Je partage | Je m'inscris

Bonjour, c’est Sophie, pour vous parler d’éducation, alors que de nouvelles voix s’élèvent pour réclamer des solutions à l’alarmante précarisation des chercheurs en raison de la crise sanitaire.

Ce soir, nous revenons aussi sur l’importance du chant dans le développement des jeunes enfants et nous nous demandons s’il est possible de devenir professeur à l’EPFL sans être titulaire d’un doctorat.

photo journaliste

Sophie Gaitzsch, Genève

25.02.2021

Nouvel appel à l'aide des chercheurs précarisés par Covid-19

Photo article

Keystone / Jean-Christophe Bott

Majoritairement au bénéfice de contrats à durée déterminée, les chercheurs de Suisse font face à une précarisation alarmante de leurs conditions, à cause de la crise sanitaire. De nouvelles voix se sont élevées cette semaine, réclamant une prolongation d’au moins une année de ces contrats qui lient les hautes écoles et ce corps intermédiaire plongé dans l’incertitude.

La structure des hautes écoles suisses est ainsi faite que plus de 80% des enseignants-chercheurs n’ont pas de CDI. Ce corps intermédiaire regroupe un large panel de profils, allant du doctorant au maître d’enseignement.

Les contrats portent globalement sur une durée déterminée et peuvent être accompagnés d’un financement lié à un projet de recherche particulier. La crise sanitaire et son lot de mesures de protection – limitation voire interdiction de voyager, impossibilité de se réunir, fermeture des campus, bibliothèques ou centres d’archives, etc. – ont ainsi causé d’importants retards dans les travaux de chercheurs qui voient la date de fin de leur mandat s’approcher.

Cette précarité, bien connue avant même l’irruption de Covid-19, a déjà fait l’objet de plusieurs démarches, comme par exemple une pétition à l’Unil au printemps 2020 ou une autre, en octobre 2020, lancée par un collectif d’associations de membres du corps intermédiaire. Au tour désormais de la section vaudoise du Syndicat des services publics d’alerter l’opinion. Dans un communiqué envoyé ce lundi 22 février, le SSP appelle à une prolongation d’au moins un an des contrats précaires. Antoine Chollet, responsable pour les hautes écoles au syndicat:

«Sur un plan général, je relève que les premières réactions des hautes écoles, à la mi-mars 2020, ont été assez rapides, notamment du côté du Fonds national suisse (FNS), qui a prolongé les contrats des chercheurs de deux mois et a débloqué de l’argent pour les recherches. C’était toutefois une réponse minimaliste et, depuis, plus rien. Et c’est tout le problème. La situation dure et les mesures d’urgence ne suffisent plus.»

Lire l’article complet sur Heidi.news (FR)

Explorer les enjeux d’un monde qui change. S’abonner

L'éducation sur Heidi.news

Photo article

Keystone / Gaëtan Bally

Pourquoi chanter est si important pour les jeunes enfants. En décembre dernier, le Conseil fédéral a interdit la pratique du chant en dehors du cadre familial, notamment dans les crèches. Alors que les autorités ont maintes fois répété que les enfants en bas âge étaient très peu vecteurs du virus, cette situation provoque l’incompréhension. Professionnels des crèches et pédiatres interrogent la proportionnalité de la mesure pour des lieux où il est de toute façon impossible de faire respecter les gestes barrière. La différence de traitement avec les écoles primaires, qui elles bénéficient d’une exception, ne passe pas non plus.

Le chant, on s’en doute, constitue bien davantage qu’une activité récréative pour les jeunes enfants. Mais quelles sont exactement ses fonctions? Heidi.news fait le point avec Manuela Filippa, chercheuse au Centre interfacultaire en sciences affectives et à la Faculté de psychologie de l’Université de Genève

Heidi.news (FR)

Combien de temps les étudiants consacrent-ils à l’exercice d’une activité rémunérée? Les étudiants des hautes écoles suisses travaillent toujours une dizaine d’heures par semaine en moyenne à côté de leur cursus académique. Une analyse dévoilée mardi 23 février par l’Office fédéral de la statistique fait état d’un statu quo en la matière par rapport à la précédente mouture datant de 2016.

Heidi.news (FR)

Est-il possible de devenir professeur à l’EPFL sans doctorat? Votre question complète. Un lecteur nous a adressé la question suivante: Comment se fait-il que l’on puisse nommer professeur à l’EPFL une personne qui n’a ni doctorat, ni publications scientifiques ni expériences de l’enseignement? Nous lui avons répondu.

Heidi.news (FR)

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Essayez Heidi.news gratuitement. Dès aujourd’hui, bénéficiez de 30 jours d’essai sur les abonnements Heidi.news. Accédez en illimité et sans publicité à des contenus quotidiens, concis et utiles, des enquêtes et des grands reportages hors des sentiers battus. C’est gratuit et sans engagement.

Démarrer l'essai gratuit

Une raison d'espérer

Photo article

UNIGE Dannyelle Valente

Des livres tactiles pour les enfants aveugles. Une équipe de recherche des universités de Genève et Lyon a mis au point un nouveau type d’illustrations tactiles spécifiquement adaptées au besoin des enfants aveugles. Il s’agit de mini-scénarios en 3D que le lecteur peut explorer avec deux doigts, en avançant au fil des pages comme s’il s’agissait de jambes. Un premier prototype d’album utilisant ce procédé a été conçu par la maison d’édition Les doigts qui rêvent.

UNIGE (FR)

Pendant ce temps, sur Heidi.news

Photo article

AC Immune

Pourquoi AC Immune pense pouvoir vacciner contre l’incurable Alzheimer. L’entreprise lausannoise AC Immune a annoncé il y a un mois de premier résultats (à paraître dans une revue scientifique) chez l’homme pour un vaccin contre la maladie d’Alzheimer. La forte réponse immunitaire obtenue chez 32 patients atteints d’Alzheimer précoce est une première chez l’homme. Contrairement aux vaccins classiques, les anticorps induits doivent s’attaquer non à un pathogène externe mais à des protéines de l’organisme devenues pathogènes (protéines tau hyper-phosphorylées), sans détruire les protéines normales.

Heidi.news (FR)

En Israël, une unité spéciale lutte contre les «fake news» liées au vaccin. Le ministère israélien de la santé a mis sur pied un centre pour lutter contre la désinformation autour de la vaccination et du coronavirus. Objectif: convaincre les indécis de se faire inoculer afin d’atteindre la couverture vaccinale espérée par le gouvernement.

Heidi.news (FR)

Les masques peuvent-ils sauver les salles de fitness? Le secteur du fitness et du bien-être compte parmi les grands sinistrés de la crise sanitaire. À quelles conditions raisonnables les salles pourraient-elles rouvrir?

Heidi.news (FR)

Le vaccin de Pfizer tient toutes ses promesses en Israël. En vertu d’un accord de livraison préférentiel avec le laboratoire américain Pfizer, Israël a accepté de mettre l’ensemble de ses données de santé à disposition pour évaluer l’efficacité des campagnes de vaccination en vie réelle. Les résultats du principal réseau de santé israélien (Clalit) ont été publiés le 24 février dans le New England Journal of Medicine et confirment une nouvelle évoquée de façon informelle depuis quelques jours: le vaccin Pfizer-BioNTech s’avère extrêmement efficace pour protéger contre toutes les formes de Covid-19.

Heidi.news (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec l'édition du 18.02.2021

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse