Bonjour, c’est Bertrand à Lausanne, où je célèbre à ma façon, comme rédacteur en chef de cette newsletter spéciale, le 5e anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat.

Plutôt que de vous rappeler l’urgence environnementale, je m’intéresse aux solutions, car il y en a beaucoup!

Et comme le sujet me passionne, j’ai écrit davantage que ne peut en contenir ce Point du jour… Ci-dessous, les grands titres. Pour la version complète, c’est ici :-)

photo journaliste

Bertrand Piccard à Lausanne
12.12.2020

Les infos qui comptent pour moi

L’argument inacceptable de la votation sur les multinationales responsables. «La place économique suisse souffrirait de l’obligation pour ses entreprises de respecter à l’étranger les droits humains et les normes écologiques de base». C’est l’argument qui m’a glacé lors des débats sur l’initiative pour des multinationales responsables.

Des avions de combats contre un accord-cadre? D’un côté, nous sommes en pleine négociation avec l’UE, de l’autre deux constructeurs européens sont en lice pour nous vendre leurs avions. Ne serait-il pas plus efficace de réunir ses deux sujets afin d’avoir un levier dans ces négociations, plutôt que de répéter les erreurs du passé?

Diminuer le CO2 est rentable. Découpler croissance économique et émissions de carbone est le meilleur moyen pour rester compétitif dans la mondialisation. Et pour ce faire, il faut adopter des mesures environnementales ambitieuses. La Suisse a joué un rôle fondamental au 19e siècle en modernisant son infrastructure. Elle serait bien inspirée d’en faire de même en ce début de 21e siècle.

Je développe ces arguments dans le texte complet (FR)

Le média qui explique & explore le 21e siècle

Photo article

Suivez-nous sur les réseaux sociaux. Heidi.news, c’est aussi des actualités quotidiennes sur les réseaux sociaux. Retrouvez Heidi.news sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube et TikTok.

Suivre Heidi.news

Dans mon radar

Photo article

Bertrand Piccard, sa femme Michelle, André Borschberg et l’équipe de Solar Impulse prennent la pause avec François Hollande sur le perron de l’Elysée en avril 2017. (AP Photo/Christophe Ena)

La saine frustration de la COP21. J’étais invité à la COP21 par François Hollande et j’ai suivi toute la négociation. Le principal bénéfice de l’Accord de Paris a été de créer une incroyable frustration devant l’inaction et le manque d’ambition des États. Si bien que cela a réveillé la société civile, et que de nombreux acteurs privés et publics commencent à prendre des engagements ambitieux.

Mais il reste un problème: nous sommes encore coincés dans une manière de penser qui fait des changements climatiques un sujet intangible, affectant les générations futures et coûteux à résoudre. Alors que c’est précisément l’inverse! Surtout quand on pense à la pollution qui nous affecte directement. Cherchons donc là une opportunité qui pourrait rapporter gros à l’économie mondiale. Le challenge des 1000 solutions que j’ai lancé à la suite du tour du monde de Solar Impulse, cherche justement à prouver ceci.

Lire mon texte complet sur Heidi.news (FR)
Photo article

Ursula von der Leyen à Bruxelles, en décembre 2020. (John Thys, Pool via AP)

Une de mes raisons d’espérer

Le Green Deal de la Commission européenne. Je veux saluer ici le courage politique de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Envers et contre tous, elle a poussé son projet de Green Deal européen, qui pourrait être un tournant majeur de la lutte contre les changements climatiques. Mais aussi et surtout pour refaire du Vieux Continent une grande puissance économique moderne.

Lire la suite ici (FR)

Dans mon labo climatique

Photo article

Capture d’écran du film. DR

Un film suisse qui démonte les critiques contre les voitures électriques. Alors que des critiques invérifiables touchent les véhicules électriques, le film “A contre-sens” apporte un éclairage précis et documenté sur les puissants lobbies qui se cachent derrière ces attaques. Un film que je recommande fortement, afin de mieux comprendre les enjeux derrière le débat sur la mobilité propre.

Le trailer de «A contre-sens» (YouTube) (FR)

Solar Impulse continue sa mission écologique. La RTS vient de se réveiller et pensait faire un scoop en annonçant que l’avion solaire avait été vendu, alors que l’annonce a été faite en septembre 2019 et qu’Heidi.news s’en est fait l’écho en mars de cette année.

Voir mes explications à ce sujet dans l’article complet! (FR)

H-55 réussit son deuxième tour de financement. La start-up cofondée par mon compère de Solar Impulse, André Borschberg, développe un système de propulsion électrique pour les avions. Elle vient d’annoncer une levée de fonds de 20 millions de francs. Une belle réussite, dans la continuité de Solar Impulse…

La tribune d’André, en octobre (FR)

Pendant ce temps, sur Heidi.news

Photo article

A gauche, Charles von Graffenried a été la figure tutélaire de Pietro Supino. Dessin: Berto Martinez

Tamedia Papers, épisode 4: la revanche de Pietro Supino. Voilà le destin étonnant d’un éditeur qui était plutôt prédestiné à devenir un avocat d’affaires riche et discret. Il préside un empire industriel suisse et se pare du statut d’éditeur - le plus puissant du pays. Pour arriver là, il a dû se frayer un chemin au sein d’une famille qui l’a renié avant de le désigner garant de sa prospérité. Pour celui qui a été surnommé «smiling knife» (couteau souriant), l’échec n’est pas une option.

Heidi.news (Les Explorations) (FR)

Les vaccins à ARN risquent-il de modifier le génome? Des lecteurs fidèles s’inquiètent du risque que les vaccins qui reposent sur l’inoculation de matériel génétique ne modifient le génome et transmettent ces mutations à la descendance. Yvan Pandelé, journaliste scientifique au Flux santé, explique la mécanique de ces vaccins et peut les rassurer. Cette éventualité est si peu plausible qu’elle tient de la science-fiction.

Heidi.news (Flux Santé) (FR)

Sévérité des mesures: les cantons romands tirent leur épingle du jeu. Tous les cantons doivent fermer leurs établissements publics, les musées et bibliothèques, magasins et marchés, établissements de sport et de loisirs à 19 heures. Les Romands ont plus de chance mais il faut répondre à deux critères précis: le taux de reproduction effectif du virus (Re) doit se situer en-dessous de 1 durant au moins 7 jours consécutifs, et le nombre de nouvelles infections par 100’000 personnes doit être inférieur à la moyenne suisse au cours des 7 derniers jours.

Heidi.news (Flux Santé) (FR)

Pourquoi on attend davantage de la Suisse sur le climat? A peu de choses près, la dernière version des objectifs climatiques suisses présentée à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques est une redite des objectifs précédents, qui tient plus de la figure de style qu’à un véritable renforcement. L’objectif d’une réduction de 50% des émissions de CO2 d’ici 2030 est par exemple remplacé par une réduction «d’au moins» 50%.

Heidi.news (Flux Climat) (FR)

«L’accord de Paris, même s’il reste insuffisant, a redonné des ambitions climatiques». Un entretien avec Julia Steinberger, professeure à l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne (Unil). Spécialiste des enjeux sociétaux liés aux effets du dérèglement climatique, elle est co-auteure principale du 6e rapport d’évaluation du GIEC.

Heidi.news (Flux Climat) (FR)

La baisse des émissions de CO2 de 2020 n’a rien d’une victoire pour le climat. En 2020, les émissions de CO2 fossile ont diminué de 2,4 milliards de tonnes par rapport à 2019, selon le rapport annuel du Global Carbon Project. Une baisse due au confinement mais qui n’a rien de pérenne. Les émissions de CO2 fossiles, liées au pétrole, gaz et charbon, représentent toujours 34 milliards de tonnes sur l’année, auxquelles il faut encore ajouter 6 milliards de tonnes provenant des changements d’utilisation des sols, principalement la déforestation, selon le rapport. Ces 10 dernières années, la hausse moyenne est de l’ordre du demi-milliard de tonnes par an.

Heidi.news (Flux Climat) (FR)
Notre Calendrier de l'Avent 100% sans Amazon - jour 12
Le tour du monde dans un bazar genevois.

Le Covid-19 a peut-être entravé nos projets de voyage. Mais, dans une rue discrète à deux pas des Bastions à Genève, une boutique lumineuse vous invite à parcourir le monde à travers son bazar festif et coloré d’objets ethniques, linges de maison, petits mobiliers et bricoles d’artistes. Ouvert en 2012, Le Panapé de Caméla appartient à Catherine Ryser et Bérangère Villeval, deux femmes de goût et de rire, qui partagent l’amour des objets qui chatouillent la rétine. Elles étaient ébéniste, brocanteuse, habilleuse de sièges ou architecte d’intérieur. Les voilà boutiquières au rayon déco souriante.

Heidi.news (FR)

Bertrand Piccard, bio exprès. À la fois psychiatre et explorateur, Bertrand Piccard est entré dans l’histoire en réalisant deux premières aéronautiques: un tour du monde en ballon sans escale et un tour du monde en avion solaire. Pionnier dans sa démarche de considérer l’écologie sous l’angle de la rentabilité économique, il s’emploie, dès le début des années 2000, à promouvoir les énergies renouvelables et les technologies propres. Son défi aujourd’hui, comme président de la Fondation Solar Impulse, est de sélectionner 1000 solutions rentables pour protéger l’environnement et assurer une croissance propre.

Fondation Solar Impulse (EN)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram
b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Avenue du Bouchet 2
1209 Genève
Suisse