Bonjour, c’est Sophie pour vous parler d'éducation, alors que les élèves valaisans et jurassiens se préparent à faire leur rentrée lundi.

Deux étudiants ont été testés positifs au Covid-19 à l'EPFL, en pleine session d'examens. Les règles de rattrapage de l'école ne favorisent pas l’annonce spontanée des contaminations... Nous vous parlons aussi des parents stressés et des cours de soutien scolaire, qui ont explosé cet été.

Par ailleurs, le projet d'usine genevoise de masques avance: l'entreprenante Zalfa a loué des locaux et commandé ses machines!

Sophie Gaitzsch, Genève
13.08.2020


«Les demandes de cours d’appui scolaire affluent depuis le début du mois»

Photo article

KEYSTONE/Gaetan Bally

Arnaud Trépey est le doyen de FuturPlus, des centres de formation à Lausanne, Montreux et Yverdon-les-Bains qui proposent des cours d'appui scolaire pour les élèves. Créé en 2009, FuturPlus propose des modules en groupe portant sur une branche spécifique, des semaines de remise à niveau ou encore des cours individuels. Les cours sont assurés par une soixantaine d’enseignants.

En cet été marqué par la pandémie, soucieux du retard accumulé par leurs enfants durant le confinement, les parents sont plus nombreux que les années précédentes à solliciter du soutien scolaire. «Ils veulent que leurs enfants rattrapent ce qui n’a pas pu être fait l’année dernière et soient prêts pour la rentrée, explique Arnaud Trépey. Juillet a été calme, comme d’habitude. Les élèves étaient fatigués. Beaucoup ont subi l’école à distance et avaient besoin d’une pause. Nous déconseillons d’ailleurs de programmer des cours d’appui au début des vacances d’été.»

«En revanche, pour août, la demande est importante. Elle s’est surtout manifestée plus tôt que les autres années, dès le tout début du mois. Les familles font appel à nous pour les mathématiques, le français, l’allemand et l’anglais: les branches principales soumises à examen. Chaque élève a ses forces et ses faiblesses, et de manière assez classique, les parents souhaitent donner un coup de pouce de manière ciblée à leur enfant dans la matière dans laquelle il rencontre des difficultés.» La demande concerne essentiellement les élèves qui se trouvent dans des années charnières, par exemple ceux qui entrent en 8e ou en 11e.

Les parents sont-ils plus inquiets? «Ils sont soucieux de la réussite scolaire de leur enfant par nature! Mais on sent que la pandémie a rajouté une couche supplémentaire à leur inquiétude. D’autant plus que les autorités vaudoises ont mis du temps à communiquer concernant les contours de la rentrée scolaire. Dans le flou, ils ont préféré prendre les devants.»

En Allemagne et en France, les autorités ont mis en place des programmes de rattrapage durant l’été pour atténuer les disparités entre élèves. Les cantons suisses n’ont pas suivi ce chemin. A la rentrée, le défi pour les écoles consistera à cibler ceux qui nécessitent un suivi particulier. De son côté, FuturPlus s’attend à un afflux, avec davantage de demandes d’appui scolaire, plus rapidement que les années précédentes.


Découvrez Heidi.news gratuitement. 30 jours d’essai au début de chaque abonnement.


L'éducation sur Heidi.news

Photo article

Keystone

A l’EPFL, deux étudiants testés positifs au Covid-19 en pleine session d’examens. En raison de la pandémie, l’EPFL a déplacé au mois d’août l’entier de sa session d’examens initialement prévue en juin. Les épreuves ont commencé le 3 août, et se terminent le 28. Mais alors que le virus circule en Suisse romande, au moins deux étudiants ont été testés positifs depuis le début des épreuves, confirme l’EPFL.

Les étudiants qui ont contracté le virus ou qui ont été mis en quarantaine suite à un contact avec une personne positive doivent renoncer aux examens, après un été entier de révisions. L’EPFL a prévu un passage conditionnel au cycle supérieur pour les personnes concernées et une session de rattrapage à la fin du semestre d’hiver.

Cette possibilité n’a toutefois été annoncée que le 10 août, soit une semaine après le début de la session. Le flou qui a précédé a alimenté les rumeurs sur le campus et la crainte de voir des étudiants cacher leur situation pour ne pas retarder leur cursus ou envoyer leurs camarades en quarantaine.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

La Suisse romande prise au piège de l’académisation. La crise actuelle met à nouveau en lumière le vieux «Röstigraben» du système suisse d’éducation, qui se manifeste par un clivage de l’employabilité des jeunes. La Suisse romande, où l’on cultive moins la formation professionnelle, accuse une nette baisse du nombre de places d’apprentissage et voit le chômage des jeunes augmenter de manière plus marquée. Dans une tribune, l'ancien conseiller national socialiste et «Monsieur Prix» Rudolf Strahm analyse cette situation et revient sur ses raisons historiques et culturelles.

Lire l'article complet Heidi.news (FR)

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Suivez-nous sur les réseaux sociaux. Heidi.news, c'est aussi des actualités quotidiennes sur les réseaux sociaux. Retrouvez Heidi.news sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube et TikTok.

Suivre Heidi.news

Une raison d'espérer

Photo article

Ennio Leanza/Keystone

Le nombre de places d'apprentissage reste presque stable. Près de 66'000 contrats d’apprentissage ont été signés dans toute la Suisse à fin juillet 2020, indique la Confédération. Cela correspond à une diminution de seulement 1% par rapport au mois de juillet 2019. Cette stabilité malgré la crise est une bonne nouvelle, qui cache toutefois des réalités cantonales contrastées, comme le souligne l'ancien conseiller national socialiste Rudolf Strahm dans sa tribune. Selon la Confédération, la Suisse romande et le Tessin accusent un certain retard par rapport à l’année précédente, mais le creux a pu être en partie comblé au cours du mois de juillet.

Admin.ch (FR)

Pendant ce temps sur Heidi.news

Photo article

Dessin: Didier Kassaï pour Heidi.news

Au Sénégal, une app pour sauver des vies. 3e épisode de nos solutions africaines. Au Sénégal, lors de chaque besoin urgent de transfusion, les médecins doivent se plonger dans les épais registres de papier pour trouver des donneurs compatibles. Un système manuscrit qui leur fait perdre un temps précieux, parfois vital pour les malades. À Dakar, deux jeunes ingénieurs ont développé une application qui permet aux banques de sang de gagner du temps, et donc de sauver des vies.

Heidi.news (Les Explorations) (FR)

A cause de Covid: interdit de fumer dans la rue en Galice. À la mi-journée, l’OFSP a annoncé 234 nouveaux cas, contre 274 la veille, et un nouveau décès. La Suisse compte désormais 37'403 cas testés positifs, 1715 décès, 1357 personnes en isolement et 4550 contacts en quarantaine. En Espagne, le gouvernement de Galice a décrété l’interdiction de fumer dans les rues et sur les terrasses. En soufflant la fumée, le fumeur émet des gouttelettes et doit manipuler son masque, ce qui augmente le risque de propagation.

Heidi.news (FR)

Faune préhistorique et changement climatique. Jusqu’à il y a environ 14’000 ans, le rhinocéros laineux (Coelodonta antiquitatis) parcourait les plaines d’Eurasie. Le mystère de sa disparition plane depuis longtemps, et a donné lieu à un âpre débat parmi les paléontologues: la chasse pratiquée par nos ancêtres est-elle en cause? Pas forcément: un changement climatique brusque pourrait être en cause, selon une nouvelle étude, basée sur la diversité génétique des fossiles de l’espèce.

Heidi.news (FR) Photo article

Les locaux en cours de rénovation de la future usine genevoise de masques (c) Samuel Dixneuf

Des masques genevois? «La paperasse administrative n’arrête pas l’entrepreneur»! Zalfa va produire des masques à Genève, mais ne s’est pas sentie aidée, ni par le propriétaire des locaux, ni par la régie foncière, ni par les banques. Elle a pourtant trouvé des locaux à la Praille, signé un bail en devant payer une caution équivalente à trois ans de loyer (!) et commandé des machines, qui sont attendues bientôt. Un premier container de matière première est arrivé.

Heidi.news (Les Explorations) (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mercredi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse