Bonjour, c’est Paul à Genève où j'atterris (en train) pour devenir rédacteur en chef de Heidi.news après avoir lancé et dirigé Le HuffPost en France ces huit dernières années.

Entre ces deux jobs, j’ai pris des vacances aux États-Unis. J’y ai vécu un choc climatique qui prolonge le débat que vous avez eu ici. Cette semaine, on se penche aussi sur les douleurs physiques des coureurs de trail et sur un intestin 3D qui évalue l’impact des nanoplastiques sur notre santé.

Paul Ackermann, Genève,
le 24.08.2019


Le choc d’un Européen post-Greta chez Donald

Le pick-up Ford F-150 est depuis plusieurs années le véhicule le plus vendu aux Etats-Unis, toutes catégories confondues. Crédit : Ford

Je retourne régulièrement sur la côte Est, mes grands-parents haïtiens ayant immigré à Washington dans les années 60 avec leur ribambelle d’enfants. Cet été, pourtant, le choc culturel a été plus grand que d’habitude, peut-être renforcé par la lecture sur place des deux derniers billets de mon collègue Serge Michel dans cette newsletter du samedi, sur les efforts individuels dans la lutte contre le réchauffement.

Laissez-moi vous raconter le vertige que j’ai ressenti en voyant comment les Américains (dès qu’on sort de Georgetown ou de Brooklyn) ont l’air de passer complètement à côté de ces questions.

Car l’omniprésence de la (grosse) voiture et l’avalanche de déchets que l’ingénu européen observe aux USA pose une question difficile: comment emporter ces indécrottables Américains avec nous dans les changements nécessaires de comportement?

Sans réponse, nous allons droit dans le mur, tous emportés par les «on ne m’enlèvera pas mon truck et mon essence bon marché», par l’attachement illimité des Américains à la notion de liberté que Donald Trump illustre à sa manière en sortant des accords de Paris, étrillant la “bienpensance élitiste” des mesures européennes.

La première chose qui choque, là-bas, c’est la quantité et surtout la taille des pick-up et autres grosses cylindrées sur les routes à dix voies et les parkings géants. La voiture est partout, les transports publics nulle part.

Ce sont d’ailleurs ces monstres, la Ford F-150, la Ram Pickup ou la Chevrolet Silverado (l'indétrônable top 3 des ventes américaines de voitures, toutes catégories confondues) qui sauvent les constructeurs. Les résultats de General Motors, publiés il y a quelques semaines, le montrent bien. Résultat: une voiture neuve aux USA consomme en moyenne 50% plus de carburant qu’une voiture neuve en Suisse, selon les calculs de «Techniques de l'Ingénieur».

La Jeep Cherokee que nous avons louée, un véhicule perçu ici comme gros et polluant, fait partie là-bas des petites urbaines. L’employée de l’agence était d’ailleurs très étonnée qu’avec deux enfants, nous pensions nous en sortir avec ce «mid size SUV». Elle nous voyait plutôt dans un gros Ford Expedition.

Côté plastique, c’est pire encore. Chez Target (la Migros du coin), la caissière fait tourner compulsivement le tourniquet à sacs gratuits. Deux, maximum trois objets par sac, qu’on double si les produits sont lourds. Et si vous apportez votre propre sac réutilisable, on vous regardera avec stupeur et commisération.

Grosses voitures, déchets à gogo: vous allez me dire que je découvre la lune américaine. Or ce n’est pas cette longue tradition de pollution qui est nouvelle, c’est mon regard d’Européen post-Greta. Ce qui faisait partie du folklore américain finalement pas si différent du nôtre est devenu pour moi (qui ne suis pourtant pas un écolo très actif) un comportement aussi incongru que celui de fumer dans un train.

Bref, ce que dit mon étonnement d’ingénu, c’est la mesure de ce qui a déjà changé dans notre comportement à nous, les Européens.

P.S. Pour positiver et passer un bon week end, on peut rappeler que les CFF n’ont supprimé les wagons fumeurs qu’en 2005. Les renversements complets de perception peuvent aller très vite, à l’échelle de l’Histoire!


Sur Heidi.news

David Carlier

Comment le trail m’a appris à gérer mes douleurs. Huitième épisode de notre feuilleton «La montagne en courant». Le trail a la réputation de faire mal, surtout quand on dépasse la dose prescrite. Vrai? Faux? Notre explorateur s’est fait cobaye dans les mains de deux kinés, dont un philosophe.

Heidi.news (Explorations) (FR, Paywall )

Un intestin 3D évalue l’impact des nanoplastiques sur la santé. Fabrice Delaye, un des meilleurs spécialistes suisses de l’innovation, rejoint Heidi.news en même temps que moi. Cette semaine, il nous décrit l’intestin 3D des chercheurs de l’Adolphe Merkle Institute à Fribourg. Le but est de savoir si les particules de nano- et micro-plastiques parviennent à franchir notre barrière gastro-intestinale. Autrement dit si elles finissent dans notre sang. Un rapport avait conclu qu’un individu ingère le poids d’une carte de crédit chaque semaine. L'OMS, de son côté, a livré des conclusions rassurantes sur leur présence dans l'eau potable.

Heidi.news (Flux Science) (FR, Paywall )

L’envie de Trump d’acheter le Groenland n'est pas une lubie. L’analyse détaillée de Mikaa Mered, professeur de géopolitique des deux pôles à l’Institut libre d’étude des relations internationales à Paris.

Heidi.news (Flux Science) (FR, Paywall )

Pourquoi le cerveau trinque quand le foie va mal. Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs romands publie des résultats inédits sur l’encéphalopathie hépatique. Ils établissent les liens entre les dysfonctionnements précoces du foie et les atteintes cérébrales.

Heidi.news (Flux Science) (FR, Paywall )

La géolocalisation d’urgence aurait pu sauver un randonneur. Elle avance en Europe et traîne en Suisse. Simon Gautier est mort en Italie alors qu'il avait appelé les secours, qui ont mis dix jours à le retrouver. La technologie de géolocalisation automatique d’urgence AML est active dans une dizaine de pays et sera obligatoire dans l’UE en 2020. Et en Suisse? Les autorités ne semblent pas pressées.

Heidi.news (Flux Science) (FR, Paywall )

De bonnes lectures pour le week-end

Boris, Jo, Rachel et les autres... L’incroyable famille Johnson. Dans la famille Johnson, il y a Boris, le premier ministre britannique, partisan du Brexit. Mais aussi trois frères et une sœur… opposés à la sortie de l’UE.

Le Monde (FR, Paywall)

Golden age superheroes were shaped by the rise of fascism. Art Spiegelman, l'auteur de «Maus», la célèbre bande dessinée sur la Shoah, raconte comment les premiers super-héros ont été inventés par de jeunes créateurs juifs à la recherche de sauveurs quasi divins face à la Grande Dépression et la Seconde guerre mondiale. Il termine ce texte en comparant le super-vilain Red Skull à Donald Trump rebaptisé Orange Skull pour l'occasion. Spiegelman assure que cette chute lui a valu une censure de la part de Marvel, dont le patron est proche du président américain. Ce qui devait être la préface d'un livre sur l'âge d'or des super-héros est donc devenu cette tribune dans le «Guardian».

The Guardian (EN)

How to treat people in able bodies feeling as if they were meant to have disabilities. Ils sont nés dans des corps complètement valides qu'ils vivent comme une prison, eux dont l'identité profonde serait celle d'une personne handicapée. Comment traiter ces patients qui préféreraient être aveugles, sourds ou unijambistes. Certains malades vont jusqu’à l'automutilation, certains médecin sont allés jusqu’à l'amputation.

JSTOR (EN)

Les délires d'une communauté obsédée par le bus du film «Into the Wild». Quel est le lien entre le «Magic Bus» et les camps de concentration? Se passionner pour le destin d’une randonneuse noyée dans une rivière de l’Alaska mène cette journaliste à découvrir la différence mortelle entre une patate sauvage et le safoin de McKenzie.

Rue 89 (FR)

Pourquoi on voit si peu de couples où l'homme est plus petit que la femme? Voyage dans une convention sociale: celle de l'écart de taille entre l'homme et la femme «ni trop faible ni trop fort». On y apprend que les hommes de petite taille et les femmes de grande taille préfèrent une plus petite différence dans le couple que les hommes de grande taille et les femmes de petite taille.

Slate.fr (FR)

Vous avez aimé? Partagez:

Séance de rattrapage avec:

le Point du jour de vendredi

Bon week-end!

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse