Bonjour, c’est Pauline à l’Université de Zurich, où les services hospitaliers reçoivent trop de cadavres donnés à la science.

Au menu cet après-midi: des discussions de genre en théologie, des séminaires de droit critiqués en Australie, et un sociogéographe devenu star des commentaires politiques.

Pauline Broccard, Zurich
Le 18.10.2019


Sur les Flux de Heidi.news

Photo article

NASA, ESA, D. Jewitt (UCLA)

Portrait d’une comète interstellaire. Fin août 2019, un étonnant objet interstellaire était détecté par un astronaute amateur, Gennady Borisov, qui lui a donné son nom de baptême. Le télescope spatial Hubble a livré de nouvelles images, les plus nettes à ce jour, de la comète interstellaire située à environ 420 millions de kilomètres de la Terre.

Heidi.news (FR)

Radar des priorités politiques. Faut-il relever les normes d’émission des antennes pour faciliter le déploiement de la 5G? Avec ce nouveau volet de notre série de radars des priorités politiques, nous vous rappelons les termes du débat, ainsi que le point de vue des principaux partis suisses sur la question.

Heidi.news (FR, Paywall)

Ce que la recherche scientifique dit de la 5G. Dans les cantons de Genève, Vaud ou du Jura, des moratoires ont été annoncés. Fin septembre, les manifestants contre cette technologie étaient plusieurs milliers dans les rues de Berne. Leur argumentaire, exposé sur le site stop5g.ch, se veut scientifique. Pourtant, les spécialistes de la cancérogenèse induite par le rayonnement interrogés par Heidi.news se l’accordent: aucune étude scientifique n’a, à ce jour, démontré de lien de cause à effet clair et indiscutable, chez l’humain, entre l’exposition au rayonnement des antennes de téléphonie mobile et la survenue de cancers du cerveau.

Heidi.news (Flux Sciences) (FR, Paywall)

Des Nobel, pour quelles universités et quels cantons? Qu’il est difficile de ranger les lauréats suisses du prix Nobel dans des cases cantonales! Les universités aiment à revendiquer des Nobels, même si leurs récipiendaires n’ont fait que passer brièvement par leurs auditoires, parfois plusieurs décennies avant la consécration suprême. Or la science est universelle, elle n’est pas cantonale! rappelle Serge Michel, directeur éditorial de Heidi.news, dans une chronique.

Heidi.news (Flux Sciences) (FR, Paywall)

Quand la nature reprend ses droits. Une piste pour mieux protéger l’environnement consiste à doter la nature d’une personnalité juridique. C’est l’approche explorée par plusieurs pays sud-américains. Cet article traduit en anglais de la NZZ, partenaire éditorial de Heidi.news, en explique les enjeux.

Heidi.news (EN, Paywall)

Technologies américaines sensibles. L’administration Trump a, depuis 2016, considérablement compliqué l’octroi de licences d’exportation pour des technologies jugées sensibles, comme le chiffrement, les semiconducteurs, les drones, ou encore la cybersécurité. En ligne de mire, la Chine, mais les échanges commerciaux se poursuivent. Le média américain The Information a ventilé sur une carte interactive des données inédites permettant de visualiser les pays avec lesquels les Etats-Unis font le plus souvent affaire.

Heidi.news (FR)

Accédez en illimité et sans publicité à tous nos articles et enquêtes. Abonnez-vous!


Coup de projecteur

Photo article

UZH

Jeanne Peter travaille depuis 31 ans comme illustratrice scientifique au Tierspital Zurich, où elle reproduit en des dessins clairs et précis les avancées de la science. Elle se souvient d’un test qu’elle a dû passer à son entretien d’embauche: supporter l’odeur des animaux morts. Une épreuve qu’elle a non seulement réussie, mais qui lui a permis de forger sa carrière. Après avoir consacré 22 ans à l’anatomie, elle crée et imprime aujourd’hui des objets en trois dimensions (3D); elle s’occupe aussi de l’équipe des photographes, graphistes et producteur de films dans le service de communication et des relations publiques du Tierspital.

UZH Journal (DE)

Nathalie est étudiante et journaliste, et a participé à un cours Capstone à l’Université de Zurich sur la discrimination des hommes jeunes et musulmans au Kenya. «Un enseignement enrichissant», estime-t-elle. Pour elle, les médias suisses n’informent pas assez sur ce genre de thématiques. L’étudiante lance une appel afin que les jeunes aient accès à davantage d’informations similaires et non seulement à des histoires sur le nouveau Bachelor: «Il faut qu’on regarde plus loin que le bout de notre nez», estime-t-elle.

Humans of UZH (DE)

Le monde change, la presse aussi

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Photo article

Heidi.news, c’est aussi des actualités quotidiennes sur les réseaux sociaux.
Retrouvez Heidi.news sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et YouTube.


Le labo zurichois

Photo article

J.L. Alatorre Warren, UZH

Cerveau et crâne se sont développés de manière indépendante. L’équipe de José Luis Alatorre Warren et de Christoph Zollikofer de l’Institut d’anthropologie à l’UZH a comparé des cerveaux et crânes d’humains et de chimpanzés. Notre cerveau est ainsi environ trois fois plus gros que celui de l’animal. Sur la base de leurs observations, les chercheurs souhaitent déduire des informations sur le cerveau d’espèces humaines éteintes à base de leurs crânes fossiles. Les recherches ont toutefois révélé que le crâne et le cerveau ont bien évolué simultanément, mais de manière indépendante chez l’homme et l’animal, si bien qu’il est illusoire d’en tirer des conclusions pertinentes.

Communiqué de presse UZH (DE)

Un jeu d’éthique. L’équipe de Markus Christen, directeur de «Digital Society Initiative», et de Johannes Katsarov, doctorant et employé au centre d’étique de l’UZH, ont développé le «Serious Moral Games». Ce jeu vidéo permet de se confronter à des situations éthiquement problématiques en médecine et à prendre la juste décision pour le patient. Il s’agit d’un projet du Fonds national suisse, qui pourrait être utilisé dans d’autres domaines également.

SRF (DE)

Les cadavres augmentent, les autopsies diminuent. Comprendre en détail le corps humain est important pour les futurs médecins. C’est pour cette raison que l’UZH accepte environ 80 dons de cadavres chaque année. Mais il arrive qu’elle doive en refuser! Notamment pour des raisons financières: en contrepartie de chaque leg de corps à la science, l’UZH prend en charge son transport, puis son enterrement et sa crémation. La haute école n’hésite ainsi pas à conseiller les familles de défunts ayant souhaité donner leur corps à la science de prévoir une autre solution, en cas de refus. Dans le même temps, les hôpitaux zurichois notent une diminution du nombre d’autopsies (par manque d’autorisations délivrées), ce qui ne permet pas d’augmenter la compétence des médecins dans ce domaine.

St. Galler Tagblatt (DE)

Dans les coulisses

Absurde: des séminaires de quatre jours en Australie et Uganda. Un certain agacement, raconté par une étudiante, règne à la faculté de droit ces derniers temps. Un article du site Watson le confirme: la faculté propose au printemps 2020 deux séminaires de quatre jours à l’autre bout du monde. Les sujets: criminalité, jeu de hasard et droit pénal à Brisbane; interface du droit, de la politique et de la société à Kampala. Un vol aller-retour pour Brisbane de plus de 20 heures, 32’000 km, 5.7 tonnes de CO2 émis pour une telle expérience? La réputation de l’UZH n’en sort pas grandie, alors que pourtant celle-ci se targuait d’avoir réduit ses émissions de CO2 en proposant davantage de menus sans viande à la cantine.

Watson (DE)

Discussion de genre en théologie. A l’Institut de théologie, un groupe indépendant s’est formé pour aborder des questions de genre. Une étudiante nous explique qu’en Bachelor et Master, les femmes sont majoritaires, mais qu’au niveau des doctorants et professeurs, elles sont en minorité. Le groupe s’interroge sur les raisons de cet état de fait. Lundi, une conférence suivie d’une discussion doivent permettre de faire le point.

Flyer faculté de théologie (DE)

Le directeur de l’UZH placé devant le fait accompli d’une fusion d’instituts. Le quotidien Blick révèle que deux instituts de recherche du domaine des EPF, parmi les plus renommés, vont fusionner: l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL (500 employés) et l’Institut fédéral pour l’aménagement, l’épuration et la protection des eaux Eawag (400 employés). Cette décision a été prise par le Conseil des EPF placé sous la présidence par intérim de Beth Krasna – et cela sans en informer le public. Une source anonyme citée par Blick soupçonne des mesures d’économie. Le Conseil de EPF, lui, justifie son projet par l’envie de créer un institut de classe mondiale. Or en février 2020, c’est le directeur actuel de l’Université de Zurich, Michael Hengartner, qui prendra la fonction de président du Conseil des EPF. Et se retrouvera devant le fait accompli.

Heidi.news (Flux Sciences) (FR)

Alumnis de l'UZH

Le pro de la politique. C’est à lui que les médias s’adressent quand ils ont besoin d’un avis sur l’environnement politique – surtout à quelques jours des élections fédérales. L’ancien étudiant de l’UZH Michael Herrmann est sociogéographe. Avant d’être expert en la matière et en politologie, il a commencé à étudier la psychologie, la philosophie, l’histoire et la géographie. Mais ce sont surtout les frontières entre ces différentes disciplines qui l’intéressaient. Il s’est alors mis a écrire des chroniques sur ces sujets pour le Tages Anzeiger, au point de devenir l’un des spécialistes plus connus en Suisse.

UZH Journal (DE)

Depuis le début de l’épidémie, Heidi.news assure une couverture quotidienne sur le Covid-19, avec des informations pointues, vérifiées et fiables. Depuis le 17 mars, nous complétons notre couverture par cette newsletter gratuite, le Point Coronavirus, qui aborde désormais chaque jour les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente: économie, sciences, santé, éducation et culture.

S'inscrire

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de jeudi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse