Bonjour, c’est Fabrice pour vous parler d’économie et d’une technologie romande destinée à désinfecter les transports publics alors qu’il apparaît de plus en plus probable qu’il va falloir cohabiter durablement avec le virus.

Mais comme il n’y a pas que le coronavirus dans la vie, aujourd’hui, on verra aussi, les limites de l’aide sociale à Genève et comment une start-up romande a inventé le premier wifi sous-marin.

Fabrice Delaye, Bourgogne
15.09.2020


Des ultraviolets pour débarasser trains et avions du coronavirus

Photo article

Uveya

Une «low tech» romande pour inactiver le coronavirus dans les transports. D’ici quelques jours, un Boeing parqué sur l’aéroport de Zurich Kloten va faire l’objet d’un test original: la désinfection du coronavirus par un robot équipé de lampes à ultraviolet . Enfin un robot… En l’espèce, il s’agit surtout d’un treuil qui tire un chariot supportant un assemblage de lampes UV-C, des ultraviolets dont les longueurs d'ondes sont très courtes et par conséquent extrêmement énergétiques. Disposées en forme de H ces lampes illuminent le plus possible de surfaces pour y éliminer les virus.

Contrairement à d’autres, tels ceux développés par les entreprises romandes Rovenso et Bluebotics pour d’autres marchés, ce «robot» UV-C n’a ni capteurs ni laser Lidar ni intelligence artificielle ni logiciels de navigation sophistiqués. Ses concepteurs n’ont pas cherché à réaliser une prouesse technologique mais à utiliser des technologies courantes, des «low tech», pour s’assurer avant tout que le prix de cette machine soit compétitif.

«Nos clients sont des sociétés de nettoyage. Aucune ne va s’équiper d’un robot à 50’000 francs», m’explique le vaudois Tristan Chevignard. Lui a eu l’idée de ce projet en janvier dernier en regardant un reportage télévisé qui montrait la décontamination avec des UV-C d’un bus à Wuhan dans le premier foyer de l’épidémie.

Comme il travaillait à cette époque sur une technologie destinée à l’évènementiel, son activité va rapidement s’arrêter dans un monde qui interdit les rassemblements. Il s’associe avec quatre amis (Jodoc Elmiger, Andreas Lazzarotto, Antoine Beyeler et André Bernet) qu’il a connu quand il travaillait chez le fabricant vaudois de drones SenseFly. Convaincus qu’il faut faire quelque chose face à la pandémie qui grossit, ils vont d’abord évaluer différents projets comme l’importation de masques puis de machines à fabriquer les masques. Las, en voyant les avions cargos débarquer des masques par tonne, le petit groupe comprend rapidement qu’il ne fait pas le poids. Mais il ne se décourage pas.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Découvrez Heidi.news gratuitement. 30 jours d’essai au début de chaque abonnement.


L'économie sur Heidi.news

Photo article

Hydromea

Une start-up de l’EPFL invente le premier wifi sous-marin. Fondée en 2014 à l’EPFL, Hydromea a commencé par développer un drone sous-marin destiné à des tâches environnementales. Ce marché étant limité, elle a développé un second drone capable de se glisser dans les tubes d’un barrage ou de réaliser des travaux d’inspection sous-marine par exemple dans les champs d’éoliennes offshore. La difficulté est que pour piloter en temps réel un tel drone ou recevoir son flux d’image sous l’eau, il faut transmettre beaucoup de données. Du coup, Hydromea a inventé le premier réseau wifi sous-marin.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

A Genève, l’urgence sociale n'a pas sa réponse politique. Les longues files d’attente de milliers personnes patientant pour obtenir une aide alimentaire chaque samedi matin à la patinoire des Vernets ont disparu depuis le mois de juin. Mais la crise sociale provoquée par la pandémie perdure et le nombre de bénéficiaires de ces colis n’a pas diminué; ils ont simplement été disséminés dans le canton. Le Département de la cohésion sociale a convié la presse, en compagnie de trois magistrats communaux et de deux représentants de la société civile pour dresser le bilan des actions entreprises depuis le mois de juin et détailler les mesures automnales.

Lire notre enquête sur Heidi.news (FR)

L'urgence de placer le vivant au cœur de l’action politique La rédaction de notre partenaire Geneva Solutions a rencontré Sophie Swaton, co-auteur de "Retour sur Terre". Philosophe et économiste, elle est enseignante-chercheure à l’Université de Lausanne. Elle préside la fondation ZOEIN qu’elle a créée en 2017 et au sein de laquelle elle expérimente le revenu de transition écologique dont elle est la conceptrice. Le 26 septembre prochain elle animera une table ronde avec 3 des co-auteurs de Retour sur Terre, pour le festival Alternatiba dont elle est la marraine. Elle présente les 35 propositions qu'elle a élaboré avec d'autres chercheurs dans son livre dont beaucoup comme les quotas de consommation énergétique ou l'établissement de "biens communs" sont de nature économique.

A lire sur Heidi.news (FR)

Trump met la pharma sous pression en agitant le contrôle des prix. Donald Trump a passé un ordre exécutif qui introduit le contrôle du prix des médicaments. Il force les fabricants à vendre leurs médicaments à Medicare, l’énorme assurance-santé des plus de 65 ans, à des prix alignés sur ceux moins élevés pratiqués dans les autres pays. Lors d’une interview sur CNBC, le gendre et conseiller du président Jared Kushner a défendu cette bombe politique contre laquelle luttent les lobbyistes de la pharma depuis des années.

heidi.news (FR)

Une raison d'espérer

Photo article

OCDE

312 milliards de dollars pour les relances vertes. L’OCDE a analysé dans un rapport publié le 14 septembre les mesures de relance verte prises par les pays industrialisés membres de l’organisation. Elle observe que de nombreux pays ont engagé des mesures de reprises durables pour un montant total qu’elle estime à 312 milliards de dollars. Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría considère toutefois que ces pays pourraient faire plus encore. En effet, à côté de mesures pour l’efficacité énergétique ou la mobilité, l’analyse montre que des mesures défavorables à l’environnement sont aussi adoptées, comme des exonérations de taxes ou de réglementations environnementales. Justifiées par l’urgence de soutenir certaines industries, l’OCDE redoute que ces mesures soi-disant temporaires ne s’installent.

Lire le rapport de l’OCDE


Contenu partenaire Photo logo

Photo article

Repousser les limites du possible à chaque instant. Chaque jour, les équipes de Gitana Team innovent pour permettre au Maxi Trimaran Edmond de Rothschild de voler autour du monde.


Ça pourrait vous étonner

Photo article

EPA/Wallace Woon

Singapore Airlines envisage des vols pour nulle part. La compagnie aérienne Singapore Airlines envisage des vols qui décolleraient de l’aéroport de la cité-état et atterriraient trois heures plus tard sur le même tarmac. Et ce dès le mois prochain, annonce la presse du pays relayée par RFI. Une compagnie taïwanaise a déjà proposé cette année de tels vols mais Singapour songe à proposer des offres en partenariat avec des hôtels pour réaliser des «vacances à la maison». Régulièrement classée parmi les meilleurs compagnies aériennes du monde Singapore Airlines fait face à des pertes abyssales alors que les frontières du pays demeurent fermées depuis fin mars. L'île n'a pas été choisie par hasard pour servir de décor au film "Crazy Rich Asians"...

A lire sur RFI (FR)

Dans les coulisses


Pendant ce temps sur Heidi.news

Photo article

Peu avant le début du point presse, les conseillères d'Etat Béatrice Métraux, Rebecca Ruiz et Nuria Gorrite (présidente) discutent. | Keystone / Laurent Gillieron

Vaud ferme ses boîtes de nuit. Le gouvernement vaudois a annoncé ce mardi 15 septembre une série de nouvelles mesures suite à la recrudescence du nombre de cas de Covid-19 dans le canton. Ces mesures entreront en vigueur jeudi 17 septembre à 15 heures. Parmi elles: la fermeture des boîtes de nuit, le port obligatoire du masque dans les lieux fermés tels que les théâtres, les salles de concerts et les bibliothèques, et l’interdiction des manifestations privées de plus de 100 personnes.

Heidi.news (FR)

Le CHUV décroche 5 millions pour les anticorps anti-Covid. Depuis le mois d’avril, une équipe de chercheurs supervisée par le Pr Giuseppe Pantaleo, chef du service d’immunologie et allergie du CHUV, traque les anticorps anti-Sars-CoV-2 dans des échantillons de sang d’anciens patients Covid-19. Ces recherches viennent d’obtenir un financement de 5 millions de francs de la part du programme européen CARE (Corona Accelerated R&D in Europe), le plus grand projet européen visant à développer des thérapies contre Covid-19.

Heidi.news (FR)

Non, on n'a pas (encore) trouvé de vie sur Vénus. Aucun féru d’espace ou d’astronomie n’aura échappé à cette annonce. De la phosphine, gaz produit par des processus biologiques sur Terre, a été détectée dans l’atmosphère de Vénus. Il n’en fallait pas moins pour provoquer un tsunami médiatique. On a vu passer tous les titres de presse: «Forme de vie dans l’atmosphère de Vénus», «traces de vie» ou encore «possibles signes de vie»… Les auteurs de l’étude eux-mêmes sont prudents. Et plusieurs commentateurs rappellent que la phosphine seule est insuffisante pour représenter une bio-signature.

Heidi.news (FR)

«Le Conseil fédéral a gouverné par dessus la tête du peuple.» Werner Boxler est coach de vie à Lausanne et coprésident de l’association Les Amis de la Constitution, qui souhaite lancer un référendum «Contre la gestion arbitraire de la pandémie!» Non sans soutiens: le référendum compte déjà 21’000 sympathisants alors qu’il n’est pas encore officiellement lancé. Qu’est-ce qui motive le Saint-Gallois, installé en Suisse romande depuis plus de trente ans? Rencontre avec celui qui se présente comme une «sentinelle de la démocratie suisse», pour tenter de comprendre les motivations de ce mouvement citoyen ayant émergé à la faveur de la pandémie.

Heidi.news (FR)

Pourquoi il faut impérativement aérer après avoir grillé du pain. Faire griller son pain pour le petit-déjeuner, c’est délicieux, mais cela a des conséquences inattendues: des aérosols se déploient dans la cuisine. La pandémie de coronavirus a mis ces derniers à l’honneur parce qu'ils peuvent transmettre le virus, mais même sans Covid-19, ils ont des conséquences sur la santé.

Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de lundi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse