Bonjour, c’est Adrien à l’UNIL, où l’on se prépare aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui auront lieu à Lausanne en janvier. Et où l’on découvre Yodli, la curieuse mascotte hybride, qui s’affiche sur le campus et les transports lausannois.

Au programme ce jeudi, la bataille avec les éditeurs scientifiques, l’impression de sécurité à Lugano et l’impact du manque de sommeil sur nos gènes.

Adrien Miqueu, UNIL
Le 28.11.2019


Sur les Flux de Heidi.news

Photo article

ALESSANDRO DELLA VALLE/KEYSTONE

Statu quo sur la 5G. Il s’agissait de l’un des avis les plus attendus de 2019. Mais les divisions ont visiblement eu raison du groupe de travail Téléphonie mobile et rayonnement, qui n’a pas réussi à se mettre d’accord, dans son rapport paru ce jeudi 28 novembre, sur une éventuelle modification des valeurs limites d’émission des antennes, inscrites dans l’Ordonnance sur le rayonnement non-ionisant (ORNI). Cette possibilité de révision de l’ORNI est pourtant au cœur de la polémique sur la 5G.

Heidi.news (FR, Paywall)

La 5G en cinq scénarios. Si vous n’avez pas le temps de lire notre article complet sur le sujet, voici le récapitulatif des cinq scénarios proposés par les différents membres du groupe de travail de l’OFEV et de l’OFCOM, et les six mesures, relativement consensuelles.

Heidi.news (FR, Paywall)

Un budget surprise de l’ESA pour le changement climatique. Le Conseil de l’Agence spatiale européenne (ESA) au niveau ministériel, qui s’est tenu les 27 et 28 novembre à Séville, s’est terminé sur un succès inespéré. C’est surtout le domaine de l’observation de la Terre face aux changements climatiques qui bénéfice très fortement des décisions ministérielles.

Heidi.news (FR, Paywall)

Trois millions pour une biotech genevoise. Un financement européen de 3 millions de francs (2’785’000 euros): c’est ce qu’a obtenu la Biotech genevoise MaxiVAX, qui a aussi levé 5 millions de francs supplémentaires. De quoi financer un second essai clinique de phase II et passer à la production de son produit capable de lutter contre le cancer d’une façon radicalement nouvelle, grâce à l’immunothérapie.

Heidi.news (FR, Paywall)

Une particule qui divise. Existerait-il une mystérieuse particule X17, qui servirait de support à une cinquième force, en plus des quatre du modèle standard (la force forte, la force faible, la force électromagnétique et la force gravitationnelle)? C’est l’hypothèse, défendue par des physiciens hongrois. Elle est toutefois loin de faire l’unanimité.

Heidi.news (FR)

Trou noir trop massif. Baptisé LB-1, ce trou noir est si gros qu’il met au défi les modèles astrophysiques utilisés pour prédire l’évolution des étoiles. Et il se trouverait au sein de la Voie lactée! Des travaux surprenants publiés dans Nature.

Heidi.news (FR)

Accédez en illimité et sans publicité à tous nos articles et enquêtes. Abonnez-vous!


Coup de projecteur

Photo article

Johanna Joyce, Claudio Sartori (© Félix Imhof, UNIL), Dina Bader (DR)

Johanna Joyce a été sélectionnée parmi les «Highly Cited Researchers 2019», une liste des chercheurs les plus influents de la décennie. Établie par Web of Science, la plus grande base de littérature scientifique mondiale, elle honore cette année 6200 scientifiques. Biologiste, Johanna Joyce est professeure ordinaire à l’UNIL depuis 2018. Ses recherches portent sur le microenvironnement cellulaire et la façon dont il influence l’évolution des tumeurs, en particulier cérébrales.

Johanna Joyce Laboratory. (EN)

Claudio Sartori est depuis l’année dernière professeur associé à la Faculté de Biologie et de Médecine, spécialisé dans les maladies liées à l’altitude. Il s’intéresse également aux événements pathologiques qui ont lieu durant la grossesse et qui peuvent entraîner, à l’âge adulte, des maladies cardiovasculaires et métaboliques. Cette «programmation fœtale» est d’ailleurs le sujet de sa leçon inaugurale, qu’il prononce ce soir: «Et si ma santé était déjà programmée à ma naissance?»

Unil.ch (FR)

Dina Bader a reçu le prix «Genre – Egalité femmes-hommes», de la Faculté des Sciences sociales et politiques, pour sa thèse soutenue l’année dernière sur les mutilations génitales féminines. Elle y met en lumière les similitudes entre excision et chirurgie «esthétique» de la vulve, traitées de manière très différentes en Suisse. Si la première est qualifiée de «barbare», on tolère la deuxième, également une mutilation, alors même qu’elle est aussi pratiquée sur des filles mineures. En post-doc à New York, elle espère poursuivre ses recherches à son retour en Suisse.

Unil.ch (FR)

Un média indépendant, du journalisme constructif

Abonnez-vous! 30 jours d'essai gratuit

Photo article

Dès aujourd’hui, bénéficiez de 30 jours d’essai à l’abonnement Heidi.news. Accédez en illimité et sans publicité à des contenus quotidiens, concis et utiles, des enquêtes et des grands reportages hors des sentiers battus. C’est gratuit et sans engagement.


Le labo de l'UNIL

Photo article

(DR)

La perception de la délinquance collerait aux statistiques. Il y a souvent un gouffre entre l’impression que l’on a d’un phénomène et les vrais chiffres. Mais d’après un vaste sondage mené à Lugano par Stefano Caneppele et Marcelo F. Aebi, professeurs à l’École des sciences criminelles, la perception de l’évolution de la délinquance correspondrait bien aux statistiques de la criminalité. Du moins pour les 7885 Luganais interrogés: ils ont ressenti la baisse des délits, en accord avec les chiffres de la police. Le sondage révèle aussi que l’impression de sécurité n’est pas liée au fait de voir des policiers, mais plutôt de les connaître.

Résultats du sondage à Lugano. (IT)

Signature d’un partenariat avec l’UICN. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), mais vous avez forcément entendu parler de sa liste rouge: celle des espèces menacées, l’état des lieux le plus complet et le plus utilisé pour la conservation des espèces. Et bien l’UNIL vient d’officialiser un partenariat avec l’ONG, visant à intensifier la collaboration entre les deux institutions. Le but est de promouvoir et financer des recherches, de l’enseignement et des événements contribuant à la préservation de la nature et à l’utilisation durable des ressources.

Le manque de sommeil affecte l’expression des gènes. C’est jeudi, et vous avez accumulé du sommeil en retard depuis lundi. Vous pensez qu’avec une bonne grasse matinée ce week-end, tout rentrera dans l’ordre? Et bien non, vous rétorque une étude parue dans PNAS, menée par des chercheurs de l’UNIL et de l’EPFL. Ils ont observé l’expression de gènes impliqués dans le rythme circadien chez des souris privées de sommeil. Cette expression oscille normalement sur une période de 24 heures, mais chez les souris fatiguées, les oscillations étaient diminuées voir supprimées. Et pire: même après avoir rattrapé les nuits blanches, l’expression des gènes était toujours perturbée. Le résultat est important, car les gènes affectés sont aussi impliqués dans le syndrome métabolique, un ensemble de facteurs de risque prédisposant aux maladies cardiaques et au diabète.

PNAS (EN)

Dans les coulisses

Photo article

L’Anthropole (Silvano Prada © UNIL Archives, 2002)

Une histoire de l’Anthropole. Il y a débat sur la qualité esthétique des bâtiments de l’UNIL. Mais il est certain que l’Anthropole, bloc massif de béton et d’acier, ne remporte pas la palme de la finesse. Néanmoins, un livre vient de paraître sur le mal-aimé, cœur de la Faculté des Lettres. Coordonné par l’architecte et historienne de l’art Aline Jeandrevin, l’ouvrage replace le projet dans son contexte artistique, décrit ses accents brutalistes, et retrace les petites et grandes histoires qui s’y sont déroulées.

Editions Call Me Edouard (FR)

Toujours pas de contrat avec les éditeurs scientifiques. L’UNIL a averti ses chercheurs: il se pourrait bien qu’à partir de janvier 2020, ils n’aient plus accès aux nouvelles publications des éditeurs Elsevier, Springer Nature et Wiley. En effet, les négociations avec les trois poids lourds de l’édition scientifique sont dans l’impasse. Car les universités payent des abonnements de plus en plus onéreux pour avoir accès aux articles… de leurs propres chercheurs! Dans l’impossibilité de concilier intérêts privés et open access, il se pourrait bien que les universités suisses ne concluent pas de contrats, les bien nommés «Big Deals» (qui ne sont des deals que pour une des parties), avec les éditeurs pour 2020. L’UNIL demande donc le soutien de ses chercheurs pour une transition vers un système plus juste, et se veut rassurante: l’absence de contrat dans d’autres pays n’a pas entravé la recherche, sous condition d’une bonne organisation. En conséquence, le consortium des bibliothèques universitaires suisses est en train de préparer des mesures de soutien aux chercheurs.

Heidi.news (FR, Paywall)

Alumni

Manon Schick est depuis 2011 la directrice d’Amnesty International Suisse. Journaliste, diplômée en Lettres à l’UNIL, elle a rejoint l’organisation en 2004. Elle revient à l’université ce jeudi pour donner une conférence sur les relations entre ONG, gouvernements et administrations publiques.

Amnesty International (FR)

Adrien Miqueu est doctorant en histoire des sciences à l’UNIL. Malgré son master de physique à l’EPFL, il a préféré être aussi journaliste scientifique et dessinateur de BD. Vous pouvez lui écrire ici.


Depuis le début de l’épidémie, Heidi.news assure une couverture quotidienne sur le Covid-19, avec des informations pointues, vérifiées et fiables. Depuis le 17 mars, nous complétons notre couverture par cette nouvelle newsletter gratuite, le Point Coronavirus, qui vient remplacer pour quelques semaines le Point Sciences. Chaque jour, elle vous livre infos, témoignages et analyses au cœur des hôpitaux.

S'inscrire

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mercredi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse