Bonjour, c’est Fabrice pour vous parler d’économie. Aujourd’hui, on va s’intéresser à la lune de miel entre la Suisse et Moderna dont le vaccin potentiel contre Covid-19 vient d’être retenu par la Confédération.

On poursuivra sur le sujet des vaccins qui deviennent un outil de géopolitique. Une urgence au moment où les entreprises françaises vont imposer le port généralisé du masque à leurs employés. Enfin, on s’intéressera au cas de la start-up vaudoise Technis qui s’est réinventée avec la crise.

Fabrice Delaye, Bourgogne
18.08.2020


Moderna et la Suisse: la genèse d’une lune de miel

Photo article

Stéphane Bancel, CEO de Moderna

Comment des investisseurs genevois ont tissé une relation de confiance avec la biotech star des vaccins contre Covid-19. Depuis 1854, l’hôtel Métropole, le seul palace de la rive gauche genevoise, en aura vu passer des conférences destinées aux investisseurs. L’une d’entre elles, en 2012, restera peut-être dans les mémoires. Ce jour-là, un banquier genevois indépendant a organisé un lunch pour des investisseurs privés et des family offices avec un entrepreneur français parti créer sa boîte à Cambridge, entre Harvard et le MIT aux Etats-Unis.

CEO à 34 ans de BioMérieux, dont le siège est à Lyon, Stéphane Bancel a rejoint en 2011 un fonds de capital-risque bien connu de la région de Boston: Flagship Ventures. Là, il a pris les rênes de Moderna Therapeutics, une biotech qui a acquis aujourd’hui une notoriété sans précédent avec la pandémie. Surtout depuis que Donald Trump a fait le pari du vaccin de Moderna.

Ce vaccin de Moderna contre Covid-19 fait partie des six candidats qui font la course en tête actuellement avec un essai clinique de phase 3 sur 30’000 personnes démarrés le 27 juillet. En dehors des Etats-Unis, la Suisse est le seul pays à avoir précommandé ce vaccin à hauteur de 4,5 millions de doses. Sa fabrication a été confiée précédemment à Lonza qui le produira dans ses sites de Portsmouth au New Hampshire et de Viège en Valais, si les essais sont concluants. Mais l’entreprise de Boston entretient une relation ancienne avec notre pays au travers des investisseurs, en particulier genevois, qui ont cru à sa plateforme technologique depuis cette conférence au Métropole.

Fondateur de l’entreprise biotechnologique Obseva, Ernest Loumaye fait partie de ces investisseurs. Il se souvient parfaitement de cette réunion de 2012 à l’occasion de laquelle Stéphane Bancel a présenté l’entreprise pour une levée de fonds en série B de 40 millions de dollars: «Il nous a dit que l’entreprise aurait les premiers résultats de sa technologie un mois après notre rencontre, à l’occasion de tests avec une hormone de croissance sur des primates. Et que nous pouvions attendre ces résultats pour matérialiser notre engagement financier.»

La technologie de Moderna est, en effet, entièrement nouvelle. En substance, il s’agit d’utiliser des informations génétiques qui servent à coder la fabrication de protéines spécifiques – comme celle de la protéine Spike qui permet au coronavirus d’infecter des cellules. Il s’agit d’amener ces informations dans des cellules qui vont produire ces protéines destinées en général à faire réagir le système immunitaire en produisant des anticorps neutralisants.

Il n’est naturellement pas question encore de Covid-19 et à peine de vaccin. Le plan de Moderna vise alors surtout à utiliser ce vecteur contre des cancers en stimulant le système immunitaire afin qu’ils détruisent les cellules cancéreuses.

La démonstration ayant été faite sur les primates, les investisseurs genevois, comme Ernest Loumaye, entrent au capital alors que l’action de Moderna est à moins d’un dollar (contre environ 70 aujourd’hui). Le banquier, qui a organisé la réunion du Métropole, explique leur intérêt pour une technologie très risquée (aucune des thérapies de Moderna n’a encore été commercialisée) par une connaissance fine des biotechnologies.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Découvrez Heidi.news gratuitement. 30 jours d’essai au début de chaque abonnement.


L'économie sur Heidi.news

Photo article

Heidi.news

La course au vaccin Covid-19 devient la mère des batailles géopolitiques. Six milliards de doses de candidats vaccins réservés avec un droit de priorité par les pays riches. Une annonce à la Cosaque d’une victoire russe dans la course scientifique. Deux candidats vaccins européens et un américain face à trois chinois dans la dernière ligne droite des essais cliniques. L’Inde qui joue la carte de fabriquant global. Entre prestige scientifique, protectionnisme sanitaire et diplomatie des essais cliniques et des précommandes, la recherche du vaccin contre Covid-19 dessine une carte du monde. Celle de la géopolitique de demain?

Heidi.news (FR) Photo article

KEYSTONE/Alessandro della Valle

Bosser masqué dès le 1er septembre en France. La ministre du Travail française, Elisabeth Borne, a présenté ce mardi 18 août de nouvelles règles sanitaires dans les entreprises alors que la France enregistre une reprise de l’épidémie Covid-19. Le nombre de cas diagnostiqué quotidiennement est repassé au-dessous des 3000 quand il était de 5000 au pic d’avril. Le port du masque va devenir obligatoire partout en entreprise, sauf dans les bureaux individuels, dès le 1er septembre.

Heidi.news (FR)

3,2 millions de francs pour des sols connectés respectant la sphère privée. Agile, Technis, la start-up lausannoise spécialiste des sols connectés dont nous vous parlions en mai a su se réinventer face au coronavirus. Elle lève aujourd’hui 3,2 millions de francs pour asseoir son déploiement en Suisse, étendre ses activités à l’étranger et continuer à investir dans le développement de sa technologie. Le groupe d’immobilier genevois m3 GROUPE, qui participe à la levée de capital à hauteur de 2 millions de francs, devient désormais le distributeur exclusif de la technologie en Suisse.

Heidi.news (FR)

Une raison de se marrer

Photo article

Le 15 août, a été publiée une bien étonnante étude scientifique. Son titre est absurde («SARS-CoV-2 was unexpectedly deadlier than push-scooters: could hydroxychloroquine be the unique solution?», où il est donc question de mortalité face à Covid-19 ou aux trottinettes électriques), rappellera au lecteur attentif quelques polémiques des derniers mois. Ce canular, derrière lequel on retrouve quatre chercheurs, notamment deux Suisses, a fait le tour des réseaux sociaux en quelques heures, avant d’être finalement retiré le 16 août. Il est révélateur du caractère prédateur de certaines revues scientifiques prêtes à publier n'importe quoi moyennant finance.

Lire la suite sur Heidi.news


Contenu partenaire Photo logo

Photo article

The new media covering international Geneva. Sign up for the GS Daily Brief for your morning updates and insights on our key themes — climate, global health, peace and humanitarian, technology, and sustainable business and finance — along with opinion pieces from thought-leaders. You can also find Geneva Solutions on Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, and YouTube.


Pendant ce temps sur Heidi.news

A Genève et Vaud, la rentrée marquée par la hausse des effectifs sur fond de crise sanitaire. Vaud et Genève ont dévoilé ce mardi les contours et les chiffres de leur rentrée scolaire, qui aura lieu lundi 24 août. Vaud a notamment présenté les scénarios qui seront activés dans les écoles en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique. Dans les deux cantons, les effectifs des élèves sont en hausse.

Heidi.news (FR)

Monaco, les Baléares et la Belgique sur la liste des pays à risque. La Confédération a mis à jour la liste des pays et régions à risque, effective à partir de jeudi 20 août minuit. Font leur entrée dans cette liste la Belgique, les Baléares, l’Albanie, Malte et Monaco. Toute personne entrant en Suisse depuis ces territoires doit se placer en quarantaine. De leur côté, l’Arabie saoudite, la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe, la Serbie et Singapour sont supprimés de cette liste.

Heidi.news (FR)

Pannes de courant à répétition en Californie. Depuis vendredi dernier, la Californie subit une série de coupures de courant pour faire face à un approvisionnement trop faible par rapport à la demande électrique. En cause, une importante vague de chaleur.

Heidi.news (FR)

Covid-19: Les droits des professionnels de santé ont-ils été respectés? Ce printemps, on applaudissait les professionnels de la santé tous les soirs pour leur engagement sans relâche, qu’ils ont parfois fait dans des conditions difficiles. L’urgence liée à l’épidémie a aussi compliqué l’évaluation des conditions de travail des médecins et soignants, et le respect de leurs droits. Hier, la branche suisse de l’ONG Amnesty International a publié une lettre ouverte dans laquelle elle demande au Conseil fédéral de faire toute la lumière sur la situation.

Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de lundi

Bonne soirée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse