Bonjour, c’est Florent à l'Université de Fribourg, où le centre Saint-Nicolas d'études des Eglises d'Orient se prépare à la fête de son saint éponyme. L'association St-Nicolas des étudiants orthodoxes organise notamment un apéritif dinatoire après sa Divine Liturgie de ce 5 décembre.

Au programme aujourd'hui: Roland en chanson, REM oculaires à Fribourg et un prix pour les questions de genre.

Florent Hiard, Fribourg
03.12.2019


Sur les Flux de Heidi.news

Photo article

Keystone

Le niveau des élèves suisses baisse, selon l'étude PISA. Les compétences des élèves suisses reculent. Dans l’édition 2018 du rapport PISA, le pays perd des points en lecture, en mathématiques et en sciences, les trois disciplines passées au crible. Il affiche toutefois un enviable onzième rang en mathématiques. De manière générale, comme lors de la dernière édition publiée en 2015, la Chine, Singapour, Macao et Hong Kong règnent sans partage dans le haut des classements.

Heidi.news (FR)

Les nouveaux élus recadrent les lobbyistes. Le Conseil national nouvellement élu examinait lundi le projet de réglementation pour imposer davantage de transparence aux lobbystes, dans le cadre de l’initiative populaire «Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique». Coup de théâtre: les parlementaires ont voté en faveur de davantage de transparence. Heidi.news a passé les votes au crible pour savoir d’où venait ce vent frais.

Heidi.news (FR)

Les enjeux éthiques de la numérisation du patrimoine valaisan. Alain Dubois, archiviste cantonal à l’Etat du Valais, et Johann Roduit, docteur en bioéthique et fondateur de Conexkt-Innovation studio, présentent dans une tribune le projet Sion Time Machine, qui envisage, dans la veine de la Venice Time Machine, la création d’un digital twin (jumeau numérique) de la ville valaisanne. Il faut "veiller à préserver et à valoriser le mieux possible notre héritage culturel, car il en va, en définitive, de l’avenir de nos sociétés démocratiques", plaident-ils.

Heidi.news (FR)

Loprieno quitte la présidence des Académies suisses des sciences. Nommé pour diriger l’Université Jacobs de Brême, en Allemagne, Antonio Loprieno quitte la présidence des Académies suisses des sciences, poste qu’il occupe depuis octobre 2017. Son départ interviendra fin janvier 2020. Marcel Tanner, l’actuel vice-président, reprendra la fonction par intérim.

Heidi.news (FR)

Le discours de Philippe Burrin. Le directeur de l’IHEID a reçu ce lundi le prix de la Fondation pour Genève. «Genève, ville monde», c'est ainsi qu'il a intitulé son intervention très applaudie au Victoria Hall. Heidi.news la publie en intégralité.

Heidi.news (FR)

Philippe Burrin, le créateur de confiance. Le journaliste Roger de Weck présidait le conseil de l'IHEID à la naissance de l'institut, issu de la fusion d'HEI et de l'IUED. Il a prononcé ce lundi le laudatio de Philippe Burrin. Heidi.news publie également le texte intégral de son intervention.

Heidi.news (FR)

La grippe a besoin de volontaires pour être surveillée. La saison de la grippe est ouverte. Mais pour détecter l’épidémie, les autorités sanitaires ont besoin de connaître l’état de santé des citoyens. La plateforme participative Grippenet.ch a été créée à cette fin. De façon anonyme et bénévole, elle permet aux volontaires de donner de leurs nouvelles toutes les semaines, afin d’aider à identifier le franchissement du seuil épidémique.

Heidi.news (FR)

Pourquoi conduisons-nous des SUV? On les appelle SUV, pour Sports Utility Vehicles. Ces véhicules intermédiaires entre la berline et le 4x4 connaissent un succès mondial retentissant. Il s’agit aussi de la deuxième cause de l’augmentation des émissions de CO2 depuis 2010. Alors pourquoi, malgré tout, nous obstinons-nous à conduire ces véhicules trop gros et trop lourds? En cause, le prestige social qui y est associé, explique un article publié sur le site du Bulletin of the Atomic Scientists.

Heidi.news (FR)

Le monde change, la presse aussi. Abonnez-vous


Coup de projecteur

Photo article

De gauche à droite: Anthony Mortimer (Unige), Lucy Linder (HEIA-FR) et Fabio Zobi (Unifr)

Anthony Mortimer est professeur émérite de littérature anglaise. Il arrive en 1978 à Fribourg après avoir enseigné un peu partout dans le monde, des Etats-Unis à la Croatie et passant par l'Allemagne et Genève. Tout au long de sa carrière, il s'est notamment intéressé à Shakespeare, aux liens entre les littératures anglaises et italiennes et à la traduction de poèmes en vers. Il a récemment publié deux ouvrages dont The song of Roland, traduction en anglais moderne du texte médiéval, accompagné du texte original en français anglo-normand.

Alma Books (EN)

Lucy Linder est diplômée à la Haute école d'ingénierie et d'architecture. Pour son Master, elle a proposé une nouvelle solution faisant intervenir l'informatique quantique pour traiter les masses importantes de données que devrait produire ATLAS, l'une des expériences situées sur le LHC, le grand collisionneur de hadrons du CERN. Pour ce travail, elle a obtenu le Prix Fritz Gutter qui récompense chaque année les thèses d'excellence dans le domaine de l'informatique en lien avec l'industrie.

Sa thèse de Master (EN)

Fabio Zobi est à la tête du Département de chimie. Il dirige également le groupe de recherche de chimie inorganique appliquée au domaine médical où il développe notamment des composés chimiques métalliques employables en médecine. Il vient dernièrement de rejoindre le comité de rédaction de la revue Molecules, référence en libre accès en chimie.

unifr.ch (EN)

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Abo Jeune - prix libre. Heidi.news s’engage pour permettre l’accès des jeunes à une information de qualité. Les moins de 26 ans peuvent s’abonner gratuitement ou dès 1 CHF.

Je m’abonne

Le labo fribourgeois

Photo article

Image d'illustration | Pixabay

La sous-alimentation affecte le cerveau des drosophiles Quel impact peut avoir la sous-alimentation sur l'activité des cellules cérébrales? Pour répondre à cette question, deux chercheurs du département de biologie de Fribourg, en collaboration avec l'Université de Berne, ont établi un atlas complet du transcriptome (l'ARN issu de la transcription du génome) des cellules du cerveau de larves de mouches drosophiles. Ils ont alors soumis les larves à une sous-alimentation et ont observé comment cela pouvait affecter le cerveau. Même si celui-ci n'est pas altéré dans sa structure, il apparaît que la sous-alimentation vient perturber la transcription du génome.

eLIFE (EN)

L'origine du mouvement rapide des yeux mise en évidence. Les mouvements rapides des yeux ou Rapid Eyes Movements (REM) en anglais, sont une des particularités du sommeil paradoxal durant lequel, notamment, le reste du corps est généralement atone. Pour comprendre l'origine de cette agitation oculaire, deux chercheurs du département de neurosciences se sont penchés sur le fonctionnement d'un ensemble de neurones du tronc cérébral. En les activant chez des souris endormies, ils ont pu recréer ces fameux mouvements des yeux. Reste à savoir ce à quoi servent les REM.

Nature Communications (EN)

Des bactéries contre la pourriture et le mildiou des vignes Une équipe de microbiologistes fribourgeois a analysé les communautés bactériennes vivant sur les feuilles et les racines de vignes. Le but: repérer les micro-organismes susceptibles d'apporter une défense aux plantes contre la pourriture grise et le mildiou, deux maladies courantes pouvant détruire de nombreuses récoltes et produites par des champignons. Ils ont ainsi pu identifier un ensemble de souches bactériennes notamment du genre Bacillus, capable d'inhiber la croissance et la germination des champignons responsables des deux maladies.

frontiers (EN)

Dans les coulisses

Photo article

Logo des Women in Geosciences

Les femmes ont-elles une place en géosciences? C'est la question qu'a posé le collectif Women in Geosciences (WINGS) au comité d'organisation du Swiss Geoscience Meeting qui s'est réuni à Fribourg les vendredi 22 et samedi 23 novembre derniers. Dans un mail envoyé à l'ensemble des participants, elles faisaient notamment remarquer que lors de la session plénière d'ouverture, seuls des hommes avaient été invités comme orateurs. Elles notaient également que seules 11 femmes allaient présider ou co-présider une des sessions du samedi, sur près de 90 personnes tenant ce rôle. Les membres du comité d'organisation ont répondu à la question lors de la plénière en précisant que cela n'était qu'un hasard, rappelant que deux ans plus tôt il n'y avait eu que des oratrices en ouverture du congrès.

Un prix pour les questions de genre Le service de l'égalité de l'Université a mis en place un Prix Genre pour les études traitant des questions de genre. Sont éligibles les travaux de Master et de doctorat de toutes les facultés abordant ce thème. Remis lors du prochain Dies Academicus, il sera accompagné d'une dotation de 3000 francs. Attention: les candidats n'ont plus que jusqu'au 15 décembre 2019 pour soumettre leur dossier.

Les détails du concours (FR)

Florent Hiard est journaliste scientifique chez Heidi.news, et ancien assistant-diplômé en géosciences à l’Université de Fribourg. Une news ou une info à lui partager? Une question? Un commentaire? Pour lui écrire, c’est par ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de lundi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse