Je partage | Je m'inscris

Bonjour, c’est Florent pour votre Point fort dédié aux sciences et au climat. Ce soir, nous discutons avec la climatologue Valérie Masson-Delmotte du prochain rapport du Giec. Nous verrons également comment nos émotions face au changement climatique peuvent nous inciter à l’action.

Enfin, en cette journée internationale des droits des femmes, nous évoquerons le sexisme inhérent dans les algorithmes.

photo journaliste

Florent Hiard, Lausanne

08.03.2021

«Ce cycle est vraiment différent des précédents»

Photo article

MSH / Paris-Saclay

Le sixième rapport du Giec sera voté et dévoilé à l’été 2021. La taléoclimatologue française Valérie Masson-Delmotte, directrice de recherche au CEA et co-présidente du Groupe 1 (bases scientifiques) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), explique à Heidi.news comme le Giec s’est adapté pour mieux informer sur le climat.

Heidi.news — L’objectif du Giec est de faciliter la prise en compte du climat par les décideurs politiques. Comment avez fait évoluer votre travail pour rendre le futur rapport plus efficace?
Valérie Masson-Delmotte — Le mandat du GIEC est de fournir une évaluation de l’état des connaissances qui soit la plus exhaustive et la plus rigoureuse possible. Il s’agit aussi de fournir une évaluation pertinente pour éclairer les choix des décideurs et c’est cette approche qui a conduit à repenser la structure du rapport du groupe 1, avec un angle plus holistique d’avoir une approche d’ensemble, qui s’appuie sur toutes les sources d’information à disposition.

Pour ce sixième rapport, qui sera présenté cet été, le travail du groupe I se présente en trois blocs: l’état du système climatique, la compréhension des processus, mais aussi l’information climatique à l’échelle régionale, ce qui représente une nouveauté.

Lire la suite sur Heidi.news (FR)

Le journalisme de précision qui répond à vos questions. Abonnez-vous!

Comment les émotions peuvent influencer notre rapport au climat

Photo article

Jean-Christophe Bott/ Keystone

Psychologie. Faut-il jouer sur les émotions pour pousser le public à agir en faveur du climat? Oui… et non, selon le professeur Tobias Brosch, psychologue à l’Université de Genève. Après avoir revu et compilé une centaine d’études sur la question reparties sur les cinq dernières années, il conclut que ces émotions sont l’un des principaux leviers pour déclencher — ou empêcher — l’action. Ces travaux ont été publiés dans la revue Current Opinion in Behavioral Sciences.

Pourquoi c’est intéressant. Modifier son comportement en faveur du climat ne va pas de soi pour tout le monde. Mais selon la façon dont les émotions sont mobilisées, elles peuvent aussi conduire à l’immobilisme! Leur rôle est donc central pour alimenter une transition climatique à tous les niveaux.

Les émotions, prélude à l’action. Qu’elles soient liées à la peur ou à la colère face à la situation climatique ou au contraire à l’espoir de pouvoir inverser la tendance, les émotions et affects se retrouvent ainsi au cœur de nos mécanismes de décision vis-à-vis du climat.

Heidi.news (FR)

Une raison d'espérer

Photo article

Curtis Yancey/Pixabay

Un vaccin pour les grands singes Le cas de gorilles infectés par Covid-19 dans un zoo de San Diego avait mis en lumière le risque que représente cette maladie pour nos proches cousins. D’où la décision de vacciner les autres espèces de grands singes du zoo contre Covid-19, explique le National Geographic. Si certains questions se posent sur la pratique, le vaccin ayant été spécifiquement développé pour les animaux avec peu de tests d’efficacité, il devrait réduire les risques de voir la maladie se propager à l’ensemble des primates du zoo.

National Geographic (EN)

La science sur Heidi.news

Photo article

Le sexisme des algorithmes expliqué par Angèle. Codés par des humains, les algorithmes sont accusés de sexisme et de bien d’autres maux, reproduisant les biais de ceux qui les crées. Les explications, illustrées par les paroles d’Angèle, de la professeure Isabelle Collet de l’université de Genève, experte des questions de genre dans l’informatique. Cette vidéo est également visible sur notre chaîne Youtube, n’hésitez pas à vous y abonner.

Heidi.news (FR)
Photo article

Leon Murphy (TrueOutput)/Waterford Distillery

Le whisky garde-t-il les parfums de son terroir? C’est ce que tend à démontrer une étude publiée dans Foods. Mais entre l’expérience en laboratoire et la réalité du terrain, où la diversité des pratiques fait relativiser une telle conclusion, la réalité semble plus compliquée.

Heidi.news (FR)

Le monde change, la presse aussi

Photo article

Abo Jeune - prix libre. Heidi.news s’engage pour permettre l’accès des jeunes à une information de qualité. Les moins de 26 ans peuvent s’abonner gratuitement, ou au prix désiré.

Je m’abonne

Séance de rattrapage

La semaine dernière a été consacrée à vos questions. En voici une petite sélection issue du Flux Sciences.

Photo article

Amazon

Pourquoi trouver «l’âme sœur» avec un test de compatibilité relève de l’utopie. Diffusée depuis peu sur Amazon Prime, la série d’anthologie Soulmates remet la question de l’âme sœur sur le tapis. Mais qu’en pensent la biologie et la psychologie? Existe t-il des critères objectifs qui permettraient d’apparier les personnes et de leur assurer de vivre heureux ensemble pour le restant de leurs jours?

Heidi.news (FR)

Comment sensibiliser les scientifiques à la politique? Entre recherche et politique, le torchon brûle, crise sanitaire oblige. Les scientifiques, depuis le début de la crise, ont régulièrement regretté le manque de considération des politiques à leur égard. Mais eux-mêmes sont-ils suffisamment au fait des codes de la politique? Le think tank Reatch s’est justement donner le but d’aider ces deux mondes à mieux se comprendre.

Heidi.news (FR)

L’astronaute Samantha Cristoforetti bientôt de retour dans l’ISS. La pilote, ingénieure et astronaute italienne retournera au printemps 2022 dans la Station spatiale internationale pour une nouvelle mission. Déjà détentrice du reccord européen de la plus longue mission sur place, elle permettra de maintenir une présence continue de longue durée de l’Europe à bord de la station.

Heidi.news (FR)

La liberté d’expression scientifique en danger en Suisse? La décision du Conseil national de demander à la Task Force de ne plus prendre la parole dans le débat public n’a pas laissé de marbre la communauté scientifique. L’astrophysicien Thierry Courvoisier et le bioéthicien Alex Mauron alertent sur les risques que représente un tel précédent.

Heidi.news (FR)

Pendant ce temps sur Heidi.news

«Le système carcéral a montré qu’il était capable d’évoluer dans un sens plus humaniste.» La Suisse prévoit de vacciner les détenus dans le dernier groupe prioritaire, avant la population générale. Pourquoi les prisons sont-elles considérées comme des lieux à risque et quel bilan peut-on tirer de la pandémie en milieu carcéral? Comment se déroulera la vaccination et quels défis devront être relevés? Nous avons posé ces questions au Pr Hans Wolff, chef du service de médecine pénitentiaire des HUG et président de la Conférence des médecins pénitentiaires suisse. Entretien.

Heidi.news (FR)

Il faudrait encore trente ans pour nettoyer Fukushima. Dix ans après le séisme de magnitude 9 et le tsunami qui a touché le Japon le 11 mars 2011, l’assainissement de la centrale nucléaire de Fukushima se poursuit. Dans un article publié dans Science, on apprend que Tepco, propriétaire de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, a estimé que trente ans seront nécessaires pour l’assainir.

Heidi.news (FR)

Florent Hiard est journaliste scientifique chez Heidi.news, et ancien assistant-diplômé en géosciences à l’Université de Fribourg. Pour lui écrire, c’est par ici

Vous avez aimé? Partagez:

Facebook Twitter Linkedin Instagram

Séance de rattrapage avec l'édition du 01.03.2021

À bientôt

b696e884-f624-429e-91a6-1af20f5cf9e3.png

Chemin de La Mousse 46
1225 Chêne-Bourg
Suisse