Bonjour, c’est Laure à Genève pour vous parler de santé. A l'heure où la contamination en milieu scolaire fait débat, je reviens sur les dommages indirects de la fermeture des écoles sur les enfants et les adolescents durant le confinement.

Au menu ce soir: la coordination des cantons suisses pour lutter contre la pandémie, l'enquête de quatorze journalistes au cœur de la crise du coronavirus, et la tragique histoire de l'immunité collective à Manaus.

Laure Gabus, Genève
23.09.2020


Les effets de la fermeture des écoles sur le bien-être des enfants

Photo article

Un élève étudie dans sa chambre durant le confinement. | Keystone

Alors que plane la crainte d’une nouvelle fermeture des établissements scolaires, un article paru cette semaine dans la revue Science met en perspective les risques de la pandémie de coronavirus pour les enfants et adolescents avec d’autres risques liés à la fermeture des écoles. Craignant qu’une deuxième vague aille de pair avec des pressions pour fermer à nouveau les écoles et autres établissements, les scientifiques énumèrent les dommages indirects sur le bien-être des enfants. Ils invitent à la proportionnalité et plaident en faveur de la protection proportionnée des droits des enfants à la santé, à l'aide sociale, au soutien en matière de santé mentale et à l’éducation.

Que sait-on des risques du Covid-19 pour les enfants? Seule la moitié des enfants et des adolescents ayant des anticorps contre le Sars-CoV-2 ont présenté des symptômes. Les hospitalisations ont été rares et les décès encore davantage.

Seule une minorité d'enfants touchés par le Covid-19 souffre d'un syndrome inflammatoire post-infectieux dont on connaît encore mal la pathologie et les conséquences à long-terme. La maladie se caractérise par une fièvre persistante accompagnée, parfois, de symptômes gastro-intestinaux, d'une éruption cutanée et d'une inflammation conjonctivale. Le risque qu’elle soit mortelle pour eux est extrêmement faible.

Quels ont été les effets indirects du confinement? Les blessures domestiques – accidentelles ou non – ont augmenté durant le confinement et avec la fermeture des services sociaux. En Italie, les hospitalisations pour accidents domestiques ont nettement augmenté et ont potentiellement représenté une plus grande menace pour la santé des enfants que le Covid-19.

Les pédiatres britanniques signalent qu’il y a eu le même nombre d’enfants ayant succombé à l’infection virale que d’enfants décédés suite à une arrivée tardive à l’hôpital ou à cause de la fermeture de services hospitaliers. De nombreux pays constatent que la santé mentale des jeunes a été affectée par les fermetures d'écoles. Par exemple, des preuves préliminaires suggèrent que les décès par suicide de jeunes de moins de 18 ans ont augmenté durant cette période en Angleterre.

A lire sur Heidi.news (FR)

Une raison d'espérer

Photo article

Un employé de la Brasserie de Montbenon, à Lausanne, prépare les tables. | Keystone / Jean-Christophe Bott

Stopper le virus est possible. Des scientifiques britanniques ont modélisé plusieurs scénarios de transmission du Sars-CoV-2 au Royaume-Uni. Ces scénarios incluaient des mesures non-pharmaceutiques comme la distanciation physique et la quarantaine. Leur étude conclut que la suppression de la transmission du coronavirus est possible en respectant la distanciation physique et l'auto-isolement des personnes symptomatiques, sur une période de plusieurs mois. Leur modélisation montre en revanche que la stratégie qui vise à obtenir une immunité collective, sans surcharger le système de santé et en l'absence de vaccin, est une approche peu réaliste.

PNAS (EN)

Dans le radar ce soir

Photo article

Le cimetière public de Nossa Senhora Aparecida à Manaus, mai 2020. | Keystone / AP Photo / Felipe Dana

Manaus, le tragique scénario de l’immunité collective. Le coronavirus a très durement frappé la métropole brésilienne de Manaus. Suite à un premier cas en mars, les contaminations se sont accélérées à un rythme effréné. Les hôpitaux ont été débordés et la demande en cercueils a quadruplé. Mais depuis mai, le nombre de cas a, étonnamment, rapidement décliné. Dans un rapport publié sur medRxiv en preprint, un groupe de chercheurs du Brésil et du Royaume-Uni explique le phénomène ainsi: «le nombre de personnes infectées est tel que le virus est à court d’hôtes».

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Pandémie et exposition à la traite d'êtres humains. La pandémie de coronavirus n'a pas seulement révélé des inégalités, elle les a aussi exacerbées. Les populations déjà vulnérables sont les plus touchées par les conséquences sanitaires de Covid-19 et en subissent également des conséquences au niveau de l'éducation et de l'économie. Une étude démontre que l'épidémie a également augmenté le risque d'exposition des personnes les plus vulnérables à la traite d'êtres humains.

JAMA (EN)

La quarantaine, comme du camping en solitaire. Dans un court essai, une étudiante en médecine décrit les similitudes entre un voyage en camping difficile en pleine nature lorsqu'elle était au lycée et son expérience d'isolement et de rétablissement lorsqu'elle a été infectée par le Covid-19, durant les premiers mois de la pandémie à New York.

JAMA (EN)

Sur Heidi.news aujourd'hui

Comment les cantons romands coordonnent leur réponse dans la lutte contre Covid-19. Les mesures pour lutter contre l’épidémie adoptées par les cantons peuvent étonner par leurs disparités. Dans certains, les masques sont obligatoires dans les commerces, les boîtes de nuit sont closes et les critères de mises en quarantaines ont été modifiés, alors qu’à quelques kilomètres de là, la lutte contre le coronavirus s’articule légèrement différemment. Pourtant, la coopération entre les cantons n’a jamais été aussi active. Comment cette collaboration fonctionne-t-elle et comment expliquer ce paradoxe apparent?

Heidi.news (FR)

«Des EMS ont dû utiliser des sacs poubelles comme protection pour les soignants.» «La Première vague» est une enquête menée par quatorze journalistes de la cellule enquête de Tamedia, au cœur de la crise du coronavirus en Suisse ce printemps. On y apprend aussi comment un SMS de Christian Levrat à Alain Berset a été décisif pour faire fermer les écoles du pays. Titus Plattner, l’un des co-auteurs du livre paru aux Editions Slatkine, revient sur l’utilité d’un tel ouvrage, alors que l’épidémie n’est pas terminée.

Heidi.news (FR)

Les enfants, grands oubliés de la course aux vaccins contre Covid-19? Dans la course à la vaccination contre Covid-19, cinq produits ont déjà été approuvés pour une utilisation limitée, en Chine et en Russie, et neuf sont actuellement en dernière phase d’essais cliniques. Mais alors que les adultes pourraient se faire vacciner d’ici l’été, des scientifiques s'alarment que les enfants vont devoir attendre bien plus longtemps.

Heidi.news (FR)

Le canton de Vaud passe la barre des 10'000 cas. Il est le premier canton du pays a atteindre la barre des 10’000 cas sur son territoire depuis le début de l’épidémie en Suisse. La Suisse compte un total de 51’101 cas. Dans le trio de tête, on trouve Genève avec 8234 cas et Zurich avec 7407 cas. Avec 63,9 cas pour 100’000 habitants, la Suisse a dépassé le seuil épidémique, fixé par la Confédération à 60 cas pour 100’000 habitants.

Heidi.news (FR)

Les travaux de Maryna Viazovska à la loupe. La mathématicienne ukrainienne Maryna Viazovska, professeure à l’EPFL, est la lauréate du prix Latsis 2020. Chaque année, ce prix récompense une ou un jeune scientifique de moins de 40 ans pour la qualité de ces travaux. La mathématicienne, aujourd’hui titulaire de la chaire de théorie analytique des nombres à l’EPFL, a accompli, en 2016, une percée inédite dans la compréhension d’un problème vieux de plusieurs siècles: l’empilement de sphères de même diamètre, de la façon la plus compacte possible dans l’espace. Par courriel, un lecteur nous a demandé d’expliquer en quoi consistent ces travaux.

Heidi.news (FR)

La Chine vise la neutralité carbone pour 2060, et prend de court les Etats-Unis Le 22 septembre 2020, à l’occasion de l’assemblée générale des Nations unies à New York, le président chinois Xi Jinping a pris de court la communauté internationale. Il a annoncé que la Chine s’engageait à ce que ses émissions de gaz à effet de serre déclinent à partir de 2030, et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060. Un engagement plus ambitieux que celui des Etats-Unis, dont le retrait de l’accord de Paris sera effectif à partir du 4 novembre 2020.

Heidi.news (FR)

La nouvelle loi sur le CO2 enfin adoptée au Parlement. Après un parcours parlementaire riche en rebondissements, la révision totale de la loi sur le CO2 a été adoptée ce mercredi aux Chambres fédérales. Elles ont accepté les propositions de la conférence de conciliation chargée d’aplanir les dernières divergences.

Heidi.news (FR)

Laure Gabus est journaliste indépendante basée à Genève. Vous pouvez lui écrire ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mardi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse