Bonjour, c’est Marwan à l'EPFL, où la présidente ad interim du Conseil des EPF était de passage sur le campus, pour parler du projet de nouveau centre climatique suisse.

Aujourd'hui, je vous parle de robots reconfigurables, de fracturation hydraulique et du nouveau prototype de batterie d'une spin-off de l'EPFL

Marwan El Chazli, EPFL
20.01.2020


Sur les Flux de Heidi.news

Photo article

GAETAN BALLY/KEYSTONE

Les zones d'ombre du harcèlement à l'université. Tout a commencé par la publication d’une enquête par Mediapart.fr, le 6 janvier 2020. Titrée «Humiliations sexuelles, homophobie, sexisme: voyage au sein des grandes écoles de commerces françaises», elle lève le voile sur des pratiques de harcèlement entre étudiants au sein des plus grandes écoles de commerce du pays. Et en Suisse? Les lieux de formation ne sont pas à l’abri, notamment en raison d’un angle mort juridique. Explications.

Heidi.news (FR)

Miracle de la médecine génétique à Genève. La taurine, cet acide aminé présent dans la viande ou les boissons énergisantes, pourrait-elle guérir des affections graves de l’œil? C’est ce que suggèrent les travaux d’une équipe de généticiens romands, dirigée par le Pr Stylianos Antonarakis, des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), en collaboration avec des médecins pakistanais. Chez un frère et une sœur du Pakistan atteints de dégénérescence rétinienne et d’insuffisance cardiaque, les chercheurs ont identifié une mutation délétère et réussi à enrayer leurs troubles de façon assez spectaculaire.

Heidi.news (FR)

Garder espoir pour le climat, avec Reto Knutti. A chaque semaine ses mauvaises nouvelles sur le front du climat. Comment garder confiance en notre capacité à enfin infléchir la donne? Une question au centre d'une série d'entretiens menés par Heidi.news. Aujourd'hui, nous posons la question à Reto Knutti, professeur à l’Institut des sciences atmosphériques et climatiques de l’ETH Zurich, où il dirige le groupe de physique climatique.

Heidi.news (FR)

Un anti-âge révolutionnaire à Davos. Fondée en 2007 par Patrick Aebischer et Chris Rinsch, Amazentis, une start-up de l’EPFL, profite du Forum économique mondial de Davos, pour lancer Timeline. Il s’agit de son premier produit grand public destiné à ralentir l’usure des mitochondries, qui transforment nos aliments en énergie pour les cellules. Ce produit fait suite à une publication scientifique remarquée en 2016.

Heidi.news (FR)

La dépression en dessins. Lorsque Ruby Elliot traite de la dépression, elle nomme son livre Ça va merveilleusement bien, paru aux éditions Jouvence. Avec ce titre secondaire bien senti: «La vie est compliquée, du coup je l'ai dessinée». L’illustratrice londonienne publie son premier recueil de dessins, sur un sujet central: la santé mentale. Un thème qui trouve une résonance particulière ce lundi 20 janvier, jour supposé le plus déprimant de l’année.

Heidi.news (FR)

Tuberculose, argent sale et Turkménistan. Le 15 janvier 2020, la Suisse a signé un accord de restitution avec le Turkménistan et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) afin de rapatrier des fonds d’origine illicite confisqués en Suisse. Les quelque 1,3 million de dollars américains restitués (1,26 million de francs) proviennent d'une affaire de corruption impliquant un ancien officiel turkmène. Ils avaient été détournés du Turkménistan vers la place financière suisse. Ils serviront désormais à financer et à distribuer des médicaments contre la tuberculose à destination de la population turkmène.

Heidi.news (FR)

Coup de projecteur

Photo article

© Olivier Vogelsang pour Le Temps - © BNS

Jamie Paik (à gauche) est experte en robots en origami, ou «robogamis», et professeure associée de génie mécanique à l'EPFL. Après un PhD à Séoul, et plusieurs expériences de recherche en France et aux Etats-Unis, elle atterrit en Suisse en 2012, où elle lance le laboratoire de robotique reconfigurable, dédié aux technologies des «soft robotics», autrement dit des robots mous capables de se transformer et de se reconfigurer selon le besoin.

Aeon (EN)

Jean-Pierre Danthine (à droite) est professeur et co-directeur au Collège du Management de la technologie de l'EPFL, dont il fait partie depuis 2018. Ancien vice-président de la banque nationale suisse (BNS), il est également le président de l'Ecole d'économie de Paris depuis 2015. Il pourra désormais ajouter à son agenda chargé le «Enterprise for Society Center» (E4S), lancé par l'UNIL, l'IMD et l'EPFL et dont il sera le directeur général. Pour son expertise sur la BNS, il était récemment interviewé par CNNMoney Switzerland.

CNNMoney Switzerland (EN)

Le labo de l'EPFL

Une batterie verte. Hilyte, une startup de l'EPFL basée à Renens, travaille sur un prototype de batterie capable de produire de l'électricité grâce à la réaction chimique d'une solution d'eau et de sel de fer. Ecologique, peu coûteuse et portable, la batterie doit permettre d'alimenter une lampe électrique ou même de recharger un téléphone grâce à un port USB intégré. Au terme d'un appel de fonds par crowdfunding actuellement en cours, l'équipe de Hilyte espère pouvoir commencer la fabrication en série de la batterie.

24heures (FR)

Mieux modéliser les fractures hydrauliques. Un nouveau modèle permettant de prédire la propagation des fractures hydrauliques a été développé par des chercheurs de l'EPFL. La fracturation hydraulique, que l'on peut utiliser pour le stockage de CO2, l'extraction d'hydrocarbures ou encore la surveillance des barrages et des volcans, met en jeu plusieurs phénomènes géophysiques, que le laboratoire de Géoénergie de l'EPFL cherche à prédire avec plus de précision.

24heures (FR)

Dans les coulisses

La présidente ad int. du Conseil des EPF en visite sur le campus. Ce jeudi dernier Beth Krasna, présidente ad interim du conseil des EPF était de passage sur le campus dans le cadre d'une séance de consultation interne sur le projet d'un nouveau centre national suisse pour la recherche sur le climat. Ce dernier résulterait du regroupement de deux établissements de recherche actuels, le WSL et l'Eawag et aura pour objectif «d'atténuer les répercussions des changements environnementaux et climatiques en développant la recherche de pointe interdisciplinaire du domaine des EPF», selon la présidente.

«Ca fait quatre jours que je tourne, je n'ai toujours pas de place.» Le Rolex Learning Center, l'un des bâtiments les plus emblématiques du campus, voit ses espaces de travail régulièrement pris d'assaut par les étudiants stressés pendant la période d'examens: il devient alors presque impossible de trouver une place libre après 8 ou 9h du matin. Ses zones de travail sont réputées pour le silence qui y règne: on ne peut qu'y chuchoter et n'importe quel autre bruit peut-être rencontré par un regard sévère de ses voisins de table. Récemment, cela n'a toutefois pas empêché un étudiant d'amener un micro-mégaphone en pleine zone de travail pour exprimer son mécontentement sur la difficulté de trouver des places dans le bâtiment.

Instagram (FR)

Alumnus de l'EPFL

Mirko Manzoni est l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU au Mozambique, depuis le mois de juillet 2019. Diplomate suisse, il fut l'un des principaux acteurs de l'accord de paix historique signé cet été au Mozambique, pays où il avait été nommé ambassadeur par le département fédéral aux affaires étrangères (DFAE) en 2014. Diplômé d'un master en architecture à l'EPFL, il avait rejoint le Comité International de la Croix-Rouge quelques années plus tard, avant de travailler pour le gouvernement suisse.

Le Temps (FR)

Marwan El Chazli est étudiant en microtechnique à l’EPFL et correspondant de Heidi.news sur place. Il est très engagé dans la vie associative du campus. Pour lui écrire, c’est par ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de vendredi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse