Bonjour, c’est Sarah pour vous parler de sciences. Ces dernières sont à l'honneur cette semaine, avec le coup d'envoi des Nobel. Ce matin, le prix Nobel de médecine a été décerné aux découvreurs du virus de l'hépatite C. Ce prix montre l'intérêt porté à la virologie, champ aujourd'hui très sollicité par les travaux sur Covid-19.

Il sera également question du futur recteur de l'UNIL, de climat et de l'impossible équation posée par la voiture individuelle aux Etats-Unis.

Sarah Sermondadaz, Genève
05.10.2020


Les prix Nobel sur Heidi.news

Photo article

FERNANDO VERGARA/AP/KEYSTONE

2020, un cru particulier pour les prix Nobel. Chaque année, les prix de la fondation Nobel, considérés comme l’une des plus hautes distinctions scientifiques, font l’événement. C’est en octobre que se tient la traditionnelle semaine d’annonce des lauréats, qui se déroulera cette année du 5 au 12 octobre, selon l’ordre rituel: médecine ou physiologie, puis physique, chimie, littérature, paix, et enfin sciences économiques le lundi suivant. Jusqu’à trois lauréats peuvent être primés, par prix. Mais cette année, les prix Nobel ont une saveur particulière, pour plusieurs raisons.

A quoi servent encore les Nobel? L’institution, fondée en 1901, est parfois brocardée pour ses problèmes structurels: manque de diversité des lauréats, affaire de harcèlement sexuel en interne… En 2019, le comité Nobel avait même révisé ses procédures de nomination afin de favoriser les femmes et les personnes issues de minorités ethniques. Sans grand effet, puisque dans les trois grands champs scientifiques (médecine/physiologie, physique et chimie), l’édition 2019 ne comportait aucune lauréate, et aucune personne noire, note le chercheur américain Marc Zimmer, ancien consultant pour l’Académie suédoise des sciences, dans une tribune publiée sur The Conversation. En 119 ans d’existence, souligne-t-il, seuls 3% des lauréats dans les trois disciplines scientifiques ont été des chercheuses… et aucune personne noire.

Mais 2020 est une année particulière: année pandémique, année de la crise sanitaire devenue crise économique. L’année des incertitudes de tout ordre où les regards se sont tout particulièrement braqués sur les sciences. «La pandémie est une crise d’ampleur pour l’humanité, mais elle illustre à quel point la science est importante», a ainsi déclaré le directeur de la fondation Nobel, Lars Heikensten. Hors du monde académique, les politiciens semblent s'être souvenus que la société ne pouvait se passer de la recherche scientifique à la faveur de cette crise provoquée par une maladie nouvelle, entre quête de traitements et celle de vaccins, dont la vitesse de développement doit prendre un tour inédit.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Le Nobel de médecine à la découverte du virus de l'hépatite C. Le 111ème prix Nobel de médecine a été attribué conjointement, ce lundi 5 octobre, aux Américains Harvey J. Alter et Charles M. Rice, ainsi qu’au Britannique Michael Houghton, pour leur découverte du virus de l’hépatite C entre les années 1970 et 2000. L’hépatite C est une maladie inflammatoire du foie qui concerne, selon l'OMS, quelque 70 millions de personnes, soit environ 1% de la population mondiale, et cause environ 400'000 décès chaque année. Explications.

Heidi.news (FR)

Les activistes pour le climat recevront-ils le Nobel de la paix? C’est la semaine des Prix Nobel. Les activistes suisses du climat, qui contestent la loi sur le CO2 adoptée par le Parlement, verront-ils leur icône couronnée? L’une des attentes de cette édition 2020 concerne la possible attribution du Nobel de la Paix à Greta Thunberg et au mouvement «Fridays For Future». Les préoccupations sanitaires ont un peu éclipsé la présence médiatique de l’énigmatique militante du climat, mais l’histoire repasse parfois les plats et la mobilisation de la jeunesse du monde entier, pour une utilisation durable des ressources, pourrait inspirer le jury de Stockholm.

Heidi.news (FR)

Le monde change, la presse aussi. Abonnez-vous


Le climat sur Heidi.news

Photo article

CAROLYN KASTER/AP/KEYSTONE

Les Etats-Unis devront se sevrer de leur addiction à la voiture. Pour rester sur la voie tracée par l’accord climatique de Paris, 90% des voitures particulières américaines devront fonctionner à l’électricité en 2050, selon une étude publiée dans Nature Climate Change. Mais il faudra que l’électricité soit produite à 100% avec des sources propres, sous peine d’effacer les bénéfices climatiques des véhicules électriques... Les auteurs concluent qu’une réduction de la possession et l’usage des véhicules personnels est indispensable. Car les conséquences sur la demande en électricité et en matières premières critiques seraient considérables.

Heidi.news (FR)

Une raison d'espérer

Photo article

NetLéman

3400 kg. C'est la quantité de déchets du lac Léman collectés par un millier de bénévoles et 300 plongeurs, à l'occasion de la 10e édition de Net'Léman, organisé par l'Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL). A la clé, des trouvailles comme cette chaussure investie par la faune lacustre, mais également de nouveaux déchets: 138 masques ont aussi été repêchés. Au total, 640 kg de plastiques ont été récupérés, dont 1550 bouteilles en PET, 3000 canettes en aluminium et la bagatelle de... 22'600 mégots de cigarettes!


Le monde change, la presse aussi

Photo article

Abo Jeune - prix libre. Heidi.news s’engage pour permettre l’accès des jeunes à une information de qualité. Les moins de 26 ans peuvent s’abonner gratuitement ou dès 1 CHF.

Je m’abonne

L'actualité des universités suisses

Photo article

UNIL

Frédéric Herman futur recteur de l'UNIL? Il était devenu doyen de la Faculté des géosciences de l’Université de Lausanne en 2018. Le Conseil de l'UNIL a choisi ce chercheur de 42 ans, arrivé à Lausanne en 2012 après un brillant parcours international, pour prendre la direction de son rectorat, une proposition qui doit encore être avalisée par le Conseil d’État vaudois d’ici la fin janvier. Quels sont ses projets pour l’université? Frédéric Herman a répondu en exclusivité à Heidi.news.

Heidi.news (FR)

Séance de rattrapage

Si vous les aviez ratés, voici quelques articles publiés ces derniers jours sur le Flux Sciences.

Photo article

Museum für Naturkunde, Berlin

160 ans de controverse sur une plume de dinosaure. La plus ancienne plume fossile découverte appartenait-elle à l’Archaeopteryx, célèbre dinosaure proche des oiseaux? Cette question divise les paléontologues depuis déjà 160 ans. Alors qu’une étude de 2019 avait enterré l’hypothèse, une nouvelle équipe vient relancer le débat ce mercredi 30 septembre, dénonçant de nombreuses erreurs dans la précédente publication.

Heidi.news (FR)

Les parlementaires face à la mort des abeilles. Pourquoi le sujet des pesticides est-il devenu brûlant pour les parlementaires suisses? Qu’est-ce qui a généré un tel activisme autour de ces substances, largement utilisées en agriculture? Heidi.news fait le point avec Adèle Thorens Goumaz, conseillère aux Etats vaudoise, membre du parti Les Verts.

Heidi.news (FR)

Consommer moins d'énergie en 2050, théoriquement possible. L’humanité peut-elle, à l’horizon 2050, assurer un niveau de vie décent à chacun des habitants de la planète? Et cela en réduisant son empreinte environnementale? Oui, affirment des chercheurs britanniques et américains, ainsi que la professeure Julia Steinberger de l’Université de Lausanne. Possible, mais pas forcément facile: l’une des conditions-clés serait de répartir les ressources de façon plus équitable.

Heidi.news (FR)

La vente de reptiles sur internet menace-t-elle la biodiversité? Plus d’un tiers des dix mille espèces connues de reptiles sont en vente libre sur internet, dont la plupart ne sont pas protégées contre ce commerce, selon une étude publiée dans Nature Communications le 30 septembre (en accès libre). Les auteurs suggèrent un changement des règles du commerce de ces animaux. Mais ce n’est pas si simple: paradoxalement, le commerce de cette faune joue aussi un rôle favorable dans la protection de nombreuses espèces et de leurs habitats, estiment de nombreux experts.

Heidi.news (FR)

Insectes transgéniques, un eldorado qui inquiète. Après des moustiques pour lutter contre la dengue, des chenilles et papillons génétiquement modifiés pour protéger les cultures de céréales: voilà la noctuelle du maïs, nouvel insecte transgénique de la société de biotech britannique Oxitec. La libération de ces insectes éviterait le recours aux insecticides sur les champs attaqués par ce ravageur. Les insectes transgéniques bénéficient déjà d’une opinion favorable en Amérique du Sud. Ils posent toutefois encore de nombreuses questions, tant en termes de sécurité que d’efficacité.

Heidi.news (FR)

En orbite, la collecte des déchets spatiaux s'organise. Des centaines de milliers de débris flottent en orbite autour de la Terre et mettent en danger le trafic spatial. D’où l’enjeu de les récupérer et de les détruire. Des technologies sont à l’étude, dont certaines en Suisse. Cet article a initialement été publié en allemand par notre partenaire éditorial Higgs.

Heidi.news (FR)

Pendant ce temps sur Heidi.news

Photo article

Stéphane Espic, «gilet jaune» savoyard | DR

Sur la piste du gourou Raoult. Avec l’équipe d’AgoraTV, la chaîne YouTube qui diffuse les vidéos des complotistes, nous partons à Marseille pour rencontrer leur idole. Un voyage de trois jours qui nous emmènera devant chez Emmanuel Macron et… au poste de police. C'est le sixième épisode de notre exploration «Au cœur de la complosphère».

Heidi.news (FR)

Qui paie les tests de dépistage de Covid-19? En mai, la Commission de la santé publique du Conseil national a déposé une motion demandant que le Conseil fédéral invite les assureurs, les hôpitaux et les cantons à négocier rapidement et de façon définitive la répartition des coûts de santé liés au Covid-19. A défaut d’accord, la motion demandait au gouvernement d’édicter lui-même les règles. Le texte, auquel s'opposait le Conseil fédéral, a été rejeté par le Conseil des Etats, lundi 21 septembre.

Heidi.news (FR)

Grippe saisonnière: les gestes barrières ne suffiront pas. Après plusieurs mois à tenter d’éviter le Covid-19, masqués et désormais inséparables de notre flacon de gel hydroalcoolique, nous pourrions, cette année, nous sentir prêts à affronter la grippe saisonnière sans passer par la case vaccin. Les chiffres de l’épidémie de grippe relevés dans l’hémisphère Sud pourraient d’ailleurs amener à penser que les gestes barrières déployés aux quatre coins du monde contre le Sars-CoV-2 sont en effet très efficaces contre les virus Influenza. Mais les autorités de santé préviennent contre des interprétations hâtives de ces données et appellent plus que jamais à avoir recours au vaccin en plus des gestes barrières.

Heidi.news (FR)

La Suisse repasse au-dessus du seuil épidémique. Avec 62,9 cas pour 100’000 habitants, la Suisse est repassée au-dessus du seuil épidémique, fixé par la Confédération à 60 cas pour 100’000 habitants. Ces derniers jours, Genève et Zurich ont connu une augmentation relativement importante de nouvelles infections. Le rappel des grandes étapes de l'épidémie dans notre article.

Heidi.news (FR)

Sarah Sermondadaz est journaliste scientifique et responsable du Flux Sciences pour Heidi.news. Pour lui écrire, c’est par ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de vendredi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse