Je partage | Je m'inscris

Bonjour, c’est Julien, encore perplexe en ce dimanche quant à l’attitude à adopter dès demain lundi, alors que plusieurs lieux qui nous étaient refusés vont à nouveau être accessibles. Des réouvertures qui font du bien au moral, mais que les experts suspectent d’être trop dangereuses.

Aujourd’hui, l’Europe politique fête son 70e anniversaire. L’occasion de nous interroger sur le tango brutal que dansent la Suisse et l’Union européenne. Nous parlerons aussi de Roger Federer, d’Israël qui tombe le masque et d’une eau vert fluo qui ruisselle à la Fondation Beyeler.

photo journaliste

Julien Pralong, Genève

18.04.2021

L'hypothèse d'un divorce entre la Suisse et l'Union européenne

Photo article

Keystone / Peter Schneider

- Chère Suisse, viens à ma table, on y mange mal!
- Chère Europe, merci, sans façon. En revanche, j’embarque volontiers ta belle vaisselle en porcelaine!

Empêtrée dans des négociations qu’elle ne maîtrise vraisemblablement pas, la Suisse pliera-t-elle face à l’Union européenne? La Confédération et son président Guy Parmelin devront jouer serrer vendredi prochain à Bruxelles, où le ministre UDC sera soumis à forte pression.

Pourquoi on en parle. Ce dimanche 18 avril est un anniversaire, celui des 70 ans du Traité de Paris signé par six pays (France, Allemagne de l’Ouest, Italie, Pays-Bas, Belgique et Luxembourg) et qui a donné naissance à la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Posant les premières pierres de la construction européenne.

Mais plutôt que d’adresser en amont à ses désormais 27 Etats membres un descriptif des festivités pour marquer le coup, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a envoyé une note interne plus que critique à l’encontre de la Suisse. Dont il faut retenir ceci: Berne ne veut ou ne peut pas conclure un accord-cadre, Berne fait preuve de mauvaise volonté, Berne n’a aucune idée de ce qu’elle veut vraiment.

Pourquoi c’est délicat. Dans l’univers codifié de la diplomatie et de la géopolitique, une telle charge ne saurait ni passer inaperçue, ni rester sans réponse. Ainsi le déplacement prochain de Guy Parmelin à Bruxelles sera décortiqué sous tous les angles par une Suisse qui espère avoir du répondant, tout en sachant qu’elle n’en a, au final, pas tant que cela. La prudence du président de la Confédération dans Le Matin Dimanche de ce 18 avril semble accréditer la thèse d’une position de faiblesse à la table des négociations.

Le fond du problème reste que personne dans le pays n’arrive à s’entendre sur les clauses de l’accord-cadre. Que le peuple, bien que conscient de ce qu’il doit aux actuels accords bilatéraux, connaît très bien les dysfonctionnements de cette Union européenne qui, de l’extérieur, disons-le franchement, ne fait pas vraiment envie. Et que la Suisse demeure viscéralement très attachée à sa propre souveraineté, brandie (à tort ou à raison) comme l’outil le plus efficace pour garantir sa prospérité.

Or, sans majorité préalable, ni politique ni populaire, autant dire que ferrailler avec l’UE ne serait pour le Conseil fédéral que pure perte de temps. Mais la Suisse a-t-elle ne serait-ce que les moyens de quitter les négociations?

Lire la version complète sur Heidi.news (FR)

Le média qui explique & explore le XXIe siècle. S’abonner

La revue de presse dominicale

Le plan d’Alain Berset pour les grandes manifestations. Les organisateurs de grandes manifestations ont dû découvrir avec intérêt SonntagsBlick. L’hebdomadaire zurichois croit savoir qu’Alain Berset a élaboré un plan pour autoriser l’organisation d’événements regroupant jusqu’à mille personnes dès début juillet, puis même jusqu’à 5000 personnes à partir de septembre. Un scenario qui dépend bien évidemment de l’évolution épidémiologique et de la réponse des cantons, qui seront consultés.

SonntagsBlick (DE)

Encore des retards de livraison de vaccin. Les cantons ont fait savoir leur colère, après l’annonce de nouveaux retards de livraison de vaccin. Un problème survenu chez Lonza, à Viège, a réduit à 70’000 le nombre de doses livrées aux cantons cette semaine, sur les… 350’000 prévues.

Le Temps (FR)

Le masque n’est plus obligatoire en Israël. Véritable champion de la vaccination, Israël a annoncé dimanche que le port du masque à l’extérieur n’était plus obligatoire. Le gouvernement a par ailleurs décidé de rouvrir toutes les écoles, face à la baisse drastique du nombre de cas Covid-19. Pour rappel, près de 54% de la population du pays a été vaccinée.

Arcinfo (FR)

Trois PLR en tête à Neuchâtel, déception chez les Verts. Le 1er tour de l’élection au Conseil d’Etat neuchâtelois a vu les trois ministres sortants arriver largement en tête, à savoir les PLR Alain Ribaux et Laurent Favre ainsi que le socialiste Laurent Kurth. Les deux dernières places en jeu sont pour l’heure occupées par Florence Nater (PS) et Crystel Graf (PLR), tandis que c’est la déception chez les Verts, dont le candidat Roby Tschopp n’arrive qu’en septième position.

RTS (FR)

Mia, enlevée il y a 5 jours, retrouvée saine et sauve en Suisse. Ouf de soulagement dans l’affaire de la disparition de Mia, enlevée en France il y a cinq jours. La fille de 8 ans a été retrouvée saine et sauve en Suisse, dans un quat de Sainte-Croix, dans le canton de Vaud. La mère a été arrêtée.

RTS (FR)

Des avocats s’attaquent aux géants du chocolat, dont Nestlé. Plusieurs géants du chocolat, dont les Suisses Nestlé et Barry Callebaut, vont devoir faire face à la justice américaine. Un groupe d’avocats, l’International Rights Advocates, a déposé deux plaintes au nom de ses six clients, des Maliens enlevés alors qu’ils étaient encore mineurs.

RTS (FR)

La Nasa volera sur Starship. Immense victoire pour Elon Musk. La Nasa a en effet choisi la société SpaceX et son vaisseau Starship pour envoyer ses prochains astronautes sur la Lune (où plus personne n’a marché depuis 1972). Ce contrat, portant sur 2,9 milliards de dollars, a été arraché au nez et à la barbe du Blue Origin, la société de Jeff Bezos.

Le Temps (FR)

Bien vu

Photo article

Photo: Mark Niedermann (DR)

Olafur Eliasson déverse son vert fluo à la Fondation Beyeler. Olafur Eliasson décroche les toiles de la Fondation Beyeler et installe, entre salles et jardin, un bassin naturel qui a la couleur des actions d’Extinction Rebellion, le vert fluo. «Life» sera dès ce dimanche 18 avril l’attraction du printemps à Bâle. Heidi.news a visité cette installation militante!

A lire sur Heidi.news (FR)

Le fait sportif du week-end

Photo article

Keystone / Peter Klaunzer

Un quatrième titre consécutif pour YB. Enfin, normalement… Les contraintes logistiques font que l’envoi de cette édition de Heidimanche, à 17h00 comme chaque semaine, a eu lieu avant la fin de la rencontre Young Boys - Lugano. Si les Bernois l’emportent, ils seront champions de Suisse de football pour la quatrième fois consécutive, la quinzième dans l’histoire du club. L’écart est tel sur les poursuivants - 22 points alors qu’il en reste 24 en jeu au moment où je vous écris - qu’YB sera sacré quoi qu’il arrive cette saison, ce dimanche ou plus tard. Une preuve non seulement de sa supériorité mais aussi de la médiocrité du reste de la meute, le deuxième et l’avant-dernier n’étant séparés que de neuf longueurs avant les matches du jour.

Le monde change aussi le week-end

Photo article

Semaine anniversaire. Notre site a été lancé le 2 mai 2019. Pour célébrer notre deuxième anniversaire, nous vous proposons des offres spéciales sur nos abonnements et nos bons cadeaux. Plus que quelques heures pour en profiter!

Voir les abonnements

Une raison de rêver

Photo article

AP / Keystone

Roger Federer n’est pas un mythe, il est humain. Il y a beaucoup à gagner à déconstruire le symbole RF. Non, Roger Federer n’est pas un mythe, il est humain. Profondément, même. Et c’est le constat de cette humanité somme toute banale que nous pouvons, toutes et tous, prendre comme point d’appui pour tenter de nous élever.

Peut-être est-ce cela la leçon principale à tirer du livre Agir et penser comme Roger Federer (L’Opportun), écrit par Mathieu Aeschmann. Le journaliste, ancien partenaire d’entraînement du Maître lorsque celui-ci n’était encore qu’un adolescent, y analyse finement et avec précision les ressorts constitutifs du champion et de l’homme (le mari, le père, le fils, l’ami ou l’entrepreneur), indissociables les uns des autres. En remontant le temps, à coups d’anecdotes et de dissection de la communication du Bâlois devenu star planétaire.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

L’actu clé de la semaine qui vient

Photo article

Keystone / Peter Klaunzer

Les réouvertures du 19 avril font grincer des dents en Suisse. La population de Suisse pourra regoûter, dès ce lundi 19 avril, à quelques plaisirs qui lui étaient refusés par les mesures de lutte contre Covid-19. Terrasses, cinémas, fitness, autant de lieux qui doivent permettre aux gens de retrouver des soupapes de décompression plus que bienvenues. Des réouvertures qui, toutefois, inquiètent (voire fâchent) certains scientifiques, dont ceux de la task force.

Pourquoi on en parle. La dernière critique émise est de poids, puisqu’elle émane de Martin Ackermann, le chef de la task force. Dans un entretien accordé à SRF, il assure que le Conseil fédéral a décidé des réouvertures sans avoir consulté au préalable les experts. «Nous n’avons pas pu prendre position» sur les assouplissements envisagés, déclare Martin Ackermann.

Pour ce dernier, les mesures en vigueur dès le 19 avril représentent un risque réel du point de vue épidémiologique, car «de nombreuses personnes en Suisse sont contagieuses». Avec le danger d’une épidémie repartant en flèche à la hausse, d’un système de santé trop sollicité et de nouvelles fermetures.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

A noter cette semaine

Lundi. Vaud et Genève inaugurent simultanément le fleuron de leur arsenal de vaccination, respectivement les centres de Beaulieu et Palexpo.

La visite de Palexpo sur Heidi.news (FR)

Mercredi. Lancement à Lausanne d’une initiative cantonale pour des transports publics gratuits.

Mercredi. Le président russe Vladimir Poutine se présentera devant la Douma, le parlement, pour y prononcer son discours sur l’état de la nation. Il y distillera sans doute plusieurs messages au monde, que tous les gouvernements ne manqueront pas d’analyser en détail.

Jeudi. La période l’exige, les plus grandes entreprises de Suisse commenteront leurs chiffres du premier trimestre 2021. Jeudi, ce sera par exemple le cas de Credit Suisse et Nestlé, alors que Roche y sera passé plus tôt dans la semaine, et que LafargeHolcim le fera vendredi.

L’exploration de Heidi.news sur la guerre du sable vaudois (FR)

Jeudi. Décollage de la capsule spatiale Crew-2 Dragon de SpaceX pour l’ISS, avec quatre astronautes à son bord, dont le Français Thomas Pesquet, désigné commandant de la station.

A lire sur Heidi.news (FR)

Samedi. Le Parti démocrate chrétien suisse a vécu et son «successeur», nouvellement appelé Le Centre, tiendra sa toute première assemblée des délégués. Avec, au programme, l’élection de son comité et de son président.

Dimanche. Grand-messe à Hollywood, sortez les costards, les robes et les paillettes: 93e cérémonie des Oscars!

Julien Pralong est journaliste et chef d’édition à Heidi.news. Pour lui écrire, c’est par ici.

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec l'édition du 11.04.2021

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse