Je partage | Je m'inscris

Bonjour, c’est Annick pour votre nouvelle édition du Point fort.

Les CoronaLeaks agitent la Suisse depuis samedi et les révélations de la Schweiz am Wochenende. CoronaLeaks? C’est l’affaire des fuites durant la crise Covid entre le chef de presse d’Alain Berset et le patron de Ringier, Marc Walder.

Quel rôle a joué l’éditeur? A-t-il transmis les informations confidentielles reçues avant tout le monde au Blick, principal journal du groupe? Ringier dément. Alors quels bénéfices Marc Walder a-t-il retiré de ces fuites organisées?

photo journaliste

Annick Chevillot, Tokyo

19.01.2023

Avant d'entrer dans le vif

🏭 Pollution aux dioxines à Lausanne. Les mesures sanitaires sont étendues et une étude d’Unisanté lancée pour mesurer l’exposition des habitants.

⚡ Albert Rösti esquisse un retour du nucléaire en Suisse. Ce n’est pas pour tout de suite, mais le conseiller fédéral semble déjà en train de préparer son auditoire.

🐝 Premier vaccin au monde pour les abeilles. On en parle avec le responsable du Centre de recherche apicole, près de Berne.

🏴‍☠️ Données privées sur le web: le Parti pirate dépose son référendum. Objectif de la manœuvre: empêcher les grandes plateformes de traquer les mineurs.

Retrouvez Heidi.news sur WhatsApp

Qui est Marc Walder, l’homme au cœur des CoronaLeaks?

Photo article

Keystone / Gaetan Bally

🌐Lire en ligne🌐

⚖️L’affaire.
La Schweiz am Wochenende a révélé samedi de nombreux détails de l’enquête pénale menée contre Peter Lauener, l’ancien responsable média d’Alain Berset. Ce dernier aurait transmis à de nombreuses reprises des informations confidentielles sur la gestion de la crise Covid à Marc Walder, CEO de Ringier, qui édite notamment le Blick.

Le journal alémanique rapporte les contacts étroits entretenus par les deux hommes, établis lors de l’enquête menée par le procureur extraordinaire Peter Marti. La connivence entre Peter Lauener et Marc Walder ne fait pas de doute.

💢 Cependant.
Ringier dément que Marc Walder a utilisé ces fuites orchestrées pour alimenter le Blick en informations exclusives.
Alain Berset, conseiller fédéral à la tête du Département fédéral de l’intérieur (DFI), refuse de s’exprimer sur le contenu des fuites illégales ayant révélé les échanges de son chef de la communication.
Peter Lauener préfère ne pas s’exprimer et l’aurait déclaré, selon la Schweiz am Wochenende, à 204 reprises au procureur l’ayant interrogé.

Qui est Marc Walder? C’est le patron de Ringier, un des plus grands éditeurs suisses. En poste depuis 2012, il aime à se considérer comme «le huitième conseiller fédéral». Homme de pouvoir, il se place là où ça se passe. C’est aussi:
un ancien joueur de tennis professionnel, classé à l’ATP, et père de deux filles
un journaliste sportif, qui avait mené une campagne médiatique bruyante contre Patty Schnyder.
un «influent»: il réseaute comme personne et beaucoup le considèrent comme un «faiseur de deal» à qui rien ne résiste. Il l’a démontré durant la crise Covid, en orchestrant une campagne médiatique d’ampleur en mars 2020 pour que les gens restent chez eux
il a eu très peur du Covid, continue à se tester et a perdu des amis à cause de la pandémie.

Les enjeux. Les CoronaLeaks sont une affaire à tiroir qui touche tout autant la politique, la justice et la finance que les médias et leur crédibilité.
Justice: Peter Marti enquête sur les fuites du DFI et a auditionné Peter lauener dans le cadre d’une procédure pénale pour des soupçons de «violation du secret de fonction».
Les médias: «Blick» a eu accès à de nombreuses fuites, parfois très détaillées, sur les décisions qu’allait prendre le Conseil fédéral dans le cadre de la crise Covid. Les CoronaLeaks éclaboussent toute la presse et entachent l’indépendance des médias.
La politique: Alain Berset savait-il que son chef de communication transférait des informations sensibles à un patron de presse avant les séances du Conseil fédéral? Dans les documents révélés samedi dernier, il semble indiquer qu’il ne savait pas. Qui alors dirigeait les fuites?
La finance: Un des échanges confidentiels révélés concerne l’achat de vaccins Covid-19. Marc Walder a su que la Confédération s’apprêtait à signer un contrat avec BioNTech avant que l’annonce ne soit officielle. Initié, a-t-il acheté des actions de cette entreprise? Aucun élément ne permet de l’affirmer, mais à la suite des révélations, la Finma (le gendarme des marchés financiers) enquête en vue d’obtenir de «nouvelles clarifications» sur le sujet.

Heidi.news (FR)

Bien vu

Photo article

Keystone / Peter Klaunzer

En des temps plus calmes. Andreas Meyer, PDG des CFF (à gauche), le conseiller fédéral Alain Berset (au milieu) et Marc Walder, PDG de Ringier (à droite), le 25 octobre 2018, à l’occasion de l’ouverture des Swiss Digital Day 2022, à Zurich. Longuement entendu par la justice, Alain Berset nie avoir été au courant des fuites organisées par son responsable de communication, tout en reconnaissant qu’il entretient de bonnes relations avec le patron de presse Marc Walder.

SwissInfo (FR)

On en avait parlé

Entendu par la justice, Alain Berset à nouveau dans la tourmente. Où l’on revient sur les soubassements de l’affaire des CoronaLeaks dévoilée ce week-end par la Schweiz am Wochenende.

Heidi.news (FR)

Tamedia Papers Retrouvez notre exploration sur l’autre géant de la presse alémanique: Tamedia, et son puissant patron Pietro Supino. Une histoire de famille, d’argent, de pouvoir et de médias.

Heidi.news (FR)

Il est temps de raconter le monde

Photo article

📲 Suivez-nous sur WhatsApp! Ne manquez plus une histoire importante! Soyez parmi les premiers à être informés des dernières enquêtes, des événements marquants et des sujets incontournables qui façonnent le monde, où que vous soyez. A vous de décider le meilleur moment pour les lire.

C’est gratuit, sans création de compte et géré par nos journalistes. Pour tout savoir sur le fonctionnement, consultez la page explicative sur notre site.

Pour vous inscrire directement, c'est par ici!

Bonnes lectures

🎩 Alain Berset, un président atteint dans sa crédibilité. Pour Alain Berset à ce stade, l’affaire est moins judiciaire que politique. Le Temps fait la tournée des appels à la démission et des soutiens du bout des lèvres.

Le Temps (accès payant) (FR)

✍️ Berset, Lauener, Walder – et une «production industrielle d’indiscrétions»: comment en est-on arrivé là? Où la NZZ, frappée par les répercussions possibles de l’affaire en matière d’image pour la presse, se penche sur la proximité entre médias et politiques.

NZZ (accès payant) (DE)

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram
b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Avenue du Bouchet 2
1209 Genève
Suisse