Bonjour, c’est Laure à Genève où l'on a assisté avec émerveillement au lancement de CHEOPS, premier satellite suisse, ce matin à 9h54. Un beau cadeau pour les chercheurs d'exoplanètes de l'Observatoire de Genève.

Au menu: les politiques protectionnistes de Donald Trump qui créent du chômage, la naissance d'un pôle national d'étude de l'évolution langage et un débat après la fermeture d'un Institut Confucius à Bruxelles.

Laure Gabus, Genève
18.12.2019


Sur les Flux de Heidi.news

Photo article

ESA-CNES-ARIANESPACE/EPA/KEYSTONE

Le télescope spatial CHEOPS enfin en orbite. Sous un ciel orageux a été lancé peu avant l’aube à Kourou (Guyane française), ce mercredi à 5:54 (9:54 heure suisse), le premier télescope suisse jamais construit, CHEOPS. «C’est un succès majeur pour la science en général, et pour la Suisse en particulier», a déclaré sur place à Heidi.news le «père» genevois du projet, Didier Queloz, Prix Nobel de physique 2019. Le récit du lancement par notre envoyé spécial sur place, Olivier Dessibourg.

Heidi.news (FR)

A quoi va-t-il servir? Les explications en vidéo de Didier Queloz, professeur d'astronomie aux Universités de Genève et Cambridge, Prix Nobel de physique 2019 et initiateur de CHEOPS. Le télescope spatial doit en effet à mieux caractériser les exoplanètes connues.

Heidi.news (FR)

Le devenir du télescope spatial, expliqué par le scientifique principal de la mission. Willy Benz, professeur d'astrophysique à l'Université de Berne et scientifique principal du projet explique en vidéo ce que va devenir CHEOPS quelques heures, semaines et mois après son lancement. «On va le mettre en “safe mode” pendant les fêtes», commente-t-il.

Heidi.news (FR)

Les limites de la chasse aux exoplanètes, expliquées par Didier Queloz. Didier Queloz, professeur d’astronomie aux Universités de Genève et de Cambridge, et lauréat 2019 du Prix Nobel de physique, était présent à Kourou pour le décollage de CHEOPS, dont il est l'un des pères fondateurs. Voici ses réflexions sur la quête effrénée — et parfois survendue — d’une exoplanète similaire à la Terre ailleurs dans notre galaxie, et ce qu'il faudrait faire pour un jour y parvenir.

Heidi.news (FR)

Les universités suisses privées d'accès à Springer Nature dès 2020. Les universités suisses n’ont pas réussi à s’entendre avec l’éditeur scientifique Springer Nature. Les deux parties ont quitté sans accord pour 2020 la table des négociations qu’elles menaient sur leurs contrats depuis bientôt deux ans. Résultat: les institutions de recherche helvétiques n’auront plus accès aux plus de 3000 revues de l’éditeur, dont les très prestigieux journaux Nature, à partir du 1er janvier.

Heidi.news (FR)

Huit millions de francs pour une thérapie génique qui restaure la vue. La startup Arctos, spin-off de l’université de Berne, vient de lever un montant record pour un premier tour de financement en Suisse. De quoi financer ses recherches sur une thérapie génique révolutionnaire, inspirée des travaux de Sonja Kleinlogel et Michiel van Wyk à l’Unibe. Cette technologie ne corrige pas les rares maladies génétiques de l’œil mais des cas de cécité beaucoup plus courants, comme la rétinopathie diabétique ou le glaucume.

Heidi.news (FR)

Le point sur l'initiative populaire «Pour des soins infirmiers forts». Après deux jours de débats et 70 prises de paroles, le Conseil national recommande, par 107 voix contre 82, de rejeter l’initiative populaire «Pour des soins infirmiers forts» qui demande davantage d’investissements dans la formation, un renforcement des compétences et de meilleures conditions de travail pour le personnel soignant. Il adopte en revanche un contre-projet indirect qui prévoit d’encourager la formation en soins infirmiers et d’autoriser les infirmiers à facturer certaines prestations directement à l’assurance-maladie de base.

Heidi.news (FR)

Coup de projecteur

Photo article

Anne-Lise Giraud, Gaétan Fuchs, Paul Guichard. DR

Anne-Lise Giraud est professeure au Département des neurosciences fondamentales de la Faculté de médecine. Dès le 1er avril 2020, elle codirigera «Evolving language», un pôle de recherche national piloté par les universités de Genève et de Zurich pour étudier les origines et l’évolution du langage et découvrir de nouvelles façons d’aborder ses pathologies. Ce nouveau pôle a reçu mardi le soutien du Fonds national suisse, qui le financera à hauteur de 34,6 millions pour quatre ans.

Heidi.news (FR)

Gaétan Fuchs est étudiant en lettres. Il a reçu le premier prix du concours de la meilleure idée, organisé dans le cadre de la Semaine de l’entrepreneuriat, pour son projet Tyxit. Réalisé avec l'ingénieur Raphaël Buache, cet appareil polyvalent permet aux musiciens de jouer sans fil, et s'installe très facilement. Il participera au Consumer electronics show (CES), célèbre salon consacré à l’innovation technologique, qui se tient à Las Vegas en janvier 2020.

Le site de Tyxit (FR)

Paul Guichard est professeur au Département de biologie cellulaire. Il a été sélectionné pour rejoindre le réseau très sélectif des EMBO Young Investigators. Le programme distingue des chercheurs de moins de 40 ans qui dirigent leur laboratoire depuis moins de quatre ans et qui ont déjà démontré leur excellence scientifique.

Le site du programme (EN)

Dans les labos genevois

Photo article

Les coraux font partie des communautés étudiées qui s’organisent en ghettos. DR

Ces espèces qui créent des ghettos pour survivre. Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par l'Université d’Umeå en Suède et l'Université de Genève, a observé l'organisation de plus de 300 communautés animales et végétales. Elles s’organisent en quartiers «ethniques», où les espèces en faible abondance se regroupent pour renforcer leur persistance contre les espèces plus compétitives. Autrement dit, en ghettos, comme les humains dans les grandes mégapoles.

Nature Ecology & Evolution (EN)

Les politiques protectionistes de Trump augmentent le chômage. Une étude menée par des chercheurs de l’UNIGE a quantifié les effets des politiques protectionnistes de Donald Trump sur le chômage et la prospérité dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Contre toutes idées reçues, et malgré les intentions du président américain, leurs résultats démontrent que celles-ci auraient un impact négatif sur la prospérité et l’emploi aux États-Unis et au Mexique.

VoxEU (EN)

Genevois, dis-moi ce que tu bois, je te dirais où tu habites. Leurs amateurs de breuvages caloriques et souffrant de surcharge pondérales s'installent-ils aux mêmes endroits? Selon une étude du Bus Santé réalisées entre 1995 et 2014, 43% des Genevois habitant dans des quartiers où l’obésité est plus fréquente qu’ailleurs résident dans des zones qui sont aussi problématiques du point de vue de la consommation de boissons sucrées. Ces «points chauds» se trouvent notamment dans les communes de Lancy, d’Onex, de Vernier, de Meyrin et d’Avully. Heidi.news aussi évoquait cette étude il y a quelques semaines.

Le journal de l'UNIGE (FR)

Dans les coulisses genevoises

Photo article

La permanence est ouverte tous les mercredis soirs.

Un lieu pour les futurs jeunes entrepreneurs. Depuis début décembre, tous les mercredis soir, la permanence gratuite Graines d’Entrepreneurs accueille à l’UNIGE des jeunes collégiens et apprentis qui ont une idée de projet. Le but est de leur offrir un espace, en accès libre, sans sélection ou contraintes, avec un coach dédié. Les jeunes seront ensuite mis en relation avec des mentors, des experts, ou des organismes d’aide à la création.

Le site de la permanence. (FR)

Allô Kourou? Ici UniDufour. Mardi matin, l'UNIGE avait organisé un bel événement pour le lancement du premier satellite suisse CHEOPS. Sa fusée Soyouz devait décoller à 9h54... mais un problème technique détecté 1h25 avant le lancement a reporté le départ. La retransmission télévisée n'a pas (non plus) fonctionné. Les différents scientifiques et collaborateurs du projet présents à UniDufour ont néanmoins pu présenter leur travail à un public, certes un peu déçu, mais nombreux. La fusée a finalement décollé ce mercredi matin à 9h54. Impressionnant!

Heidi.news (EN)

L'UNIGE défend son Institut Confucius. La semaine dernière, l’Université libre de Bruxelles a fermé son Institut Confucius, chargé de promouvoir la langue et la culture chinoise. Son directeur aurait recruté des étudiants et hommes d’affaires, des faits qu’il conteste. Depuis 2011, l'UNIGE cofinance un Institut Confucius à Genève. «Au sein de l’Institut Confucius de Genève, les recherches ne se font pas de façon polémique mais scientifique, cela garantit la pleine liberté des thèmes abordés», nous répond Yves Flückiger, recteur de l’UNIGE, qui ne souhaite pas commenter le cas belge.

Heidi.news (FR)

Bons voeux pour 2020

Photo article

«Repoussons les limites et osons viser la lune.» Les voeux de l'UNIGE sont prometteurs, ceux de l'IHEID, plus simples. Je me joins aux institutions académiques pour vous souhaiter le meilleur pour la nouvelle année et d'excellentes fêtes.


Laure Gabus est journaliste indépendante. Dix ans après son Master à l’IHEID et un Bachelor à l’UNIGE, elle retourne avec plaisir arpenter les couloirs de l’Alma Mater pour Heidi.news. Vous pouvez lui écrire ici.


Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mardi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse