Bonjour, c’est Adrien pour vous parler de santé, alors que la Russie se targue d'avoir mis au point un vaccin contre Covid-19.

Aujourd'hui, j'aimerais analyser les interprétations que donne la médecine anthroposophique de l'origine de Covid-19. Entre affaiblissement du poumon à cause d'un «lien déficient avec le soleil», et virus produits par des «puissances démoniaques», les explications de cette pseudo-médecine ont de quoi inquiéter.

Comme il y a tant à dire, ce sera la prochaine fois que je vous parlerai des traitements anthroposophique contre le coronavirus.

Adrien Miqueu, Lausanne
12.08.2020


Anthroposophie et Covid-19, une maladie symbolique

Photo article

Wladyslaw/Creative Commons

Mi-mars, vous avez peut-être vu passer la vidéo d’un certain Dr. Cowan, ancien vice-président de la Physician Association for Anthroposophic Medecine, expliquant que le coronavirus était dû à la 5G. Selon lui, le virus ne serait pas la cause, mais la conséquence de la maladie: «Les cellules se retrouvent empoisonnées, et essayent de se purifier en excrétant des débris, que nous appelons virus». Et comment les cellules se font-elles empoisonner ? Par les ondes. Car depuis 150 ans, chaque pandémie correspondrait à «un saut quantique dans l’électrification de la Terre». La preuve: la grippe espagnole est concomitante à l’introduction des ondes radio, la grippe de Hong-Kong au déploiement des satellites «émettant des fréquences radioactives» (sic), et Covid-19 à l’installation de la 5G. Le clou de la démonstration, c’est que la première ville à en être équipée fut bien sûr… Wuhan.

À la lecture de ce raisonnement farfelu, on pourrait être tenté de tout balayer comme une énième théorie complotiste. Les articles de «debunkage» n’ont d’ailleurs pas manqué de proliférer, la vidéo fut vite retirée (mais peut toujours être trouvée ici), et les sociétés anthroposophiques se sont vite désolidarisées du Dr. Cowan, indiquant qu’il ne faisait plus partie de leur organisation.

Il n’empêche, les arguments énoncés par Cowan sont un pur produit de l’anthroposophie, ce mouvement spirituel et ésotérique fondé au début du siècle par Rudolf Steiner. Déployée dans l’éducation (écoles Steiner-Waldorf), l’agriculture (biodynamie) et la santé (médecine anthroposophique et produits Weleda par exemple), l’anthroposophie est régulièrement accusée de dérives sectaires et de pratiques médicales dangereuses (comme l’injection de gui fermentées contre le cancer et le refus de la vaccination).

Pour celui qui n’y est pas préparé (l’auteur de cet article compris), la plongée dans la pensée de Steiner est déroutante. «Christ cosmique», «corps éthérique», «lieu mercuriel»: la doctrine anthroposophique est un savant mélange d’occultisme, de spiritualité New Age et de pseudo-médecine. On y apprend que magnétisme, électricité et radioactivité sont associées respectivement aux entités démoniques Ahriman, Lucifer et Soradt. On lit que les maladies sont provoquées par les démons, voir que les «bacilles ne sont rien d’autre que des démons, incarnés physiquement, qui proviennent des mensonges.» (Rudolf Steiner, La Theosophie du Rose-Croix). Les arguments de Cowan sur la 5G commencent doucement à s’éclairer.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Découvrez Heidi.news gratuitement. 30 jours d’essai au début de chaque abonnement.


Contenu partenaire Photo logo

Photo article

The new media covering international Geneva. Sign up for the GS Daily Brief for your morning updates and insights on our key themes — climate, global health, peace and humanitarian, technology, and sustainable business and finance — along with opinion pieces from thought-leaders. You can also find Geneva Solutions on Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, and YouTube.


Une raison d'espérer

Photo article

Swoxid SA

Un papier filtre qui détruit les pathogènes mis au point à l'EPFL. Dépassés, les masques jetables qui ne font que retenir le virus à leur surface? L'équipe du professeur László Forró a développé une membrane de nanofils d’oxyde de titane qui retient l'humidité (et les pathogènes qu'elle contient), et qui, sous l'action de la lumière, transforme cette humidité en agent d'oxydation. Les bactéries n'y survivent pas, et les brins d'ADN sont détruits. Si son efficacité est prouvée sur Covid-19, le filtre pourrait équiper aussi bien les masques individuels que des systèmes de ventilation.

EPFL (FR)

Pendant ce temps sur Heidi.news

Photo article

DR

Hommage à Konrad Steffen. Co-fondateur de Heidi.news, Olivier Dessibourg en a été rédacteur en chef adjoint et responsable du Flux Sciences jusqu'à mars 2020. Il livre les souvenirs d'expéditions polaires avec Konrad Steffen, directeur de l’Institut WSL, déclaré disparu lors d'une expédition en Arctique le 10 août.

Heidi.news (FR)

L'interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes prolongée. Lors de sa première séance post pause estivale du 12 août, le Conseil fédéral a décidé de prolonger l’interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes jusqu’au 30 septembre 2020. Dès octobre, et en tenant compte de leur situation épidémiologique et de leurs capacités de traçage des contacts, les cantons pourront délivrer des autorisations au cas par cas aux organisateurs d’événements qui devront se plier à des mesures de protections sévères. La ligue suisse de hockey envisage de décaler le début de la saison à octobre. Les milieux concernés réagissent.

Heidi.news (FR)

Des clitoris en 3D pour se reconstruire. Témoins de l’abondance des fausses croyances et de la méconnaissance globale liées à l’anatomie sexuelle féminine et masculine, des chercheurs et chercheuses de l’UNIGE et des HUG ont développé un kit de modèles 3D des structures anatomiques sexuelles. Ces modèles pourront servir à l'enseignement, mais également aider les femmes victimes de mutilations génitales à se reconstruire.

Heidi.news (FR)

Reconnaissance faciale made in Valais. L’institut de recherche en intelligence artificielle Idiap, installé à Martigny et affilié à l’EPFL, a annoncé avoir lancé un programme d’annotation manuel des bases de données photographiques, notamment utilisées dans les algorithmes de reconnaissances faciales. Avec une nuance de taille: ces opérations, d’ordinaire sous-traitées sur des plate-formes en ligne par ces anonymes du bout du monde, sont ici assurées directement à l’Idiap.

Heidi.news (FR)

Un «U cyclable» autour de la rade genevoise Les travaux pour la réalisation d’une piste cyclable bidirectionnelle sur la rive droite du lac, à Genève, débuteront lundi 17 août. Cet aménagement, pour lequel un crédit de 3 millions de francs avait été débloqué ce printemps, sera similaire à celui de la rive gauche. Sa mise en service est prévue pour avril 2021.

Heidi.news (FR)

Les grandes étapes de l'épidémie. Après une pause estivale, le Conseil fédéral s’est réuni aujourd’hui. Parmi les annonces à retenir: dès samedi, le masque sera obligatoire dans tous les avions au départ et à destination de la Suisse, et l’interdiction de manifestation de plus de 1’000 personnes a été prolongée aujourd’hui jusqu’à la fin du mois de septembre. Retrouvez le récapitulatif des grandes étapes de la pandémie dans notre article.

Heidi.news (FR)

Adrien Miqueu est doctorant en histoire des sciences à l’UNIL. Malgré son master de physique à l’EPFL, il a préféré être aussi journaliste scientifique et dessinateur de BD. Vous pouvez lui écrire ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mardi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse