Bonjour, c’est Marc pour vous parler d'économie. Au menu ce soir, la Suisse qui blanchit trop d'argent, ne trie pas assez ses déchets et ne diminue pas les primes maladie.

Nous évoquerons aussi l'impact du stationnement sur la mobilité, les communications (non-)sécurisées des hôpitaux et des batteries nécessitant moins de cobalt. C'est enfin la pagaille climatique chez economiesuisse.

Marc Guéniat, Genève
22.09.2020


«La moitié de l'empreinte écologique suisse provient des importations»

Photo article

Keystone / Laurent Gillieron

Les enjeux climatiques occupent l’agenda cette semaine. En sus de l’occupation de la Place fédérale, une opération baptisée «Debout pour le changement», le hasard du calendrier a placé deux procès à Genève et Lausanne autour de cette question. S’y ajoutent les débats au Parlement autour de la loi sur le CO2.

Depuis lundi et jusqu’à vendredi se déroule aussi la sixième édition du festival Alternatiba Léman, qui y consacre un cycle de conférences. Parmi celles-ci, un débat sur l’économie circulaire, «de la théorie à la pratique», qui aura lieu mercredi à 18h30 à l’Unimail de Genève. Pascale Le Strat y représentera les Services industriels de Genève (SIG) en sa qualité de directrice du Programme éco21, dédié à l’efficience énergétique, la gestion des déchets et l’économie circulaire. Interview.

Heidi.news – Qu’est-ce que l’économie circulaire?

Pascale Le Strat: C’est une organisation de l’économie qui a pour objectif de limiter son empreinte environnementale. Elle consiste à maximiser l’efficacité de l’usage des matières premières nécessaires à l’assouvissement de nos besoins, à en allonger la durée de vie et à minimiser la production de déchets à la suite de leur consommation.

Comment se comporte la Suisse à cet égard?

L’impact environnemental de notre pays est l’un des plus forts au monde. Il est trois fois supérieur à ce que la planète peut supporter. Nos normes, dont on se targue souvent, sont certes efficaces pour limiter les externalités négatives au sein de notre pays, mais occultent le fait que la moitié de notre empreinte écologique déploie ses effets à l’étranger, par le biais des importations.

Comment peut-on mesurer cela?

L’Office fédéral de l’environnement calcule une unité de charge écologique qui tient compte de l’impact des importations et des exportations sur le climat, l’énergie, les sols et bien d’autres paramètres. On considère ainsi le fait que la production de viande en Suisse à partir de vaches nourries au soja brésilien contribue à la déforestation en Amazonie. L’empreinte de l’industrie textile est tout aussi significative. C’est pourquoi les actes de consommation sont si importants. Si les individus modifient leurs habitudes, les entreprises adapteront leur offre en conséquence.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

L'économie sur Heidi.news

Photo article

Keystone / Christian Beutler

Les primes d'assurance-maladie augmenteront de 0,5% en 2021. Alain Berset, conseiller fédéral en charge de la santé, et Pascal Strupler, directeur de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), ont annoncé ce 22 septembre une hausse de 0,5% des primes d’assurance-maladie de base pour 2021. De grandes disparités cantonales sont également annoncées, allant d’une baisse de -1,6% pour Appenzell Rhodes-Intérieures à une hausse de +2,1% pour le Tessin. La prime moyenne s’élèvera à 316,50 francs.

Le montant des primes 2021 est fixé en fonction des coûts de la santé estimés pour l’année à venir. Pour Alain Berset et Pascal Strupler, il n’est pas encore possible de «connaître l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les coûts de l’année en cours». Un discours qui ne reflète pas le constat effectué par les médecins romands et les hôpitaux du pays. Durant les six premiers mois de l’année 2020, une baisse de 0,1% des coûts de la santé a été enregistrée par l’OFSP.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Le blanchiment reste indissociable de la Suisse (et le Parlement ne veut pas le voir). Invariablement, les fuites de données révélées par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et ses partenaires mettent en avant le rôle central que joue la Suisse dans la circulation et la dissimulation de l’argent sale. Baptisée «FinCEN Files», la nouvelle salve de documents, diffusés depuis dimanche, n’échappe pas à cette règle; elle fait peut-être encore plus mal que les précédentes, puisqu’elle s’attaque directement aux failles du dispositif mis en place par les banques pour empêcher le blanchiment d’argent provenant de la corruption ou du trafic de stupéfiants. Politiquement, le moment choisi est aussi douloureux, car le Parlement s’emploie à détricoter un projet du Conseil fédéral censé pallier des lacunes dévoilées par les «Panama Papers».

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

La politique climatique amène la pagaille chez economiesuisse. Avenergy, Auto suisse et Swiss Retail quitteront economiesuisse, la plus grande faîtière économique du pays, à la fin de l’année. Alors que la révision de la loi sur le CO2 devrait être votée vendredi 25 septembre au Parlement, la nouvelle de leur départ, révélée par la NZZ vendredi 18 septembre, est presque passée sous les radars en Suisse romande. Ce sont les motifs du départ de ces trois associations représentant les intérêts d’importateurs de combustibles et de carburants liquides, de marques automobiles et du commerce de détail qui sont intéressants: moins de ressources financières au temps du Covid-19, des avis politiques divergents et le fait que la faîtière favoriserait les intérêts des grandes entreprises pharmaceutiques et les instituts financiers qui aimeraient se mettre plus au vert.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Les batteries Li-Ion rivalisent d'ingéniosité pour réduire leur teneur en cobalt. Ordinateurs, smartphones, véhicules électriques… Les batteries Lithium-ion (Li-Ion) sont omniprésentes dans notre quotidien, ce qui ne les empêche pas d’être l’enjeu de vastes dépenses de R&D. D’après une nouvelle étude de l’Office européen des brevets (OEB) et de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), plus de 7000 familles de brevets liées au stockage de l’électricité ont été publiées en 2018, soit sept fois plus qu’en 2000. Une majorité d’entre elles se concentrent sur la technologie Li-Ion, avec en ligne de mire la réduction du cobalt.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

La régulation du stationnement, ingrédient incontournable d'une mobilité alternative.

Photo article

Keystone / Martial Trezzini

Genève vote dimanche 27 septembre sur une modification de la loi d'application de la législation fédérale sur la circulation routière, qui offrirait plus de souplesse aux autorités en matière de mobilité. Expert dans le domaine de la mobilité, Sébastien Munafò explique pourquoi le sujet est clivant et démontre l'impact de l'offre de parking au travail sur les comportements en matière de transport. Ainsi, quand des actifs qui disposent d'une voiture bénéficient aussi d'une place gratuite sur leur lieu de travail, 45% d'entre eux utilisent leur véhicule en tant que conducteur pour leur trajet pendulaire. Lorsqu'ils disposent d'une place, mais payante cette fois, cette part se réduit à 32%. Enfin, lorsqu’aucune place n'est mise à leur disposition, seuls 12% d'entre eux continuent d'utiliser leur voiture pour ce trajet.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Une raison d'espérer

Photo article

Keystone

Airbus étudie trois concepts d'appareils volant à l'hydrogène. Airbus veut commercialiser les premiers avions en 2035. Parmi ces projets, un avion pouvant transporter 120 à 200 passagers dans un rayon de 3500 kilomètres. Ce plan hydrogène est un appel lancé à ses partenaires pour qu'ils s'alignent et débloquent les budgets nécessaires. Et aussi aux autorités politiques pour ne pas mettre de bâtons dans les roues, par exemple en instaurant de nouvelles taxes. Cette annonce intervient peu après que la Commission européenne a dévoilé son plan pour développer la production d'hydrogène sur le continent.

Lire la suite sur rtsinfo.ch (FR)

Sur Heidi.news

Photo article

Keystone

Ces Californiens qui se préparent chaque année à voir leur vie partir en fumée. Le long de la côte ouest des États-Unis, les feux ont fait des ravages records cette année encore et ce, avant même que ne démarre la saison des incendies qui menace le pays de mi-septembre à fin novembre. Nous avons recueilli le témoignage d’un ressortissant suisse installé au nord de San Francisco depuis 2012 qui a vu la situation se détériorer depuis cinq ans, son lot de destruction et un mode de vie remis en question par les effets du changement climatique.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Une start-up améliore la communication interne des hôpitaux tessinois. Bippeurs, téléphones fixes, téléphones portables d’anciennes générations, fax et WhatsApp non sécurisés, certains hôpitaux du pays en sont encore à l’âge de pierre de la communication. Les sept hôpitaux publics de l’Ente Osdpedialero Cantonale au Tessin adoptent la plateforme de communication sécurisée en temps réel de la start-up KomedHealth pour faciliter leur communication interne. Conçue pour les environnements cliniques, elle s’intègre directement dans les infrastructures existantes et permet d’échanger informations, résultats de laboratoire et rapports médicaux de manière rapide et sécurisée.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

La stimulation cérébrale, nouvelle piste dans le traitement de la dyslexie. La dyslexie peut provoquer de réelles difficultés dans l’apprentissage de la lecture ou la distinction des sons. Le 8 septembre dernier, des neuroscientifiques de l’Université de Genève ont montré, pour la première fois, qu’il était possible de réduire la dyslexie de manière non invasive par stimulation cérébrale. Leurs travaux ont été publiés dans la revue PLOS Biology.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de lundi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse