Bonjour, c’est Marwan à l'EPFL, où je rencontre les co-fondateurs de Ouay, une start-up qui fait du bruit dans les médias.

Au menu aujourd'hui: une journée consacrée à l'Open Science, un implant auditif souple et un drone sous-marin.

Marwan El Chazli, EPFL
21.10.2019


Sur les Flux de Heidi.news

«La 5G ne pose pas les bonnes questions». Le Suisse Serge Willenegger, ancien senior vice president du spécialiste américain des technologies mobiles Qualcomm, porte un regard critique sur la 5G et ses enjeux géopolitiques et sociaux. Selon lui, la révolution technologique de la convergence entre information et télécoms a déjà eu lieu avec la 3G et la 4G. Et il nous appartient désormais de poser collectivement la question du sens de cette convergence pour la société. Entretien.

Heidi.news (FR)

Les dérives du peer review. Pour Pierre Vandergheynst, professeur au Laboratoire de traitement des signaux et Vice-président pour l’éducation à l’EPFL, le processus d’évaluation par les pairs, ou peer review, connaît d'inquiétantes dérives: manque de temps, manque de reconnaissance des experts, rapports bâclés.... Dans une tribune, il en appelle à la communauté scientifique pour qu'elle réforme sans attendre ses pratiques et ses valeurs.

Heidi.news (FR)

Une nouvelle méthode d'édition génétique. Au cours des dernières années, l’édition génomique, c’est-à-dire le fait de réaliser des modifications très précises dans l’ADN, n’a cessé de progresser. Chaque innovation constitue une simplification de plus. Après les fameux ciseaux d’édition génétiques CRISPR Cas9, voici le «prime editing».

Heidi.news (FR)

L'impression 3D au secours d'un santuaire indigène. En septembre 2018, les pétroglyphes de la grotte de Kamukuwaká, un lieu sacré pour les peuples amazoniens de la réserve du Xingu, au Brésil, sont retrouvés systématiquement détruits. Une perte irréparable pour des cultures dont le patrimoine est pour l’essentiel intangible. La fondation Factum Arte a recréé un facsimile du site tel qu’il était avant la destruction, grâce à ses technologies d’acquisition de données et d’impression 3D.

Heidi.news (FR)

Offrez un abonnement ou une revue. Voir la boutique


Coup de projecteur

Photo article

Ouay

Sven Borden (à gauche) est étudiant en première année de master de robotique à l'EPFL. Il est, avec Loïc Rochat, à l'origine de la startup Ouay, qui a développé un boîtier pour faciliter la communication des personnes âgées avec leur entourage. «Nous avons pu bénéficier de soutien de la part de la Vice-Présidence de l'Innovation. Le programme X-Grant, notamment, permet aux étudiants de lancer leurs start-up en confiance.»

LinkedIn (FR)

Loïc Rochat (à droite) est l'autre co-fondateur de Ouay. Il commence ses études en Master de génie mécanique à l'EPFL après un bachelor en industrial design engineering à la HE-ARC de Neuchâtel. Pour lui, l'EPFL est une occasion d'approfondir ses connaissances d'ingénieur. Avec quatre ans d'expérience dans l'entrepreneuriat, il souhaiterait voir apparaître à l'EPFL de la collaboration avec les universités environnantes comme la HEC Lausanne par exemple, à une station de métro de l'EPFL.

LinkedIn (EN)

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Nouvelle revue: le Grand confinement. Que restera-t-il de cette année 2020 absolument hors du commun? Heidi.news publie une nouvelle revue exceptionnelle. Vous y trouverez les chroniques d’une journaliste qui a vécu le confinement à ­Milan, ainsi que les voix de quatre experts. Le tout ponctué par des chiffres de la pandémie, et les articles les plus importants parus ce printemps sur notre site.
L’ouvrage est signé de la rédaction de Heidi.news, avec Gea­ Scancarello, Bertrand Kiefer, Cédric Tille, Alexandra ­Calmy et Tibère Adler, éditeur et co-fondateur de Heidi.news.

Voir la revue

Le labo de l'EPFL

L'intelligence artificielle au service des aînés. C'est ce que propose Ouay, une start-up de l'EPFL qui développe un boîtier intelligent adapté aux personnes âgées. L'objectif: permettre à ces dernières de rester chez elles le plus longtemps possible. «Nous étions touchés par le manque de moyens disponibles pour s'occuper de nos grand-parents», expliquent les co-fondateurs, Sven Borden et Loïc Rochat. Le projet, dont on peut retrouver l'origine à HackZürich 2016, un des plus grands hackathons d'Europe, est en phase de test. L'étape suivante consistera à établir des partenariats stratégiques en vue d'une commercialisation à la fin de l'été 2020.

RTS (FR)

Un drone sous-marin. La start-up Hydromea, fondée en 2014 à l'EPFL, développe des drones sous-marins sans fil capables d'inspecter les ballasts de bateaux. Adapté aux espaces submergés et difficiles d'accès, ce drone permet de remplacer une procédure d'inspection habituellement très coûteuse et parfois risquée.

l'AGEFI (FR, Paywall)

Un implant auditif souple. C'est le produit de la recherche dirigée par Stéphanie Lacour, directrice du centre pour les neuroprothèses à l'EPFL. L'utilisation de matériaux souples dans ce nouvel implant a permis d'améliorer la qualité de la restauration de l'audition.

Le Temps (FR, Paywall)

Dans les coulisses

Une journée pour la science ouverte. L'Open Sience Day s'est déroulé ce vendredi à l'EPFL. Le principe de l'open science est d'ouvrir la recherche scientifique et toutes les données qui en découlent au public et de la rendre accessible. C'est un point central de la politique du président de l'EPFL, Martin Vetterli, qui avait lancé l'Open Science Initiative en Janvier 2017, alors qu'il reprenait tout juste la présidence de l'école.

EPFL (FR)

Katie Bouman à l'EPFL. Toujours pendant la journée Open Science, Katie Bouman, la jeune chercheuse de CALTECH devenue une célebrité pour sa contribution à la production de la première image d'un trou noir en avril 2019, a pu présenter son travail à l'EPFL. Elle a été suivie, plus tard dans la journée, par Fabiola Gianotti, directrice du CERN, institution dont l'impact sur le partage de la science est immense: c'est en effet au CERN que Tim Berners-Lee a inventé le World Wide Web.


Alumnis de l'EPFL

Nicolas Cudré-Mauroux a reçu l'Alumni Award 2019, décerné par l'EPFL à des alumni ayant eu un parcours remarquable. Nicolas Cudré-Mauroux a obtenu un diplôme en matériaux en 1985, suivi d'un doctorat en 1988. Aujourd'hui, il est le CTO du groupe Solvay, leader mondial en chimie et matériaux polymères.

EPFL (FR)

Marwan El Chazli est étudiant en microtechnique à l’EPFL et correspondant de Heidi.news sur place. Il est très engagé dans la vie associative du campus. Pour lui écrire, c’est par ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de vendredi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse