Bonjour, c’est Miguel à Neuchâtel, où malgré les mesures de déconfinement annoncées, l'ennui gagne du terrain.

Je vous parle aujourd'hui d'une enquête à l'écoute des plus de 65 ans, d'un photojournaliste chaux-de-fonnier et d'une grande fête annulée.

Miguel Da Silva Rodrigues, Neuchâtel
30.04.2020


L’hôpital d’Yverdon ouvre le premier drive-in Covid de Suisse romande

Photo article

Le frottis est effectué à travers la vitre de la voiture. | Établissements hospitaliers du Nord vaudois

Dès ce jeudi 30 avril, il est possible d’aller se faire tester pour Covid-19 en quelques minutes, sans ordonnance et sans quitter son volant, au pied de l’hôpital d’Yverdon-les-Bains. Après avoir rempli un questionnaire en ligne et si le test est indiqué, le visiteur choisit un créneau horaire auquel se rendre sur le site, en voiture. Il se verra administrer un frottis nasopharyngé, la vitre abaissée, sans quitter son siège. Le dispositif résulte d’une collaboration entre les Établissements hospitaliers du Nord vaudois et la ville d’Yverdon-les-Bains.

Rapide et facile d’accès, le drive-in permet d’éviter un rendez-vous chez le médecin traitant ou une visite dans un centre de dépistage. Les filières actuelles de dépistage demandent du temps et nécessitent beaucoup de personnel. Le Dr Julien Ombelli, directeur médical de l’hôpital d’Yverdon, nous explique: «Le critère actuel de dépistage de l’OFSP, c’est que le patient présente au moins un des symptômes de Covid-19. Dans ce cadre, nous ouvrons ce drive-in dans l’idée d’offrir un système facilité pour le plus grand nombre. Par ailleurs, maintenant que les activités non urgentes reprennent dans les hôpitaux, le drive-in va permettre d’économiser du personnel. Comme les gens restent dans leur voiture, il n’y a pas besoin de tout désinfecter après chaque patient, par exemple.»

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Un grand crève-coeur

La nouvelle était attendue, elle est tombée cette semaine: la Fête des Vendanges de Neuchâtel est annulée. Il était effectivement devenu impossible de garantir le respect de la sécurité sanitaire pour tous les participants. Le comité d'organisation qui s'est exprimé mardi parle de «grand crève-coeur».

L'évènement devait avoir lieu du 25 au 27 septembre. Cette manifestation qui réunit plus de 300'000 personnes en trois jours est la plus importante du canton. En plus de 100 ans, seule la Seconde Guerre mondiale avait obligé le comité d'organisation à prendre une telle décision.

Les conséquences économiques seront évidemment catastrophiques pour l'hôtellerie et le tourisme neuchâtelois.

Au-delà des chiffres, c'est aussi un crève-coeur pour la jeunesse, qui tous les ans attend particulièrement ce moment. D'autant plus cette année que l'ennui provoqué par le confinement prend de plus en plus d'ampleur. Le comité central de la Fête a déjà pris rendez-vous avec la population les 24, 25 et 26 septembre 2021: «La Fête sera encore plus magnifique et permettra de chaleureuses retrouvailles!»


Bien vu

Photo article

Près de l'université de Neuchâtel, un homme se promène. Credits :Théophile Bloudanis

Cette photo a été prise par un jeune Chaux-de-Fonnier talentueux. Théophile Bloudanis est passionné par le photojournalisme. D'origine grecque, il a aussi travaillé à Athènes pour le compte de l'AFP. Il partage ses clichés de la crise actuelle sur sa page Instagram ainsi que sur son site personnel.


Une raison d'espérer

A l'écoute des plus de 65 ans. A l'initiative de la Haute école de travail social de Fribourg, une enquête en ligne a été lancée pour les personnes de 65 ans ou plus. Cette tranche de la population est souvent considérée comme la plus menacée par le virus. Cette enquête vise à rendre visible la manière dont ces personnes vivent et perçoivent la crise sanitaire actuelle. Les résultats de cette recherche seront par la suite mis à disposition des autorités et des associations compétentes pour les aider à mettre en place les mesures adéquates.


Coronavirus sur Heidi.news

Photo article

La discrète coopérative choisie par Berne pour les masques. Migros, Coop et… Fenaco. Trois coopératives ont été désignées par la Confédération pour commercialiser les masques de protection acquis par la pharmacie de l’armée. Depuis lundi, leurs enseignes écoulent un stock de dix millions d’unités, sans marge, mais en s’assurant un afflux de clients. Si le choix des deux géants oranges paraît évident en raison de leur importance sur le marché suisse, le troisième élu peut surprendre. Moins connu, Fenaco compte aussi deux conseillers fédéraux parmi ses anciens vice-présidents: les UDC Guy Parmelin et Ueli Maurer. Ces liens politiques n’ont joué aucun rôle, certifie la Confédération.

Heidi.news (FR)

Le remdesivir accélère la guérison des patients. L’immunologiste Anthony Fauci, directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases et membre éminent de la task force Covid-19 américaine, a annoncé la réussite du principal essai américain de cet antiviral évalué dans plusieurs essais cliniques de par le monde. Le traitement expérimental aurait permis de réduire d’un tiers le temps de récupération des patients Covid-19 sévères, et les résultats suggèrent fortement un bénéfice en survie.

Heidi.news (FR)

Les enfants ont une quantité de virus similaire aux adultes. Dans Covid-19, la quantité de virus est essentiellement équivalente chez les enfant et chez les adultes. C’est ce que conclut une étude de Christian Drosten, le très influent chef du département de virologie des hôpitaux universitaires de la Charité, à Berlin. Les auteurs estiment qu’il est difficile d’exclure, en l’état des connaissances, que les plus jeunes soient tout aussi contagieux que le reste de la population, et invitent à une grande prudence concernant les réouvertures d’écoles.

Heidi.news (FR)

Le prix du test divisé de moitié. L’information est cachée dans un document technique de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP): la liste des analyses. Heidi.news a obtenu confirmation que le prix du test de dépistage du coronavirus a été réduit de près de 50% et que ce nouveau tarif remboursé par l’assurance-maladie entre en vigueur ce 30 avril.

Heidi.news (FR) Photo article

Le bâtiment 1000 de la caserne accueille environ 200 personne sans domicile fixe. | Photos Ville de Genève

Au centre d’hébergement des Vernets, l’incertitude de l'après. À Genève, la caserne des Vernets est devenue, le 30 mars, un centre d’hébergement d’urgence pour les personnes sans-abri, le temps de la crise sanitaire. Chapeautée par le service social de la Ville de Genève, la structure accueille près de 200 personnes chaque nuit. Deux-cents hommes pour qui l’injonction «restez chez vous» résonne dans le vide. Reportage.

Heidi.news (FR)

Comment les cantons romands préparent leur rentrée scolaire. La Confédération a confirmé mercredi 29 avril que les écoliers reprendront le chemin des classes le 11 mai, laissant aux cantons le soin d’organiser la reprise des cours en présentiel — la scolarité obligatoire relève de leur compétence. Les modalités de reprise des cours sont annoncées ce jeudi 30 avril. Nous vous présentons les plans cantonaux au fil de la journée.

Heidi.news (FR)

Les rendez-vous Tinder au temps du coronavirus. En Italie, les parcs rouvriront le 4 mai. Une nouvelle vie commence déjà à s'organiser autour de ces espaces en plein air. Gea, notre correspondante à Milan, y prévoit toutes sortes de rendez-vous. Certains autorisés, d'autres moins.

Heidi.news (FR)

Le Conseil fédéral débloque 400 millions pour l'aide humanitaire. Une enveloppe de 400 millions de francs pour soutenir les organisations d’aide internationale et humanitaire. C’est le montant annoncé ce 30 avril par Ignazio Cassis, conseiller fédéral en charge du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), pour aider les populations les plus pauvres du monde. Ce montant est réparti entre plusieurs institutions actives sur le terrain humanitaire, dont le CICR et le Fonds fiduciaire d'assistance et de riposte aux catastrophes du FMI.

Heidi.news (FR)

Le «Monsieur Coronavirus» coréen estime «très peu probable» une réinfection au coronavirus. La Corée du Sud a rapporté, au fil des semaines, l’existence de patients testés positifs après avoir sensément guéri de Covid-19. D’après le dernier bilan, ils étaient 236 dans le pays sur plus de 10'000 cas confirmés. Mais le président du comité sud-coréen en charge de l’épidémie, le Pr Oh Myung-don, relayé par le quotidien Hankyoreh, se veut rassurant quant à l’interprétation du phénomène.

Heidi.news (FR)

Transpiration, baignade... Quels risques de transmission du coronavirus cet été? La première étape du déconfinement a débuté ce lundi 27 avril en Suisse. Tout au long de la semaine, Antoine Flahault, épidémiologiste genevois, pose en vidéo les enjeux auxquels nous allons faire face.

Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec:

l'édition de mercredi

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse