logo

Bonjour, c’est Julie et Michèle à Genève, où nous lançons avec Dominique Perruchoud et une cinquantaine de comédien·nes, auteur·es, metteur·es en scène, une immense aventure théâtrale et citoyenne: Vous êtes ici.

Un projet hors norme pour une époque qui déborde: 9 épisodes, une intégrale, des débats. Ça commence le 16 septembre au Théâtre de l’Orangerie, avec un texte de Claude-Inga Barbey, et ça se poursuit toute la saison, dans (presque) tous les théâtres de Genève!

Ce matin, nous vous parlons des premières répétitions, mais aussi de ce que cette série secoue. Sortir de l’ancien monde demande de l’inventivité, de la fabulation, des nouveaux récits. Ça demande du courage et une capacité à bifurquer…

photo journaliste

Julie Gilbert et Michèle Pralong, Genève
28.08.2020


Dans notre radar

Et si on réunissait toutes les scènes genevoises pour y raconter une histoire? Et si on utilisait la forme populaire, inventive, joueuse, de la série TV pour secouer nos imaginaires. Et si on jetait les illusions de croissance infinie afin de tracer, avec les outils du théâtre, de nouvelles trajectoires, plus humbles? Alors on aurait une très, très grande scène ouverte pour agir. A l’échelle du territoire genevois. On aurait tous ces théâtres et leurs équipes travaillant ensemble, mutualisant leurs ressources financières, leurs intelligences et leurs sensibilités, partageant questions et solutions durant une pleine saison.

Comme une série télé. Cette idée en tête, il y a deux ans, nous avons rencontré les directions des théâtres de Genève, avec en main un livre puissant: Constellations. Trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle, écrit par le collectif anonyme Mauvaise Troupe. On pensait que 5 ou 6 théâtres entreraient dans l’aventure, mais tous ont dit oui. 16 théâtres ! On a alors mis en place un laboratoire d’écriture inspiré des séries TV, avec les scénaristes Stéphane Bouquet et Jihane Chouaib, en contact régulier avec un groupe d’inspirateur·trices, et nous avons élaboré la bible. Ce qui veut dire en langage série télé: développement des personnages et des intrigues. Puis nous avons passé commande à une quinzaine d’auteur·es. Notre obsession: inventer des récits inédits pour un monde renouvelé.

L'intrigue. Ça se passe à Genève. Dans quelques années. Des failles surgissent brusquement, engloutissant des immeubles, des rues, des personnes. Peut-être la canicule? C’est la panique. L’eau, l’électricité, les flux sont coupés. On suit les locataires d’un immeuble qui s’effondre en partie: ils doivent collaborer, cohabiter, survivre dans les ruines et inventer demain. L’histoire se raconte donc sur dix mois: un pass est proposé pour voir les neuf épisodes et l’intégrale. Mais on peut aussi entrer dans l’histoire en cours de route puisqu’il y aura des résumés des épisodes précédents. Réservez, les billets partent vite, la Première est déjà complète.

Achetez un pass (FR) Photo article

La troupe de la série théâtrale «Vous êtes ici» qui jouera dans une dizaine de lieux culturels genevois toute la saison 2020/2021. Photo: Myriam Ziehli

Au delà d’une série inédite, la fusion des théâtres genevois. De mémoire de l’histoire des arts de la scène, aucun projet commun n’a foulé les planches de plusieurs théâtres au sein d’une même ville. Pionnière, Genève rassemble pour la première fois 12 institutions (+ 4 partenaires satellites) dans «Vous êtes ici», tout au long de la saison 2020/2021.

Heidi.news (FR)

Une conférence de presse historique. Tous les théâtres genevois ont tenu une conférence de presse commune le 21 août. Pour parler de ce qui vient. Pour parler de la force et de la fragilité des arts vivants en temps secoués. C’était sous les arbres du Théâtre du Galpon. C’était historique. Compte rendu tchekhovien de cette assemblée solidaire et piaffante, au seuil de la réouverture des scènes.

Le Temps (FR)

Les infos qui comptent pour nous

Beyrouth pulvérisé... ou comment cette explosion meurtrière rend visible l’implosion déjà à l’œuvre depuis des années au Liban. 2750 tonnes de nitrate d'ammonium conservées depuis six ans sans aucune précaution. Le Liban, avant-poste du grand effondrement? Hala Moughanie, libanaise, auteure de théâtre, appelle à la réappropriation de notre futur et de nos capacités d’action. Notre pièce aussi commence par un effondrement...

Libération (FR)

Tout doit changer. Tout change déjà et toujours. Tout est toujours en mouvement mais comment ces mouvements nous traversent-ils? Comment la décolonisation de la pensée, de l’amour, le féminisme, le queer, peuvent-ils vraiment fertiliser le réel, pour ouvrir d’autres relations? Une tribune de Paul B. Preciado, homme trans et philosophe.

Libération (FR)

Aide sociale universelle et inconditionnelle. «Plus on aide les gens, plus ils sont capables de repartir d’eux-mêmes.» C’est Esther Duflo, titulaire du Prix Nobel d’Economie 2019, qui le dit. Renversant bien des idées reçues sur la paresse ou l’abus qui seraient inévitablement liés au soutien financier des plus démunis. L’économiste défend une aide sociale universelle et inconditionnelle, y compris pour les pays pauvres. Démonstration basée ici sur deux expériences, au Bangladesh et au Ghana.

Le Monde (FR)

Pendant ce temps sur Heidi.news

Photo article

Donald Trump à la convention républicaine. Les démocrates ont accusé le président américain de vouloir réformer la poste nationale à la veille des élections pour entraver le vote par correspondance. Photo: Keystone

Comment organiser de bonnes élections en temps de coronavirus? Dans le monde, les discours mentionnant des élections manipulées résonnent jusque dans les plus grandes démocraties. Une occasion pour plusieurs chercheurs de la British Academy (l’académie nationale des sciences humaines et sociales) de publier une série de guidelines pour des élections saines en temps de coronavirus.

Heidi.news (FR)

L'air, source inespérée d'eau potable. Il n'est pas rare que plus aucune goûte ne sorte du robinet en Afrique, et même parfois pendant des jours. Ce stress hydrique augmente à mesure que la population croît. Mais avons-nous vraiment exploité toutes les sources possibles d’eau potable? L'entrepeneuse kényane Beth Koigi en a trouvé une nouvelle… en levant les yeux au ciel: son innovation futuriste transforme l’humidité de l’air en eau potable.

Heidi.news (FR)

Les animaux, maîtres dans l’art de la distanciation sociale. Les changements, imposés par le coronavirus, dans nos relations avec les autres sont parfois difficiles à accepter et nous semblent peu naturels… Et pourtant! Dans la nature, la distanciation sociale en cas d’épidémie est fréquemment pratiquée, et ce par de nombreuses espèces sociales, des insectes aux mammifères. C’est que nous apprend un article publié dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

Heidi.news (FR)

Une carte de suivi du Covid-19 plus fine pour l’Europe. Le bureau européen de l’OMS a dévoilé ce jeudi 27 août un nouvel outil pour suivre l’épidémie de Covid-19. Cette carte permet de visualiser les principaux «points chauds» en matière de circulation virale à l’échelle de la région Europe –l’OMS y place également le Caucase, l’Asie centrale, Israël et la Turquie–, et surtout en intégrant les subdivisions territoriales.

Heidi.news (FR)

Genève, une zone plus à risque que la France voisine. Le fait que la France ait dépassé le seuil des 60 nouveaux cas positifs de Covid-19 pour 100’000 habitants au cours des 14 derniers jours a ouvert la porte à toutes sortes de spéculations: la France bientôt sur la liste des pays à risque? Menace de quarantaine en revenant de France? Et qu’en est-il de la situation avec nos voisins allemands, italiens, autrichiens? Analyse.

Heidi.news (FR)

Accédez à tous les articles en illimité. Abonnez-vous!


Bien vu

Photo article

Photo: Christian Lutz

Les répétitions de Vous êtes ici ont commencé cette semaine. Le premier épisode de cette série au théâtre se donne dès le 16 septembre à l’Orangerie, écrin vitré en plein milieu du Parc Lagrange à Genève. Ici, Juan Crespillo, l’un des 15 comédien.es de l’aventure, écoute sur son téléphone une chanson qui va guider une improvisation. C’était en juin lors d’une journée de repérage des 11 lieux du feuilleton.


Le monde change, la presse aussi

Photo article

Suivez-nous sur les réseaux sociaux. Heidi.news, c'est aussi des actualités quotidiennes sur les réseaux sociaux. Retrouvez Heidi.news sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube et TikTok.

Suivre Heidi.news

Une raison d’espérer

Photo article

La première ministre avec les familles des victimes de l’attaque des deux mosquées de Christchurch, en mars 2019. EPA/BORIS JANCIC

Jacinta Ardern est la plus incroyable raison d’espérer. Il suffit de l’écouter une fois. Cette femme, première ministre néo-zélandaise, qui a accouché pendant son mandat, prône un modèle de société fondé sur l’empathie, la gentillesse et le bien-être. Trois mots jamais prononcés dans aucun programme politique, dans aucun forum économique. Un modèle politique au féminin? Un modèle politique pour demain? Les mots, les mythes changent, pas seulement dans les théâtres.

La vidéo louangeuse du WEF sur Jacinta Ardern (FR)

Notre labo collaboratif

Hommage à Bernard Stiegler. La disparition soudaine du philosophe français le 6 août nous a laissées stupéfaites. Orphelines d’une pensée qui était toujours aussi action. C’est à lui, et notamment à la grande entreprise lancée autour des territoires apprenant contributifs de Plaine Commune près de Paris, que nous avons emprunté cette boussole: activer le contributif, au-delà de l’immersif ou de l’interactif théâtral. Et par exemple ouvrir largement à toustes l’écriture de l’épisode 9 de Vous êtes ici.

Socialter (FR)

Manifeste APRES-GE. Le confinement a été une cocotte minute. Les cerveaux se sont mis à bouillir. On a vu surgir en Suisse des actions comme L’appel du 4 mai, 4m2, Pas de retour à l’anormal... Et le manifeste APRES-GE rédigé par la chambre de l’économie sociale et solidaire. A la fois état des lieux et cartographie des possibles. On a cette chance d’avoir à Genève des personnes qui réfléchissent depuis des années à ce qu’on peut vraiment mettre en place, ici, pour un nouveau contrat écologique et solidaire. Un vrai plan B qui ressemblerait à un plan AAA+. C’est facile. Tout est dans nos mains, il suffit que ce soit aussi dans nos têtes.

Après-Ge (FR)

Virus. Il est en charge d’un épisode de Vous êtes ici qui se passe de comédien.nes. Il est aussi régulièrement en tournée dans le monde avec des pièces qui chamboulent les idées reçues sur le théâtre et la performance. Yan Duyvendak a conçu Virus, avant le Covid, avec Philippe Cano, médecin de catastrophe et spécialiste de la gestion de crise français. Le jeu est présenté dans les festivals et les théâtres depuis cet été. Une plongée des spectateurs dans une simulation cathartique, ici racontée par un photographe de l’agence Magnum.

Summer of Solidarity (EN)

Croire aux fauves. Le storytelling ou l’art d’inventer des histoires trompeuses a rempli les bouches des multinationales pour nous vendre des téléphones portables, des vacances rapides, des habits jetables. Ces récits ont recouvert les histoires qui unissent, qui créent, qui consolent. Aujourd’hui, ce n’est peut-être pas pour rien si les voix les plus pertinentes sont celles des anthropologues. Nastassja Martin, auteure du puissant Croire aux fauves, est une de ces penseuses qui appelle à l’invention de récits qui nous redonneraient foi en la vie.

Le Monde (FR)

Soutenez le journalisme indépendant. Faites un don


Ça pourrait vous étonner

Parlement de la Loire. Et si on voyait tout différemment? Si les plantes, les animaux, les océans avaient leur mot à dire? Si le glacier d’Aletsch s’insurgeait contre notre mode de vie? Nous amendait pour pollution, attaque à sa personne? Le 15 mars 2017, le fleuve Whanganui, fleuve sacré des Maoris, était reconnu par le Parlement néo-zélandais comme une personnalité juridique, avec tous les droits et devoirs attenants. Depuis 2019, l’écrivain et juriste Camille de Toledo et la commission pour un Parlement de la Loire travaillent à la reconnaissance et à la défense des intérêts de ce fleuve.

Site du Parlement de la Loire (FR)

L’Afrique autrement. Cette semaine paraît un Atlas de l’Afrique, décrivant un continent pluriel, dynamique, affronté à de nombreux défis. Un continent qui entreprend, innove pour et avec sa jeunesse. Au travers de cartes, de schémas, de données, d’autres manières de voir et de comprendre les enjeux et les paradoxes d’une Afrique en mouvement.

Atlas de l'Afrique (FR)

Si vous avez encore le temps

Photo article

Donna Haraway (capture d'écran)

You have to be here! On doit à Fabrizio Terranova, activiste, artiste et documentariste installé en Belgique, un portrait récent et ludique de la biologiste féministe californienne Donna Haraway. Celle qui fabule, décolonialise, queer-ise, animalise. Celle qui active des renégociations constantes entre les humain.es et les non-humain.es. Avec une énergie, une poésie et une joie toujours renouvelées, contagieuses.

Story telling for earthly survival (vidéo) (EN)

Julie Gilbert et Michèle Pralong, bios exprès. Julie Gilbert est une auteure franco-suisse ayant grandi au Mexique. Elle écrit pour le cinéma et le théâtre, des textes et des scénarios traversés par la question de l’exil et de l’identité. Elle réalise aussi des performances interrogeant notamment la place des femmes dans la société.

Michèle Pralong est une praticienne de théâtre basée à Genève. De 2006 à 2012, elle co-dirige le GRÜ/transthéâtre Genève avec la metteure en scène Maya Bösch: elles en font un cluster d’inventions puisant à toutes les disciplines, tous les formats. Depuis 2012, elle travaille comme dramaturge, auteure et metteure en scène.

Toutes deux, accompagnées de Dominique Perruchoud, lancent en 2018 le projet de feuilleton théâtral Vous êtes ici, qui aura lieu dans tous les théâtres de Genève.

Vous êtes ici (FR)

Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de jeudi

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse
Facebook Twitter Linkedin Instagram