Bonjour, c’est Yvan pour vous parler de santé. Au menu aujourd'hui, nous allons évoquer une question que tout le monde se pose: est-ce qu'on n'en fait pas trop sur Covid-19, puisque pour l'instant tout va bien?

Nous nous pencherons également sur le vaccin russe Spoutnik V, avec son nom de satellite soviétique et ses données... un peu étranges. Sans oublier un brin de science-fiction car la littérature aide à penser.

Yvan Pandelé, Genève
16.09.2020


En fait-on trop avec Covid-19?

Une lectrice nous fait part de ses doutes:

«Une question me taraude: ces mesures sanitaires étaient à l'origine prises pour ne pas saturer le système de santé. Or, selon les statistiques, celui-ci est actuellement loin d’être saturé, ces mesures sont-elles donc encore justifiées? Le coût (économique, écologique, social, psychologique) de ces mesures est-il justifié et justifiable par rapport au faible risque actuel d'hospitalisation ou de décès?»

Ma tentative de réponse. Chère lectrice, merci beaucoup de nous adresser cette question tout à fait légitime et intéressante. A en juger par les commentaires et courriers que nous recevons, vous n’êtes pas la seule que cette question taraude.

Je vais essayer d’expliquer en quoi le risque de saturation est bien réel, ce qui justifie d’après moi — et tous les experts en santé publique avec qui j’ai l’occasion de m’entretenir régulièrement — le maintien de mesures sanitaires.

Dans les grandes lignes:

  • oui, la situation dans les hôpitaux est calme en Suisse,

  • mais le virus n’est pas moins dangereux,

  • et la plupart des gens n’ont toujours pas d’immunité,

  • de sorte qu’un rebond majeur est à anticiper,

  • et que l’impact sur les hôpitaux devrait suivre.

    Et pour commencer, une histoire.

    L’invention du jeu d’échec. Vous connaissez peut-être ce conte indien sur l’invention du jeu d’échecs. Au roi qui souhaitait le récompenser, le créateur futé se contente de réclamer un grain de riz sur la première case de l’échiquier, deux grains sur la deuxième, quatre sur la troisième et ainsi de suite… Arrivé à la 64e case de l’échiquier, on dénombre quelque dix-huit mille milliards de milliards de grains – plus que tous les greniers de l’univers.

    Ainsi en va-t-il de la progression exponentielle: elle malmène notre intuition. Il en va de même pour les épidémies. C’est un fait de la nature, les virus en liberté se propagent comme des grains de riz sur un échiquier. Une personne en infecte deux autres, qui elles-mêmes en contaminent deux autres, et ainsi de suite. Mieux vaut ne pas attendre le dernier moment pour réagir.

    Par nature, Covid-19 tend à se propager à 2 ou 3 personnes en moyenne. Avec les mesures de protection, on parvient à faire tomber ce chiffre entre 1 et 1,5 personne. C’est une zone glissante...

    Lire la suite sur Heidi.news (FR)

    La santé sur Heidi.news

    Ça chauffe pour Spoutnik, le vaccin russe contre Covid-19. Nouveau scandale scientifique en prévision? Les premiers résultats cliniques du candidat vaccin russe, baptisé Spoutnik V, ont été publiés le 4 septembre dans la revue médicale The Lancet. Très attendus, ils montrent une bonne tolérance et une efficacité assez prometteuse. Mais des doutes se font jour sur une possible manipulation des données: une trentaine de chercheurs viennent de signer une lettre ouverte pour réclamer des éclaircissements.

    Heidi.news (FR)

    Quand la science-fiction s'empare de la santé. Responsable de la communication des éditions indépendantes La Volte, Stuart Calvo a initié le lancement d’un nouveau recueil de nouvelles, «Sauve qui peut, Demain la santé», qui sort le 17 septembre 2020. Elle nous parle du rôle social, politique et poétique des auteurs de science-fiction et de la manière dont ils nous invitent aujourd’hui à penser la santé et le soin.

    Heidi.news (FR)

    Moderna dit «oui» à la Suisse. La lune de miel entre Moderna et la Suisse se poursuit avec la publication des bans. L’entreprise de biotechnologies américaine, qui fait la course dans le trio de tête pour une vaccin contre Covid-19, a choisi la Suisse (Bâle) pour y implanter sa première succursale. Associée à Lonza, qui prépare la production de ce vaccin à ARN messager sur son site de Viège, Moderna a aussi choisi l’Helvète Dan Staner pour diriger cette filiale. Une véritable histoire d'amour, on vous dit.

    Heidi.news (FR)

    Des séquelles respiratoires de Covid-19. Les patients Covid-19 hospitalisés peuvent souffrir de symptômes lourds pendant des mois après leur hospitalisation. C’est ce que montre une étude en cours, présentée lors d'un congrès de la Société européenne de pneumologie. Elle met en lumière des dommages aux poumons et au cœur après plusieurs semaines. Réversibles?

    Higgs sur Heidi.news (FR)

    Bon pied, bon œil

    Photo article

    Keystone / DPA / Daria Navalnaya (fille de)

    Alexeï Navalny va bien et le fait savoir. L’opposant russe empoisonné par un neurotoxique de type Novichok a communiqué hier depuis sa chambre d'hôpital à Berlin, une semaine après être sorti du coma artificiel. Pour ses 1,7 millions d’abonnés Instagram, il a posé en compagnie de sa femme et de ses deux enfants, avec ces mots: «Je ne sais encore presque rien faire, mais hier j’ai pu respirer par moi-même toute une journée. Ça m’a beaucoup plu, c’est un procédé étonnant et sous-estimé par beaucoup. Je le recommande. Vous me manquez.»


    Pendant ce temps sur Heidi.news

    La génétique casse le mythe des Vikings. Encore un mythe qui s’effondre, celui de Ragnar, le Viking fier de sa lignée pure et de sa chevelure blonde. D’après une étude publiée dans Nature, le monde des Vikings n’était pas génétiquement homogène. Les pirates des mers nordiques avaient des ascendances européennes et même caucasiennes, voire asiatiques… Comme quoi la vikinguitude relève peut-être plus de la culture que du sang.

    Heidi.news (FR)

    La Suisse épargnée par les feux de forêts, mais peut-être pas pour longtemps. A la faveur du changement climatique, les dernières années ont vu se multiplier les feux de forêts géants, en Amazonie, Australie, ou encore en Amérique du Nord, qui vit en cette fin d’été 2020 un épisode particulièrement intense. La Suisse pourrait-elle un jour connaître telle situation? Nous nous sommes entretenus avec Marco Conedera, spécialiste des incendies de forêt à l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage.

    Heidi.news (FR)

    La loi sur le CO2, un pas dans la juste direction. Delphine Klopfenstein-Broggini est présidente des Verts genevois et conseillère nationale. Sophie Michaud Gigon est également conseillère nationale verte, élue du canton de Vaud. Dans cette tribune commune, les deux députées reviennent sur les principaux enjeux de la loi sur le CO2, dont les dernières divergences seront traitées sous la Coupole jeudi 17 septembre.

    Heidi.news (FR)

    Vous avez aimé? Partagez:

    Facebook Twitter Linkedin Instagram

    Séance de rattrapage avec:

    l'édition de mardi

    À bientôt

    b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

    Chemin de La Mousse 46
    1225 Chêne-Bourg
    Suisse