Je partage | Je m'inscris

Bonjour, c’est Alessandro à Berne, où cette drôle d’année s’est terminée sous une fine couche de neige. Si les 12 derniers mois ont été très difficiles pour nous tous, ils ont tout de même été une véritable aubaine pour le photographe de l’agence Keystone-ATS que je suis.

Cette agence et ses archives, gardiennes de plus d’un siècle d’histoire de Suisse, de notre histoire, doit se battre pour continuer d’assurer sa mission, dans un contexte économique tendu pour le secteur des médias. En m’invitant, c’est à l’ensemble du photojournalisme que Heidi.news a voulu rendre hommage.

photo journaliste

Alessandro della Valle, Berne

02.01.2020

Dans mon radar: une année pas comme les autres

Photo article

Gianni Infantino et Ivanka Trump s’embrassent lors du WEF le 22 janvier à Davos | Keystone-ATS / Alessandro della Valle

Pour une fois, ce n’est pas le calendrier habituel des événements (conférences de presse, meetings d’athlétisme, championnats du monde divers, etc.) qui a dicté nos journées. C’est le virus qui nous a poussé à renouer avec la base la plus noble de notre métier: photographier la vie, observer l’humain dans son quotidien chamboulé. Comment font les artisans confinés, les acteurs sans scène, les candidats sans campagne, les libraires aux magasins fermés, les sportifs sans entraînement? Le match de football le plus ordinaire – pour autant qu’il ait eu lieu – nous a offert des situations inédites: stade vide, prise de fièvre. Tout avait pourtant débuté avec un WEF classique, lors duquel personne ne voyait rien venir et où les puissants de ce monde se faisaient encore des politesses.
Avant que tout bascule…

Mon année en images

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

15 janvier. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga se prépare pour la traditionnelle réception du corps diplomatique, dite réception du Nouvel-An. Un événement qui n’aura pas lieu en 2021 à cause de la pandémie.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

20 janvier. Simonetta Sommaruga rencontre la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen en marge du World Economic Forum. Une image qui symbolise la discussion épique autour de l’accord-cadre avec l’EU.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

2 mars. Et soudain le masque fait son apparition. La conseillère nationale Madgalena Martullo-Blocher, pendant la session de printemps, échange avec la présidente du Conseil National, Isabelle Moret, sur le droit de porter un masque dans l’hémicycle. Une scène qui a beaucoup fait parler en Suisse. Peu après, la session sera interrompue à cause de la pandémie.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

13 mars. Daniel Koch s’adresse aux Suissesses et aux Suisses, au côté du Conseil fédéral, lors de dizaines de conférences de presse. Le Monsieur Coronavirus du pays sera omniprésent jusqu’à sa retraite.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

7 avril. A Köniz, un ancien joueur de unihockey, Jonas Schäfer, offre un cours de gym aux habitants de son immeuble pendant le confinement. Avec la distance requise.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

20 avril. Alain Berset, en tant que ministre de la Santé, est le principal manager de cette crise. Le Fribourgeois parcourt le pays pour surveiller la situation, à bord d’un Super Puma de l’armée suisse qui vole vers les Grisons.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

22 avril La popularité d’Alain Berset culmine lorsqu’une phrase qu’il prononce en conférence de presse se retrouve sur un t-shirt qui s’est arraché (en ligne, les magasins étant fermé).

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

23 avril. Les sportifs d’élite, privés de leurs équipes, s’entraînent seuls ou, comme ici Grégory Karlen (FC Thoune), avec son chien Prince qui se prête volontiers à l’exercice.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

16 juin. La star valaisanne de la NHL, Nico Hischier, profite de l’arrêt du championnat nord-américain pour faire son école de recrue.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

31 juillet. Quand finalement les Young Boys sont sacrés champions de Suisse de football, à Sion, leur entraîneur Gerardo Seoane fête la victoire avec un cigare, devant le secteur des fans de YB, vide pour cause de pandémie. Scène surréaliste.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

18 septembre. Le sourire de la présidente de la Confédération, nous ne le verrons plus beaucoup. Ici, au domaine du Conseil fédéral du Lohn, Simonetta Sommaruga passe en revue la garde d’honneur de l’armée suisse avec son invité, le chancellier autrichien Sebastian Kurz.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

30 octobre. Après un exil de quelques semaines dans les halles de Bernexpo en juin, voici la nouvelle réalité du Parlement suisse, dès septembre. Avec des places de travail entourées par des parois de plexiglas.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

29 novembre. Et, très vite, des critiques, des sceptiques, des adeptes des théories du complot. Ici un candidat au Parlement de la ville de Berne qui refuse de porter un masque et provoque l’intervention sur place des policiers, le jour des élections communales.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

1er décembre. Les moments de joie sont peu nombreux, courts et toujours sujets à polémique. Comme ici, quand des parlementaires chantent pour le conseiller fédéral Ueli Maurer, le jour de ses 70 ans.

Accédez à tous nos articles et enquêtes. Abonnez-vous

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Les Flux de Heidi.news Heidi.news, c’est des newsletters, mais également des articles de fond et des actualités. Retrouvez nos Flux Santé, Sciences, Climat, Économie, Innovation, Culture et Éducation.

Lire les articles

Des raisons d’espérer

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

La religion peut-elle aider à traverser la crise? Le 30 mai, première messe après le confinement dans l’église catholique de la Trinité à Berne, avec les distances de rigueur.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

Des professionnels soumis à rude épreuve. Les soignantes et soignants de Suisse travaillent d’arrache-pied pour contenir la maladie. Comme ici l’équipe d’infirmières et de médecins du jour de l’Hôpital de Fribourg, le 26 novembre.

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

La lumière, quand même. En fin d’année, les villes n’ont pas voulu renoncer à la magie des fêtes. Le décor est en place, tout est prêt pour que les gens remarchent enfin sur le tapis rouge… Normalement passage le plus animé de la vieille ville de Sion, la rue de Conthey est presque vide, en ce début de soirée du 28 décembre.

Le labo photo

Le photojournalisme n’a jamais été un oreiller de paresse. Nous sommes depuis toujours remis en question et même régulièrement donnés pour morts. La télévision, le numérique, la vidéo, les smartphones, tout devait avoir raison de notre profession. Mais nous sommes toujours là!

Aujourd’hui, c’est le choix de certains grands éditeurs de brader le professionnalisme des photographes qui nous menace. Mais nous sommes convaincus d’avoir notre place à défendre.

Grâce à l’internet, la photo documentaire bénéficie de plus de vitrines que jamais et jouit d’une popularité énorme. La déontologie du photojournaliste d’agence nous oblige à la recherche de la vérité: l’origine de la photo est transparente et traçable, la photo en elle-même n’est pas trafiquée ni retouchée d’aucune façon.

La crise actuelle a accentué le besoin du public d’obtenir des informations vérifiées, et c’est vrai pour la photographie également. L’image de doit pas simplement être bien composée d’un point de vue esthétique, mais elle doit montrer la réalité la plus objective possible. Qualité et éthique sont deux valeurs plus pertinentes que jamais.

Ça pourrait vous étonner

Photo article

Keystone-ATS / Alessandro della Valle

Sans vouloir être cynique, photographier un match à huis clos confère quelques avantages. Pas besoin d’arriver des heures avant le match par crainte des bouchons et du parking comble, pas besoin de mettre des boules quies pour éviter le trauma auditif à cause des pétards des ultras, pas besoin de protéger l’équipement photo des bières volantes… Ici, un des premiers matchs à huis clos entre le HC Bienne et les ZSC Lions, le 28 février.

Si vous avez encore le temps

Photo article

Berne, le 22 juin | Keystone-ATS / Alessandro della Valle

Chacun des photographes de Keystone-ATS a vécu cette année folle avec son appareil à la main, des fois sans savoir s’il devait déclencher ou plutôt rester bouche bée face au spectacle qui s’offrait lui. Voici leurs photos de l’année, avec leurs commentaires.

Photo article

Simonetta Sommaruga et Alain Berset croisent des enfants sur le chemin d’une conférence de presse à Berne le 12 août | Keystone-ATS / Peter Schneider

Peter Schneider: Cette image invite à un brin de sérénité et de joie de vivre dans une période compliquée.

Photo article

Vers Elm, le 11 septembre | Keystone-ATS / Gian Ehrenzeller

Gian Ehrenzeller: J’ai réalisé cette image lors d’une course de trail avec ma copine sur le col de Panixer, entre les alpes glaronaises et grisonnes. Photographier le lever du jour, sujet qui n’avait rien à voir avec le coronavirus, m’avait fait du bien. Et j’espère qu’elle pourra avoir cet effet également sur d’autres personnes qui la verront.

Photo article

Leysin le 19 janvier | Keystone-ATS / Jean-Christophe Bott

Jean-Christophe Bott: A l’occasion des Jeux olympiques de la Jeunesse Lausanne-2020, je devais couvrir une compétition de ski freestyle à Leysin. Malheureusement pour les jeunes athlètes, il y avait beaucoup trop de vent pour lancer la compétition. Nous, les photographes, attendions des informations sur la suite de la journée dans la salle de presse. C’est à ce moment-là que je suis sorti afin d’illustrer le fort vent et que j’ai trouvé ce skieur, tout seul dans la tempête.

Photo article

8 avril aux soins intensifs à Rennaz | Keystone-ATS / Laurent Gilliéron

Laurent Gilliéron: J’ai choisi cette photographie montrant les soins intensifs de l’Hôpital Riviera-Chablais comme mon image de l’année. Elle résume visuellement et symboliquement plusieurs points qui m’ont largement occupé durant cette année. Premièrement, les reflets et la vitre qui nous séparent du patient et des soignants illustrent la difficulté, pour nous, d’entrer dans les hôpitaux afin d’effectuer des reportages témoignant de la situation. Deuxièmement, la possibilité de voir le patient sans qu’on puisse le reconnaître pour respecter notre éthique et le droit à l’image des personnes a été au centre de notre travail et une préoccupation de tous les instants lors des prises de vue en milieu hospitalier. Et, enfin, la présence du personnel soignant et de leur équipement permet de rendre hommage au monde médical mis à rude épreuve cette année.

Photo article

Gymnase de Kirchenfeld, 10 août | Keystone-ATS / Anthony Anex

Anthony Anex: Cette image fut prise lors d’un reportage sur l’ouverture du Gymnase Kirchenfeld et le retour des élèves en classes, après les vacances d’été. La grande carte de la Suisse dans une cage d’escalier a tout de suite attiré mon attention car elle représente pour moi le fédéralisme.

Photo article

Säntis, le 31 juillet | Keystone-ATS / Alexandra Wey

Alexandra Wey: Il faisait beau et chaud quand je me trouvais au Säntis pour photographier le drapeau géant la veille de la fête nationale. Je montais un peu plus pour chercher des sujets quand j’ai aperçu ces gens qui grimpaient sur le rocher tel des fourmis.

Photo article

L’A1 à Zurich, le 31 mars | Keystone-ATS / Christian Beutler

Christian Beutler: L’autoroute A1 un mardi à 15h23, donc un jour ouvrable, juste avant la fermeture des bureaux. Le vide et le silence m’avaient beaucoup impressionné.

Photo article

Berne, le 19 août | Keystone-ATS / Peter Klaunzer

Peter Klaunzer: Même l’épidémiologiste n’est touché qu’avec des gants. Cette situation visuellement bizarre a eu lieu en marge d’un séminaire d’experts de la santé.

Photo article

Genève, le 18 mars | Keystone-ATS / Martial Trezzini

Martial Trezzini: Ceci est ma toute première image de masques de protection symbolisant la 1re vague du Covid. L’image révèle la problématique des plus démunis: les gens de la rue. Plus de possibilité pour eux de manger un vrai repas, assis et au chaud, ils doivent prendre leur casse-croûte avec eux et repartir manger dans la rue. Cela fait maintenant écho à toutes ces personnes qui, ayant perdu leur source de revenu à cause de la pandémie et du confinement, ont été amenées à faire des longues files et des heures d’attente devant les Vernets pour recevoir un sac de nourriture. La pauvreté remonte à la surface avec le Covid.

Photo article

Genève, le 24 mars | Keystone-ATS / Salvatore di Nolfi

Salvatore di Nolfi: Durant cette pandémie, nous les gens d’image avons utilisé un nouvel outil de travail indispensable pour réaliser nos reportages. Il s’agit du masque facial, comme sur cette image où une camerawoman masquée filme une conférence de presse du conseiller fédéral Alain Berset, au HUG, après sa visite aux urgences.

Photo article

Lucerne, 24 février | Keystone-ATS / Urs Flüeler

Urs Flüeler: Le carnaval de Lucerne, juste avant la crise, avec des milliers de gens amassés. Une image qui nous paraît aujourd’hui irréelle.

Photo article

Bâle, le 28 février | Keystone-ATS / Georgios Kefalas

Georgios Kefalas: Le carnaval de Bâle a été annulé pour la première fois en 100 ans. Pour moi, c’était le premier aperçu de ce qui allait devenir la pandémie.

Photo article

Zurich, le 24 mai | Keystone-ATS / Ennio Leanza

Ennio Leanza: Les restaurants, bars et clubs sont fermés… lock-down. Les tickets de concerts bons à jeter, plus de musique en direct… C’était génial d’être devant la scène au Moods, de déclencher l’appareil et d’écouter la musique. Malheureusement, j’étais le seul spectateur, les images et le son sont diffusés en streaming. De se retrouver devant la scène, une bière à la main avec les amis, me manque quand-même beaucoup.

Photo article

Zurich, le 27 novembre | Keystone-ATS / Gaëtan Bally

Gaëtan Bally: La photo de la jeune femme avec son masque sur la Bahnhofstrasse montre la normalité dans la pandémie, l’humain s’est adapté, la consommation continue malgré la situation tendue. Sans le masque l’image pourrait dater de n’importe quelle année.

Bio express. Alessandro a grandi à Berne et a appris le métier de photographe à l’International Center of Photography à New York à la fin des années 1980. Après six ans au quotidien bernois Bund, il intègre Keystone en 1997 et est depuis 2000 le responsable des photographes de l’agence, devenue en 2018 Keystone-ATS après sa fusion avec l’Agence télégraphique suisse. Une brève période comme rédacteur en chef lui a appris que le travail de bureau n’est pas sa tasse de thé.

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec l'édition du 01.01.2021

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse