Bonjour, c’est Sophie pour vous parler d'éducation, alors que les annonces de quarantaine dans les écoles romandes se multiplient.

Ce soir, nous évoquons la mobilité universitaire du futur. Elle n'implique aucun voyage... Nous répondrons aussi à une question que de nombreux parents se posent: que se passe-t-il si un camarade de classe de mon enfant est testé positif au Covid-19?

Sophie Gaitzsch, Genève
03.09.2020


Un semestre Erasmus sans voyage ni dépaysement

Photo article

L’idée était dans l’air depuis quelque temps déjà. La pandémie de Covid-19 et son cortège d’annulations de séjours à l’étranger pour les étudiants, évoqué en début de semaine par la Tribune de Genève, a accéléré la réflexion. A l’ère des cours à distance, quid d’une mobilité universitaire en ligne, en restant dans son pays d’origine? Daniela Sauge, directrice du Service de la mobilité académique de l’Université de Genève, revient sur ce concept, appelé «e-mobilité».

«Actuellement, certaines de nos universités partenaires ne peuvent plus du tout recevoir d’étudiants étrangers ou envoyer leurs étudiants à l’étranger. Parmi elles, plusieurs ont mis sur pied un catalogue de cours en ligne très fourni. C’est notamment le cas de l’Université de Laval, au Québec. Ces institutions sont très demandeuses de pouvoir continuer à maintenir un système de mobilité universitaire malgré l’interdiction de voyager. L’appellation «e-mobilité» est une trouvaille des Canadiens.

Du côté de Genève, nous ne disposons pas pour l’instant d’un catalogue de cours en ligne. L’e-mobilité ne sera donc pas une solution au semestre prochain pour les étudiants qui ne peuvent pas partir en raison du Covid-19. De plus, pour mettre en place un tel système, il faudra que les facultés acceptent de reconnaître les cours effectués en ligne dans une université étrangère, ce qui n’est pas le cas pour l’instant. La priorité est actuellement d'offrir le cadre le plus normal possible à nos étudiants pour le semestre qui va débuter. Donc même si l'idée fait son chemin, il est peu probable que cela fonctionne avant trois ans.

Mais ce système est intéressant même lorsque les déplacements à l’étranger peuvent se dérouler normalement! Il s’adresserait alors en priorité aux étudiants qui n’ont pas les moyens de partir, à ceux qui ont des responsabilités familiales qui les retiennent à Genève, des problèmes de santé ou encore ceux qui sont trop frileux pour entreprendre une expérience à l’étranger. Cela leur donnerait la possibilité d’enrichir leur parcours académique.

Nous n’ambitionnons pas de la mettre en avant, mais plutôt de la proposer comme solution alternative à la mobilité classique. Cette dernière restera au premier plan car se rendre à l’étranger permet d’acquérir des compétences linguistiques, des compétences interculturelles, de l’autonomie et de renforcer son réseau.»


Découvrez Heidi.news gratuitement. 30 jours d’essai au début de chaque abonnement.


L'éducation sur Heidi.news

Photo article

Gaëtan Bally / Keystone

Que se passe-t-il lorsqu’un élève ou un enseignant est testé positif au Covid-19? Les élèves de Suisse romande sont désormais tous de retour en classe. Alors que le virus continue de circuler, de nombreux parents s’interrogent: que se passe-t-il lorsqu’un camarade de classe de mon enfant ou un de ses enseignants est contaminé par le Covid-19?

Les dispositifs concernant les écoles relèvent de la compétence des cantons. Ils sont détaillés dans leurs «plans de protection», disponibles en ligne. Bien qu’ils ne se soient pas coordonnés sur cette question, la procédure est, dans les grandes lignes, similaire.

Un élève ou un enseignant qui est testé positif au Covid-19 est placé en isolement à domicile. A noter que, selon les directives de l’Office fédéral de la santé publique, les enfants de moins de 12 ans ne font pas l’objet d’un dépistage systématique. Un test n’est réalisé que sur indication du médecin traitant.

Les services du médecin cantonal effectuent une enquête pour déterminer quels ont été les contacts étroits de l’élève ou de l’enseignant jusqu’à 48 heures avant les symptômes. Un «contact étroit» est défini comme un contact à moins d’1,5 mètre pendant plus de 15 minutes. Ils vérifient que les mesures de protection prévues dans les écoles ont bien été respectées.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Genève équipe toutes les classes du canton de webcams. Classes en quarantaines, passage à l’enseignement en demi-groupes en cas de péjoration de la situation épidémique… Comment assurer la continuité de l’enseignement lorsque les élèves ne peuvent pas se rendre à l’école? Le Canton de Genève a choisi de miser sur les webcams. L’installation de 4000 caméras munies de micros est en cours pour équiper toutes les classes du canton.

Dans le détail, 3000 d’entre elles sont destinées au cycle d’orientation et au secondaire II. Leur installation sera finalisée à la fin de cette semaine. Les 1000 autres concernent le primaire. Le coût total de cette mesure s’élève à 220'000 francs.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Suivez-nous sur les réseaux sociaux. Heidi.news, c'est aussi des actualités quotidiennes sur les réseaux sociaux. Retrouvez Heidi.news sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube et TikTok.

Suivre Heidi.news

Ca pourrait vous étonner

Photo article

Bureau of Charities, via Library of Congress

Des écoles en plein air à New York. Au début du XXe siècle, la tuberculose faisait des ravages dans les villes américaines. En 1907, deux médecins de l’Etat de Rhode Island, dans l’est du pays, ont eu une idée pour freiner la transmission chez les enfants: faire l’école en plein air. Après un premier essai concluant dans la ville de Providence, malgré un hiver rigoureux surmonté à grand renfort de couvertures et de pierres chauffées, 65 écoles en plein air ont vu le jour à travers tout le pays. Le New York Times revient sur cette expérience et examine si une approche similaire pourrait être une solution pour les écoles new-yorkaises en ces temps de pandémie.

New York Times (EN)

Pendant ce temps sur Heidi.news

Photo article

Keystone / Peter Schneider

Du plexiglas au parlement. Elle a déjà son surnom: la session plexiglas. Les parlementaires se réunissent depuis lundi 7 septembre dans un Palais fédéral bernois transformé. Des cages en plexiglas individuelles ont été fixées à tous les postes du Conseil national et du Conseil des Etats. Un dispositif qui permet aux politiciens de se réunir sans être obligés de porter le masque. Les salles du Palais, dont la galerie des Alpes, ont également été adaptées: moins de visiteurs, moins de tables et de sièges où se réunir. Visite des lieux.

Heidi.news (FR)

Précieux corticostéroïdes contre Covid-19. Les corticostéroïdes, des médicaments anti-inflammatoires, réduisent d’un tiers la mortalité chez les patients Covid-19 hospitalisés. Nous vous en parlions déjà au mois de juin, avec la publication des résultats de l’essai britannique Recovery sur la dexaméthasone, un des représentants les plus connus de cette classe de médicaments. Une méta-analyse coordonnée par l’OMS confirme la bonne nouvelle sur des données étendues, et l’organisation vient de mettre à jour ses recommandations.

Heidi.news (FR)

L'obésité progresse en Suisse. Malgré une certaine stabilisation au cours de ces cinq dernières années, 42% de la population suisse était en surpoids ou obèse en 2017. Le phénomène touche plus couramment les hommes que les femmes, les groupes de population avec un faible niveau de formation, les habitants des zones rurales et les personnes étrangères. C’est ce qui ressort de l’enquête suisse sur la santé de l’Office fédéral de la statistique (OFS) réalisé tous les cinq ans depuis 1992.

Heidi.news (FR) Photo article

Raúl Rubio / Virgo Valencia Group / The Virgo Collaboration

Naissance d'un trou noir. Deux trous noirs ont été détectés par l’Observatoire d'ondes gravitationnelles par interférométrie laser (LIGO) installé aux Etats-Unis et son homologue européen Virgo installé en Italie. Les deux corps célestes ont été surpris en train de fusionner ensemble, donnant naissance à un trou noir 142 fois plus massif que le Soleil. Cela en fait le plus gros trou noir jamais détecté grâce aux ondes gravitationnelles!

Heidi.news (FR)

Les bourses de recherche ERC menacées de gel budgétaire. Dans le cadre de l’EuroScience Open Forum qui se tient actuellement à Trieste, le Conseil Européen de la Recherche (ERC) organisait un débat sur le futur des recherches «frontières» en Europe. En substance, l’ERC, qui depuis sa création en 2007 finance des recherches avancées sur la base de l’excellence scientifique des projets qui lui sont soumis (et non pas sur celle des contributions nationales au budget européen de la recherche), redoute que les coupes budgétaires envisagées dans le cadre du prochain programme Horizon Europe ne stoppent son expansion

Heidi.news (FR)

Criminologie et botanique. On adresse souvent ses condoléances avec des fleurs. Les espèces botaniques, en retour, pourraient bien révéler des informations inédites sur la mort, fort utiles dans le contexte d’enquêtes criminelles par exemple, avancent des chercheurs de l’Université du Tennessee. Ces derniers imaginent déjà les espèces végétales montrer aux enquêteurs scientifiques où chercher un cadavre….

Heidi.news (FR)

Les grandes étapes de la pandémie. A la mi-journée, l’OFSP a annoncé 364 nouveaux tests positifs, 11 nouvelles hospitalisations et 3 nouveaux décès, pour 14’911 tests effectués ces dernières 24 heures. Pour ce qui est de l’application SwissCovid, le nombre d’applications actives chaque jour plafonne à 1,59 million. Retrouvez les dernières informations des derniers jours.

Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mercredi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse