimentation ciblé peut être aussi efficace qu'un médicament, particulièrement chez les patients victimes de maladies chroniques, réduisant ainsi le risque de mortalité.

NZZ (DE)

Accord-cadre avec l'UE. À la tête du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) depuis début janvier, Martina Hirayama a accordé une interview à la NZZ. Elle y affirme qu'en cas d'échec d'un accord-cadre avec l'UE, elle ne restera pas "assise les bras croisés dans un coin".

NZZ (DE)

Quand l'enfant est une souffrance. Dans les pays industrialisés, entre 7 à 15% des femmes qui attendent un enfant ou qui viennent d'accoucher souffrent de dépression. À la place du bonheur maternel espéré, celles-ci ressentent du vide, de l'indifférence, voire de l'aversion envers leur enfant (DE). À la clinique psychiatrique universitaire de Bâle, Anita Riecher-Rössler conseille aux femmes se faire tester le plus tôt possible pour dépression, ces dépistages systématiques ayant prouvé leur efficacité à l'étranger. Une fois la dépression identifiée, les chances de guérison sont bonnes.

NZZ (DE)

Ça pourrait vous étonner

Instagram désavoué. Ses filtres ont certes rendu le monde plus "beau", magnifiant les choses les plus banales. Mais ses utilisateurs - un milliard de personnes dans le monde - semblent se lasser de cette esthétique trop léchée et artificielle, et se tournent vers des images plus authentiques, sans filtre.

The Atlantic (EN)

La fabrique de prix Nobel. À Cambridge, le laboratoire de biologie moléculaire affiche, compte tenu de sa taille, un nombre record de Nobel - 12 en 60 ans. Son secret, selon Les Echos: des rapports hiérarchiques quasi inexistants et des questions budgétaires qui ne pèsent pas sur le travail des chercheurs. Le Brexit pourrait changer la donne: après Oxford, Cambridge est l'université européenne qui reçoit le plus d'argent de Bruxelles, 60 millions de livres par an.

les Echos (FR)

Un million de Suisses sont exposés à un bruit excessif. La Confédération chiffre le coût de ces nuisances sonores pour la santé à 2,6 milliards de francs.

RTS (FR)

La grenade, fontaine de jouvence? La start-up romande Amazentis, spin-off de l'EPFL et dans laquelle Nestlé a pris une participation, va commercialiser de l’urolithine A (UA), une substance issue de la digestion de la grenade. L’UA ralentit la dégradation liée à l'âge des mitochondries, chargées de convertir l’énergie dans nos cellules. Comme seule une personne sur trois dispose d'une flore intestinale capable de convertir le fruit exotique en UA, l'idée a surgi de l'administrer directement sous cette forme, par exemple via des compléments alimentaires qui vont ralentir le vieillissement.

NZZ (DE)

Si vous avez encore le temps

Les meilleurs moments entre amis ne sont pas instagrammables. Vous étiez ensemble au collège ou à l'université et vos carrières respectives vous ont éloignés. Comment maintenir ces liens d'amitié qui font tout le sel de la vie? The Guardian donne quelques conseils utiles. Le premier: la nostalgie peut être toxique et se remémorer indéfiniment les vieux souvenirs est stérile. Il faut surtout s'en créer de nouveaux, notamment en instaurant des rituels. Le quotidien britannique rappelle aussi que l'amitié n'est pas monogame: le titre envié de "meilleur ami" n'est pas exclusif. Il conclut en rappelant cette règle très juste: la véritable amitié ne s'immortalise pas sur Instagram, ne se met pas en scène.

The Guardian (EN)

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse

Lire le Point du jour de mardi