Bonjour, c’est Nicolas, à Berne, où se déroule cette semaine la Conférence des Ambassadeurs. Les enjeux du changement climatique ont largement occupé le terrain. Que peut faire la diplomatie suisse pour sauver la planète? Question passionnante.

Juste là, je suis dans le train pour Lausanne où s’ouvre le Forum Economique Romand consacré à l’écosystème du sport. Je vais y parler de la Suisse, du "nation branding" (mon job) et du sport (le job de Federer).

Et ce soir, serons avec mon équipe à l’ouverture de Numerik Games à Yverdon pour un show et une autre question passionnante: que peut faire la SwissTech pour sauver les couples? Tout un programme! Bonne lecture de ce "Point du jour" et belle journée à vous.

Nicolas Bideau, entre Berne et Lausanne,
le 29.08.2019


Dans mon radar

Les idées géniales des ingénieurs suisses. J’interviens donc ce matin au FOROM, qui se développe et a déménagé d’Yverdon au Swisstech Center de l’EPFL. Le thème cette année est celui du sport et du bien être, de leur impact sur l’économie. Parmi les entreprises présentes, ma préférée n’est pas dans le sport... c’est Green Motion, qui fabrique et gère des bornes de rechargement pour voitures électriques. J’aime l’énergie et la résilience du patron, François Randin, ces idées géniales d’ingénieurs suisses qui finissent par séduire la Chine!

Le Temps (FR )

Le show de Présence Suisse à Yverdon. J’ai adoré produire le spectacle «la volière de drones» sur les compétences suisses dans ce domaine, on a fait sensation à Las Vegas. Ce soir à Yverdon c’est un autre spectacle, un autre sujet, toujours avec des start-up: la #SwissTech au service du couple. Il y a le matelas Elite qui coupe le ronflement, un bracelet qui renseigne sur la fertilité, et même un décapsuleur connecté qui informe les vendeurs de boissons de votre consommation. Vous souriez? C’est le projet qui a cartonné à Las Vegas, Budweiser l’a acheté pour six pays, dont le Vietnam! Au delà de la soirée d'ouverture avec les VIP, c'est tout le festival qu'il ne faut pas rater: trois spectacles par jour, des performances, une super sélection de jeux vidéo, des ateliers et deux soirées musicales déjantées: la 4e édition est exceptionnelle!

24heures (FR )

Genève capitale de l'éthique de la numérisation. La NZZ révélait il y a une quinzaine de jours que Doris Leuthard était pressentie pour prendre la présidence d'un nouveau centre, à Genève, pour formuler des normes éthiques sur la collecte et l'utilisation des données personnelles, l'intelligence artificielle ou l'automatisation. Cela pourrait être annoncé le 2 septembre au Swiss Global Digital Summit, en présence de grands patrons ainsi que des représentants du monde universitaire, dont le président de l'Université de Genève, Yves Flückiger. J'attends cela avec impatience!

Heidi.news (FR )

Rappel des infos qui comptent

Deux cryptobanques suisses reçoivent une licence de la Finma. Deux entreprises suisses de cryptomonnaies, SEBA et Sygnum, ont reçu cette semaine une licence bancaire de la Finma. C'est une première mondiale et, pour moi, une très, très grosse nouvelle, qui fait suite à l'annonce en juin que Libra, la monnaie de Facebook, serait gérée depuis Genève. La réputation de notre place financière suisse a longtemps été associée à la thématique de l’argent sale. Avec la stratégie de l'argent propre et l'échange automatique de données, nous avons nettoyé cette image, cela a pris du temps. Mais il faut maintenant la remplacer par une autre. Pour moi, sans aucun doute, c'est la Fintech.

Swissinfo.ch (EN )

De l'argent suisse dans les mines controversées de Norvège? En début de semaine, des représentants du peuple Sami sont venus protester à Zurich contre Credit suisse. La banque aurait investi dans deux projets de mines de cuivre en Laponie norvégienne. Ils disent que cela menace l’élevage de rennes et qu'elles déverseront leurs résidus dans la mer. Je ne sais pas si c'est vrai, mais cela me semble essentiel de réguler ce type d'affaires. J’ai reçu mandat du Conseil fédéral de réfléchir à la manière de travailler avec les acteurs privés. Et vous savez que mon été a été enfumé par une multinationale (le sponsoring du stand suisse de l'Expo 2020 à Dubai par Philip Morris)... Nous aurons l'an prochain une votation sur les "multinationales responsables". Ce sont des enjeux absolument essentiels, dans un pays où presque chaque entreprise est multinationale.

Société pour les Peuples Menacés (FR )

Le parlement britannique suspendu, mais accord en Italie. Je suis de très près le Brexit, dont l'issue impactera la Suisse. La nouvelle de la semaine, c'est évidemment l'annonce de Boris Johnson de suspendre le Parlement du 11 septembre au 14 octobre, limitant les débats sur une sortie sans accord au 31 octobre. En Italie, un gouvernement est en vue après l'accord hier soir entre le Parti démocrate et le Mouvement 5 étoiles.

The Economist (EN )

Bien vu

(c) Valentin Flauraud, juin 2019

J'aime les drones, les photographes suisses, les artistes suisses et la présence suisse à l'étranger... Il y a donc tout ce que j'aime dans cette image! Elle est du Lausannois Valentin Flauraud, spécialiste de la photo par drone, qui suit le travail de l'artiste jurassien Saype. En l'occurrence, une fresque géante et éphémère sur le Champ-de-Mars à Paris, en juin, pour saluer les marins sauveteurs de l’association SOS Méditerranée lorsqu’ils portent secours aux migrants naufragés.


Ma raison d’espérer

La douce folie et le succès du PALP J'adore le PALP Festival. C'est une des rares équipe que je connaisse qui réconcilie tradition et modernité, dans un canton du Valais sensible à ces deux extrêmes. Ils proposent ainsi de repeupler les vallées alpines, et en particulier le village de Bruson, à 10 km de Verbier. Ils y ont organisé l’Exposition universelle du fromage à raclette (jusqu'au 29 septembre), avec des images dans tout le village, comme cette raclette au fer à repasser de Laurence Rasti. Ils ont longtemps été pris pour de doux dingues, mais avec des événements culturels de qualité et une démarche participative, les gens du PALP inspirent désormais respect et intérêt. Ne ratez pas ce week-end à La Chaux l'électroclette (raclette et musique électro) à 2000 mètres!

La Liberté (FR, Paywall )

Sur Heidi.news aujourd’hui

Dale Omori, avec l'autorisation du Cleveland Museum of Natural History

En Ethiopie, «Australopithecus anamensis» montre enfin son visage. Ce crâne a 3,8 millions d’années. Découvert en 2016 en Éthiopie, il constitue un objet exceptionnel: d’abord par son état presque complet, mais aussi parce qu’il montre le visage de la plus ancienne espèce d’australopithèque connue, pour laquelle la communauté scientifique ne disposait que de traces fragmentaires.

Heidi.news (Le Flux Sciences) (FR, Paywall )

On a découvert l'un des gènes impliqués dans le sommeil des petits dormeurs. Qu’elles sont agaçantes, ces personnes qui sont fraîches comme des gardons après seulement quatre heures de sommeil. Leur secret a été en partie percé grâce aux travaux de neurologues de l’Université de Californie. La mutation d’un récepteur à l’adrénaline peut conférer ce super pouvoir, d’après des travaux parus dans la revue Neuron.

Heidi.news (Le Flux Sciences) (FR, Paywall )

Et si nous étions tous faits pour courir l’ultratrail, comme les Tarahumaras? 9e épisode de notre Exploration. Les traileurs ont commencé à débarquer à Chamonix. C'est la méga semaine qui va culminer avec le mythique UTMB. L'occasion de se poser cette question: sommes-nous «nés pour courir»? Un journaliste américain l’a affirmé avec panache dans son best-seller où l’on fait la connaissance d’un peuple mexicain qui peut courir des centaines de kilomètres avec des sandales.

Heidi.news (La montagne en courant) (FR, Paywall )

Ça pourrait vous étonner

Un drone à deux hélices à l'EPFL. Voilà bien une qualité suisse: on n'invente pas le drone, mais on les perfectionne comme personne! Flybotix, une start-up de l’EPFL, a mis au point un des premiers petits drones au monde qui n'a que deux hélices. Cela permet de doubler son temps de vol.

EPFL News (FR )

Des montagnards excédés par les traileurs. Voilà un article qui me touche personnellement. Je fais beaucoup de montagne, notamment du ski de randonnée. Un jour, je suis tombé sur un embouteillage pour accéder à l'Aiguille blanche. Je me suis dit qu'on violait quelque chose, qu'il était faux d'organiser une telle foule dans la montagne, qu'il y avait quelque chose de sacré là-haut. Pour beaucoup, la montagne est devenue une annexe de leur salle de fitness du coin de la rue. Ce que je dis est peut-être élitiste, mais j'aime le débat, et celui-ci en est un excellent!

M le magazine du Monde (FR, Paywall )

Si vous avez encore le temps

Quand l'information devient une arme de guerre. J'ai adhéré à chaque mot de cette tribune publiée l'autre jour dans The Guardian. Oui, il n'y a pas que les Etats connus pour leur propagande, comme la Corée du Nord, qui manipulent l'information. Et personne n'arrêtera ces campagnes. En Afrique, par exemple, une rumeur a été sciemment répandue qu'il y a en Suisse une initiative populaire pour interdire les mariages mixes... La question, c'est comment répondre. Cela fait quatre ans que j'essaie de dire au sein du DFAE que nous pourrions avoir une communication proactive sur les réseaux sociaux, en laissant notamment les diplomates utiliser la première personne sur Twitter ou Facebook. Cela ne passe pas. Alors j'ai invité la responsable des médias sociaux du Foreign Office britannique. Chez eux, les diplomates sont libres de s'exprimer. Il n'y a qu'une seule règle: don't be stupid. Cela a fait du bruit, à Berne!

The Guardian (EN )

Nicolas Bideau (à gauche) avec Vladimir Poutine à Sotchi en février 2014. Laurent Gillieron / KEYSTONE

Nicolas Bideau, bio express. Directeur depuis 2011 de Présence Suisse, organe fédéral chargé de la promotion de la Suisse à l'étranger, Nicolas Bideau, 50 ans, a rang d’ambassadeur. Fils de l’acteur Jean-Luc Bideau, il fait ses études à Lausanne, Paris, Bruxelles et Pékin. Il commence par travailler en Chine comme consultant pour des entreprises, puis entre au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) comme collaborateur diplomatique à Berne ainsi qu’à l’Ambassade de Suisse à New Delhi. En 2003, il est nommé collaborateur personnel (“sherpa”, aime-t-il à dire) de Pascal Couchepin pour son année présidentielle. L’année suivante, il prend la direction de la politique culturelle du DFAE, avant d’être appelé pour cinq ans à la tête de la Section Cinéma au Département fédéral de l’intérieur.


Vous avez aimé? Partagez:

Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de mercredi

Bonne journée!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse