Bonjour, c’est Miguel à Neuchâtel, où j'ai pu recueillir le témoignage d'une jeune médecin assistante qui effectuait son service de nuit aux urgences, un service particulièrement affecté par la crise.

Aujourd'hui, on vous parle aussi d'engelures, de fédéralisme et de sciences participatives contre le coronavirus.

Miguel Da Silva Rodrigues, Neuchâtel
Le 09.04.2020


Le journalisme de précision qui répond à vos questions. Abonnez-vous!


Aux urgences, on ne voit plus les mêmes patients

Ella Sandoz est médecin assistante à l'Hôpital Pourtalès de Neuchâtel depuis mai 2019. Elle effectue actuellement son tournus aux urgences. Cette semaine, elle travaillait de nuit. Un calme relatif y régnait: «Personne n'a envie de venir à l'hôpital en ce moment» me raconte-t-elle au téléphone. Les cas légers ne s'aventurent plus jusqu'à Pourtalès. Par conséquent, les malades présentent souvent des situations compliquées: «J'ai reçu une personne qui a fait un AVC et qui est venue consulter 48 heures plus tard.»

Le Covid-19 affecte ainsi énormément les habitudes des patients. «La nuit, je vais plutôt recevoir des patients par ambulance, des cas très lourds. Puis l'activité reprend normalement vers 7 heures du matin.»

Aux urgences, le personnel médical n'est pas débordé, et le stress est bien géré. Beaucoup de renforts ont été mobilisés, les horaires ont été re-planifiés pour faire en sorte d'avoir des jours de récupérations. Et si tout d'un coup le service se retrouve en situation de forte activité, des piquets sont organisés pour éviter les débordements.

Ella salue d'ailleurs le travail des médecins traitants: «Avant de se rendre aux urgences, appeler son médecin traitant suffit dans la majorité des cas, et ils font un superbe travail.»

Parfois affectée au «secteur coronavirus», Ella est touchée par l'entraide entre les collègues. Le personnel médical y est soudé: «Cette solidarité, c'est agréable. On essaie de travailler comme si la situation était normale.» Même si ce n'est pas le cas. Ella se souvient: «Un jour, j'ai dû faire 60 frottis.»


Le monde change, la presse aussi

Photo article

Des infos, des analyses, des enquêtes. Heidi.news, c'est bien davantage que la newsletter que vous lisez en ce moment. Retrouvez nos Flux sur les Sciences et la Santé, nos Explorations comme les biotech en Valais, et nos tribunes, chroniques et opinions. Heidi.news a choisi de se financer par ses lecteurs plutôt que par la publicité.

Essayez-nous!

Une raison d'espérer

L'EPFL rejoint un projet de sciences participatives contre le coronavirus. Créé il y a 20 ans, le projet scientifique participatif Folding@Home se consacre depuis fin février exclusivement à la recherche sur le Covid-19. Il vise à mieux comprendre les protéines impliquées dans le virus. Et grâce à des milliers de volontaires dans le monde entier, qui mettent les ressources de leur ordinateur à disposition, sa puissance de calcul cumulée vient de battre un record historique. Le service informatique de l’EPFL, suite à la fermeture du campus et au vaste nombre de machine inutilisées, a annoncé mettre à disposition certaines de ses ressources informatiques.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Le coronavirus sur Heidi.news

Photo article

Des lésions cutanées de type engelures comme nouveau symptôme? Le Covid-19 n’en finit plus de surprendre par ses symtômes parfois atypiques. Après la perte du goût et de l’odorat, totale ou partielle, c’est désormais la formation de pseudo-engelures aux extrémités des membres, dans certains cas de simples rougeurs et urticaire, qui a interpellé les dermatologues français. Dans la foulée, à Genève, les HUG ont lancé une étude observationnelle afin d’estimer la prévalence du phénomène, et de mieux évaluer à quelles conditions il peut s’agir d’un symptôme.

Heidi.news (FR)

Le nouveau coronavirus risque-t-il d’échapper à un futur vaccin? Un lecteur nous demande un avis sur un texte alarmiste concernant les mutations du nouveau coronavirus diffusé sur les réseaux sociaux.

Heidi.news (FR)

En cas de pénurie, quels malades mettriez-vous sous respirateurs et selon quels critères? Le laboratoire d’éthique de l’innovation, ethix, a mené un sondage pour savoir sur quels critères allouer les ressources aux soins intensifs si celles-ci venaient à manquer. Le sondage fait écho aux directives médico-éthiques émises par l'Académie suisse des sciences médicales (ASSM) et la Société suisse de médecine intensive. Ces directives ont pour but d’orienter les professionnels de la santé dans le triage des patients en cas de goulet d’étranglement aux soins intensifs. Tour d’horizon des résultats préliminaires pour évaluer à qui les Suisses octroieraient un accès prioritaire aux soins intensifs et à l’appareillage médical en cas de pénurie.

Heidi.news (FR) Photo article

Les bourgeois sont confinés et les SDF ensoleillés. Milan aux temps du coronavirus, épisode 26. Le 1er avril, fin de la trêve hivernale, les foyers municipaux ont fermé, jetant dehors des milliers de nécessiteux. Gea, notre correspondante sur place, en a rencontré certains à l’Opera San Francesco, association caritative qui distribue des paniers-repas aux naufragés de l'épidémie.

Heidi.news (FR)

Quand hôpital et clinique s’entraident contre le coronavirus. D’un côté, l’hôpital de Nyon. De l’autre, la clinique de Genolier. Entre les deux entités, l’une publique et l’autre privée, les vignes, les oiseaux, les vaches -dont les cloches rythment le fond sonore- et une route sinueuse, mais un même combat: sauver des vies et s’entraider pour lutter contre Covid-19 dans la région de la Côte. Reportage dans une clinique qui accueille une quinzaine de malades et qui a prêté son matériel de soins intensifs à l’hôpital public.

Heidi.news (FR)

Switzerland can easily absorb the shock. Cédric Tille, Professor of Economics at the Graduate Institute Geneva and director of the program for bilateral assistance and capacity building for central banks (BCC), made the second episode of our series. His «pocket lecture» deals with the massive recession provoked by the measures required to save lives.

Heidi.news (FR)

Avec le Covid-19, le fédéralisme d’exécution est-il «au pied du mur»? Les mécanismes légaux à disposition du pouvoir fédéral face à une crise d'ampleur nationale expliqués par Frédéric Ney, avocat au sein de l’Etude Lenz & Staehelin à Genève.

Heidi.news (FR)

Un patron peut-il forcer ses employés à prendre des vacances durant la crise sanitaire? La crise du coronavirus met de nombreuses entreprises et salariés en grande difficulté. Des mesures de soutien ont été décidées et connaître ses droits est plus important que jamais. Heidi.news crée un nouvel espace de questions-réponses juridiques.

Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mercredi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse